Seiken Densetsu 2 OSV et les Secrets de Mana (1/3)

Par - publié le 23 Septembre 2017 à 15h53
7
341

En savoir plus sur Hiroki Kikuta, compositeur des musiques de Secret of Mana et découvrir la genèse de la Série.

"Seiken Densetsu 2 Original Sound Version" sorti en 1993 est l'album reprenant l'ensemble des musiques de Secret of Mana sorti en Europe en 1994.

La bande son a été composée par Hiroki Kikuta. Cet homme, né en 1962, a un parcours atypique avec ses études, non pas en musicologie mais en théologie et psychologie pour finalement se lancer dans une carrière de mangaka avant de composer des musiques pour dessins animés d'enfants.

Hiroki Kikuta entre dans la scène du jeu vidéo en tant que débogueur du jeu Final Fantasy IV chez Squaresoft. Puis ses talents de compositeur de musique pour les dessins animés d'enfant le place à la composition des musiques de Secret of Mana.

Dans une interview accordée à Nolife pour son numéro 47 d'OTO Play Sample, Hiroki Kikuta décrit son approche des sons de la Super Nintendo comme suit :
source : nocotv

« La manière dont je ressens cela, c'est que le son provenant d'un piano ou d'un violon n'a pas plus de valeur qu'un son produit par la Super Nintendo. C'est uniquement des instruments différents. J'aime le son de la Super Nintendo, les bip-bip, les sons des instruments, j'aime tout. »

Pendant les 18 mois de production des musiques de Secret of Mana, Hiroki Kikuta passe presque tout son temps au bureau pour parfaire la bande-son, ne rentrant chez lui que deux fois par mois. Plutôt que de demander aux ingénieurs du son de créer les échantillons d'instruments correspondant aux capacités matérielles de la Super Nintendo, il choisit de les concevoir lui-même et  consacre de nombreuses heures à réécrire et peaufiner chaque morceau jusqu'à se sentir satisfait du résultat final.
source anglaise : wikipedia

Parmi les 44 pistes de la bande musicale de Secret of Mana, on peut entendre le chant de la baleine en introduction de jeu et sur 2 pistes musicales : la 31 Prayer and Whisper (palais de Mana) et la 23 Eternal Recurrence choisie en illustration vidéo. Bonne (re)découverte !

L'album en détail avec la liste des pistes et crédits :
Squarepalace
http://vgmdb.net/album/721


 

LES SECRETS DE MANA (1/3)


C'est en 2006 dans son 6ème numéro, que le magazine suédois LEVEL propose un dossier de Fredrik Schaufelberger publiant des extraits d'interview très intéressants de Koichi Ishii, créateur de la série Seiken Densetsu et de Hiromichi Tanaka, producteur, concepteur et responsable du scénario de Secret of Mana  En 2013, l'article a été scanné et traduit en anglais par Killer Bob et proposé sur plusieurs sites web anglais comme ** the seikens ** ou ** chronocompendieum ** par Chrono'99 (source de l'article suédois dans les liens entre **  **). J'ai repris les interview et créé un article différent.


Un jeu qui a failli ne pas exister

Tout le développement d'un jeu était prévu pour tourner sur le lecteur CD-ROM de la Super Nintendo. Quand ce projet a été annulé par Nintendo, Koichi Ishii et Hiromichi Tanaka envisageaient de mettre au feu le projet inachevé. Mais la direction de Square ne souhaitant pas perdre le travail déjà accompli, il a été demandé à l'équipe de comprimer et retravailler le jeu pour qu'il s'adapte sur une cartouche Super Nintendo standard.

Hiromichi Tanaka :

« Quantités de données ont vraiment disparu lorsque le format CD a été abandonné. On a dû refaire le jeu à partir de zéro. Je pense que presque la moitié de ce qui aurait dû être là depuis le début a dû être enlevé. »

Koichi Ishii :

« Le développement de Secret of Mana a été à la fois désordonné et incroyablement stressant. Lorsque la version CD a été abandonnée, nous avons dû constamment lutter contre un matériel inadéquat qui n'a pas réussi à réaliser les grands projets que nous avions. C'était une période de développement qui a été marquée par une bataille sans fin et je suis franchement surpris que le jeu fini ne soit pas devenu un désastre total. »


Un jeu dont l'univers et les musiques auraient pu être bien différents

Hiromichi Tanaka :

« En fait, la version originelle de Secret of Mana n'était pas du tout le même jeu que celui que nous avons fini par sortir. La première version du jeu avait par exemple un ton beaucoup plus sombre. »

Si le jeu avait hérité d'un ton beaucoup plus sombre, Square aurait-il choisi Hiroki Kikuta pour les musiques ? Une chose est certaine, la bande sonore aurait été beaucoup moins féerique.


