Brume

Mon classement des Final Fantasy numérotés (hors spins-off et hors MMO)

Par - publié le 23 Septembre 2021 à 08h11
0
52

Ayant terminé ma "quête" consistant à terminer chaque épisode numéroté de Final Fantasy (sauf les MMO qui ne m'intéressent pas et sont donc exclus de ce classement), j'ai décidé de procéder à un classement par préférence en deux versions : une incluant uniquement les titres numérotés et une autre chaque saga autour des épisodes numérotés (à retrouver ici). C'est parti !

13ème et dernière position : Final Fantasy II

(Version terminée : Pixel Remaster sur PC, en 2021 - Note : 3/5 [voir mon test])

Final Fantasy II est une curiosité, le mouton noir de Final Fantasy. Dirigé par le célèbre réalisateur Akitoshi Kawazu, à qui l'on doit en particulier la série SaGa - dont ce jeu pose clairement les bases -, il marque déjà une rupture avec son précédesseur. Un scénario plus élaboré, un système d'évolution sans points d'expérience, de nombreux protagonistes... S'il reste un épisode intéressant, il n'en est pas moins frustrant sur de nombreux aspects, dont le level design. Les limitations de l'époque font aussi que le scénario soit un peu brut de décoffrage, avec les scènes dramatiques qui s'enchaînent sans réelle appréciation.

 

12ème position : Final Fantasy

(Version terminée : Pixel Remaster sur PC, en 2021 - Note : 3/5 [voir mon test])

L'épisode fondateur. Pas grand chose à signaler si ce n'est que grâce à ce remaster, j'ai pu enfin l'apprécier un tant soit peu. Dispensable, mais tout de même pas mauvais. La série a beaucoup avancé depuis.

 

 

11ème position : Final Fantasy IX

(Version terminée : PC, en 2018- Note : 3/5)

Ah Final Fantasy IX. Je crois que cette phrase risque de revenir souvent dans mes commentaires de certains volets : il s'agit d'un épisode que je voulais vraiment aimer davantage, mais il faut croire qu'il n'était pas pour moi. Ce que je lui reproche ? La lenteur des combats, "arrangée" plus ou moins dans le remaster récent mais aussi un point plus subjectif : je ne suis absolument pas fan du character design ni de la direction artistique. L'heroic fantasy chez moi, c'est "hit or miss", mais plutôt miss, surtout en 3D. Le scénario n'en reste pas moins assez intéressant, malgré un rythme assez poussif. Le moins bon des volets PS1, à mon goût.

 

10ème position : Final Fantasy III

(Version terminée : Pixel Remaster sur PC, en 2021 - Note : 3/5 [voir mon test])

Ce troisième volet est vraiment solide pour un jeu de l'époque NES. Il doit s'agir sans aucun doute de l'épisode qui dispose du moins de portages/remakes. On y voit ici un précurseur à FFV sur pas mal de points : le scénario, les jobs, la structure... Mais on n'y est pas encore. Si vous deviez faire un seul volet des trois premiers opus, sans souci c'est celui-ci que je vous conseille. Un jeu sans fausse note particulière.

 

9ème position : Final Fantasy XII

(Version terminée : PS2, aux alentours de 2007 - Note : 3/5)

Les louanges des différents médias de l'époque m'ont tellement fait baver que j'attendais cet épisode comme le messie, celui qui deviendrait mon favori... Je ne vous cache pas que la déception était grande ! FFXII est un très beau jeu, mais son scénario est bâclé et son système de jeu calqué sur celui du MMORPG qui le précède devient soporifique, malgré que le système de gambit (personnalisation des actions automatiques) soit bien fichu. J'en retiens une OST du tonnerre, signée Hitoshi Sakimoto et une direction artistique qui me plait plutôt pas mal pour un jeu heroic fantasy (merci les mélanges avec la science-fiction, quasi constante dans la série, c'est un fait).

