Sudia

Voir la carte de la ville

Par le passé, Sudia, ou Nae'a'Cota dans la langue des Anciens, était bien plus grande, même qu'elle était la ville la plus grande du monde. Après le passage de la guerre Mana, sa population fut décimée, ne laissant que ses infrastructures derrière, tout de même en bon état malgré les circonstances. Elles furent d'ailleurs récupérées un peu plus tard par le conseil dirigeant le monde pour y bâtir son empire. Sudia en devint la capitale.

C'est alors que l'ordre des Ombres fit sa première apparition. C'était une secte vouant un culte au mal et à son représentant, l'Empereur noir. Contrairement aux autres sectes, celle-ci était très organisée. Il ne fut pas long avant que l'empire du conseil voit cet ordre comme une menace. On décida donc d'envoyer Schwarzy l'infiltrer pour tuer son leader, mais cette mission se solda en échec; il fut capturé. L'agent réussit tout de même à s'échapper.

Cette action de la part du conseil irrita l'ordre, qui décida alors de riposter; il demanda à tous ses membres de dévoiler leur visage et de passer ouvertement à l'offensive contre l'Empire. Beaucoup de soldats impériaux faisaient partie de cette secte, et se retournèrent donc contre leur camp. Une guerre civile éclata à Sudia, opposant les membres de la secte de l'ordre des Ombres aux habitants (incluant les soldats). Les adeptes n'hésitèrent pas à tuer leurs amis au nom de leur croyance. L'empereur et sa garde personnelle durent se replier dans les souterrains impériaux afin de se réfugier à Nordia. Malheureusement, il y avait aussi des adeptes là-bas, et les hostilités avaient été déclarées.

L'ordre poussa plus loin l'offensive en faisant appel à ses adeptes partout à travers le monde. C'est alors que des milliers de fidèles apparurent, et pas seulement dans l'Empire, même Pandore et Tanisca étaient infestés. Des guerres civiles éclataient partout, du plus petit village jusqu'à Sudia. L'humanité n'avait pas été secouée par une telle violence depuis la guerre Mana...

Les royaumes qui ne faisaient pas partie de l'Empire crurent à un assaut impérial, car les ordres émanaient du château. Or, il avait été pris par l'ordre des Ombres, c'était d'eux que venaient les ordres...! De plus, le chaos qui régnait dans l'Empire bloquait tous les messages urgents envoyés par le véritable empereur, qui s'était réfugié à Nordia. Ce dernier était le leader des rebelles qui était monté sur le trône après la Lion War. Ses alliés des autres royaumes, ne sachant pas ce qui se passait réellement, crurent qu'il les avait trahis.

L'ordre des Ombres profita de la confusion qui régnait et envoya des assassins éliminer les dirigeants de chaque royaume. C'est ainsi que ceux de Tanisca et de Pandore perdirent la vie. La confusion se transforma alors en colère; le royaume de Pandore et la république de Tanisca s'allièrent pour mener une attaque à Sudia. Une fois là-bas, la confusion ne fut que plus grande encore lorsque tous deux s'aperçurent que leur ennemi était en réalité une bande de fanatiques, et non les troupes impériales !

Les armées de Tanisca et de Pandore combattirent deux jours durant les forces de l'ordre des Ombres, et perdirent beaucoup d'hommes. Les survivants furent contraints de fuir dans la forêt environnant la capitale. La secte continua à tuer, et encore à tuer... La victoire des alliés de l'Empire ne semblait plus qu'un lointain rêve... Ils ne pensaient pas que l'Empire, ou du moins ce qu'il en restait, avaient rassemblé ses troupes. Celles-ci étaient enfin prêtes à contrattaquer l'armée de l'ordre des Ombres, qui avait été passablement affaiblie par celles de Pandore et de Tanisca. Elles revinrent alors à la charge pour soutenir les troupes impériales, et repoussèrent l'armée de l'ordre jusqu'à Sudia. La bataille se poursuivit dans les rues.

L'Empire et ses alliés finirent par réussir à venir à bout de la secte, mais avaient détruit dans le processus la capitale; il n'en restait qu'un tas de cendre. Sudia ne fut jamais reconstruite, seule une toute petite partie de la ville a résisté aux assauts, et c'est cette partie qui est visible aujourd'hui.