Un mode 4 joueurs abandonné

Dans les 3 premiers Final Fantasy sortis sur NES, le joueur disposait d'une équipe de 4 personnages avec l'idée de conserver cet héritage au moment de sortir ce qui aurait dû être Final Fantasy IV.

Hiromichi Tanaka :

« Secret of Mana est à bien des égards le jeu que Final Fantasy IV aurait pu être. Beaucoup des décisions de conception que nous avons discutées au cours du développement de ce jeu ont été utilisés dans Secret of Mana à la place. Le jeu dans son ensemble représente une direction que nous envisagions avec Final Fantasy IV, mais que nous avons finalement évitée. »

Koichi Ishii :

« Fondamentalement, il ne s'agissait que de questions techniques (soupirs). Nous avons vraiment essayé avec quatre joueurs, mais le matériel a refusé. » « Mais en même temps, j'ai voulu simuler le sentiment de jouer en famille. Maman, Papa et l'enfant. Trois personnes. Et en regardant les choses sous cet angle, je pense que nous avons réussi. »

 

dessin de Kisa


L'idée d'un scénario à fins multiples reportée sur une autre licence

Hiromichi Tanaka :

« Beaucoup d'idées que nous avions pour la version CD sont heureusement venues plus tard, quand nous avons fait Chrono Trigger. »

Une des ambitions du titre de Square était de fournir plusieurs fins différentes. Cette idée sera finalement utilisée dans Chrono Trigger. Puisque le jeu devait avoir un ton beaucoup plus sombre, les orientations scénaristiques originelles envisagées n'avaient de toute façon plus rien à voir avec ce que Secret of Mana est devenu, ni avec ce que Chrono Trigger a été.


Les extrapolations concernant une suite attendue pour Super Nintendo CD-Rom

Il y a une idée suggérant que : "comme les données du projet initial n'ont pu être intégrées, elles pourraient être ajoutées au jeu Secret of Mana un jour".

Aux dires mentionnés par Hiromichi Tanaka et Koichi Ishii, c'est peu probable. On peut comprendre de l'interview qu'il y a eu un super projet global abandonné d'où sont nés plusieurs titres : Secret of Mana pour son système de combat temps réel, Final Fantasy IV pour son univers plus sombre et Chrono Trigger pour ses innovations scénaristiques à fins multiples.


Un phoenix qui renaît de ses cendres

Secret of Mana est un phoenix exprimant une naissance, une renaissance fabuleuse, un bébé qui s'est dépouillé d'une part de l'héritage envisagé par ses développeurs. Le jeu ne serait pas ce qu'il est s'il n'avait pu s'affranchir d'une bonne part des idées de ses développeurs même si avec ce qu'il en restait, ils envisageaient « un désastre total ».

C'est grâce à l'annulation du projet CD-Rom que le titre a évité l'héritage d'un univers sombre, garantissant de la même façon la production d'une bande son féerique, dans le filon des musiques de dessins animés pour enfants signées par un compositeur d'expérience en ce domaine, Hiroki Kikuta.

Bien sûr, rien n'empêche de penser que la sortie d'une extension CD-Rom aurait permis à Square de sortir un jeu plus complet avec de nouvelles zones à explorer. Mais c'est inverser l'ordre des choses et basculer dans l'anachronisme. Secret of Mana est né de l'annulation d'un projet. Le jeu ne souffre en rien de capacités ou idées bridées. Certaines idées n'avaient tout simplement plus rien à voir avec ce que le titre est devenu.

Il s'agit d'un jeu totalement différent, un phoenix qui renaît de ses cendres et non "avec" ses cendres (à l'image d'un jeu bridé comme on pourrait le croire). On peut se prendre à rêver que quelques idées sont restées dans un tiroir et sont toujours compatibles avec ce que le titre est devenu mais rien n'est moins sûr étant donné que Square a fini par réutiliser le matériel prévu sur Final Fantasy IV, Chrono Trigger et Seiken Densetsu 3.

Comme beaucoup de fans, je me prends tout de même à rêver de petits clins d'oeil qui pourraient être ajoutés comme l'intégration du casque armet présenté dans le guide officiel du jeu ou bien la découverte d'un secret dans les maisons du village de l'elfe grâce au maillet pour devenir petit. Et aussi, quand le joueur libère Lucie la gardienne de l'eau pour la deuxième fois après que le sceau des graines Mana ait été rompu, j'image une ou deux salles inédites dans le palais de l'eau du côté de la prison avant de délivrer Lucie, donnant accès à la sphère de l'épée manquante du jeu !


L'essence de Seiken Densetsu

Koichi Ishii :

« L'arbre Mana est notre interprétation du berceau de la vie, c'est de là que tout a surgi. Un arbre est une belle métaphore de la vie, avec ses branches étendues qui représentent les différents choix, ou la division claire entre le tronc, les branches et le feuillage qui symbolisent les différentes étapes de la vie. Notre idée fondamentale était de créer un monde où tout le monde aurait la même origine et ferait partie de quelque chose de plus grand, où tout le monde aurait quelque chose de divin. »

Dans la deuxième partie, nous continuerons à commémorer et évoquer les racines de Seiken Densetsu avec de nouvelles découvertes !

source : e-shuushuu


DOSSIER  : LES ORIGINES PROFONDES DE SECRET OF MANA

partie 1 : Seiken Densetsu 2 OSV et les Secrets de Mana (1/3)
partie 2 : Seiken Densetsu Music Complete Book et les Secrets de Mana (2/3)
partie 3 : Baleine of Mana : les Secrets de Mana (3/3)

Portrait de cleeem
A propos de cleeem

Connaisseur des anciennes consoles, j'aime explorer les talents des artistes, professionnels ou amateurs en herbe. Mes jeux préférés sont avant tout paisibles et colorés. Vous découvrirez aussi mon intérêt pour l'océan et la nature dans certains de mes articles. :-)

Sur le même thème...

Commentaires

Portrait de cleeem

Merci beaucoup à toutes et tous ! Cela me fait très plaisir de plonger dans les origines profondes de Secret of Mana !

Actuellement, je revois les articles déjà publiés en citant toutes mes sources et en créditant les fans qui sont auteurs des images et musiques publiées quand cela est possible. Il y a le lien web pour toutes les sources en cliquant sur le nom des fans et des articles sources !

J'aime beaucoup écrire ici !

Portrait de Ondine

Merci pour ce super article !!

Portrait de Senki

Très intéressant ton article J'ai hâte de lire la suite !

Portrait de Edouard

"Hiroki Kikuta décrit son approche des sons de la Super Nintendo comme suit :
« La manière dont je ressens cela, c'est que le son provenant d'un piano ou d'un violon n'a pas plus de valeur qu'un son produit par la Super Nintendo. C'est uniquement des instruments différents. J'aime le son de la Super Nintendo, les bip-bip, les sons des instruments, j'aime tout. »"

Quel artiste !

"Pendant les 18 mois de production des musiques de Secret of Mana, Hiroki Kikuta passe presque tout son temps au bureau pour parfaire la bande-son, ne rentrant chez lui que deux fois par mois. Plutôt que de demander aux ingénieurs du son de créer les échantillons d'instruments correspondant aux capacités matérielles de la Super Nintendo, il choisit de les concevoir lui-même et consacre de nombreuses heures à réécrire et peaufiner chaque morceau jusqu'à se sentir satisfait du résultat final."

L'immersion nécessaire à l'univers du jeu est là, et ce grâce à lui !

Portrait de DooKie

C'est vrai qu'au final il n'y a jamais eu de version cd de secret of mana. Ironie du sort

Portrait de Aru

Moi j'ai vu que Secret of Mana sur CD n'a jamais existé, du moins pas sous la forme qu'on connait. Le jeu CD est devenu Chrono Trigger.

Portrait de DooKie

Des infos croustillantes, j'adore
Merci beaucoup !!!