 

8ème position : Final Fantasy VI

(Version terminée : PC, en 2017 - Note : 4/5 [voir mon test])

On commence à monter d'un cran en termes de qualité. Pas mon préféré des opus Super Nintendo comme on peut le constater par sa position, il reste néanmoins un très bon jeu. Comme toujours, les graphismes et musiques sont au top. L'histoire est plutôt bien construite, même si je dois avouer que Kefka restera définitivement un des méchants que j'apprécie le moins. J'ai apprécié une bonne partie de l'aventure mais je dirais que le fait de séparer les membres de l'équipe trop fréquemment m'a laissé un goût amer dans la bouche. En particulier dans le donjon final, une vraie plaie. Je ne pense pas revenir sur ce jeu un jour. Une fois suffit. J'en retiens tout de même de bons personnages aux compétences variées !

 

7ème position : Final Fantasy VIII

(Version terminée : PS1 mais sur PSP, en 2010 - Note : 4/5)

Qui dit septième position dit Final Fantasy VII ? Raté. Son successeur prend cette position. Même si chaque volet est unique, FFVIII reste quand même un épisode un peu à part. Son système d'évolution, complexe mais accrocheur, permet de briser l'équilibre du jeu assez facilement pour ceux qui s'en donnent la peine. Je garde un bon souvenir de ce jeu en général sur la plupart des aspects, avec deux points qui me rebutent néanmoins : le système de vol de magie, qui finalement a pour point commun avec FFI et FFIII que l'on doit "stocker" des magies ; l'augmentation en puissance des ennemis en même temps que les personnages. Si Square Enix décide d'en faire un remake un jour, de préférence Action-RPG, je suis preneur.

 

 

6ème position : Final Fantasy V

(Version terminée : PC, en 2017 - Note : 4/5 [voir mon test])

J'avais déjà joué un peu à ce volet en émulation sur Super Nintendo il y a bien longtemps, où les sauvegardes n'étaient pas gérées. Pas pratique. C'est donc en 2017 que je me décide enfin à le faire. Et c'est une belle surprise ! Si son scénario basique ne tient pas la comparaison avec ses deux compères de l'époque, son système de jeu proposant une utilisation des jobs est très réussie ! Le rythme du jeu est impeccable et dans l'ensemble, je n'ai pas grand chose à reprocher à cet épisode. Un coup de coeur, vraiment, bien des années après sa sortie. Pas parfait, mais très fun.

 

5ème position : Final Fantasy IV

(Version terminée : DS, en 2009 - Note 3/5 ; PSP en 2011 - Note : 4/5)

Terminé deux fois, c'est rare pour moi ! J'ai une grosse préférence pour la version PSP en 2D, certes plus facile mais la version DS est à la fois trop lente et trop frustrante. Sans compter que la 3D sur Nintendo DS, bien que jolie pour le support, n'est pas franchement ce qui vieillit mieux ! FFIV est mon épisode favori de la triologie SNES, avec ses personnages charismatiques, son scénario mouvementé, ses musiques divines et ses combats prenants. Pas de jobs ici mais chaque personnage a ses particularités. A noter néanmoins un gros pic de difficulté dans le dernier donjon. Je serais partant pour une troisième fois... via un remake, si possible digne de la superbe séquence d'introduction en CG des versions récentes. Mais je l'avais presque fini sur Super Nintendo aussi, donc 4ème fois ?

 

4ème position : Final Fantasy XV

(Version terminée : PS4, en 2016 - Note : 4/5)

Nous sommes presque au podium, il ne reste que plus grand chose... FFXV est un jeu magnifique, malgré ses défauts, c'est mon ressenti. Il s'agissait du plus beau JRPG sur la génération précédente pendant plusieurs années, voire même qu'il reste le plus beau JRPG open world de cette génération là car on a rien eu de mieux dans cette catégorie depuis (je précise bien JRPG, pas RPG tout court !). Une première pour la série - le côté open world -, qui pêche un peu par son manque de vie mais la trame scénaristique du jeu est prenante et son système de combat est très dynamique. J'ai particulièrement apprécié la fin du jeu ! Si l'ombre de sa base (Versus XIII) plane sur lui, il aura au moins le mérite d'être sorti en produit fini, même si des patchs et des DLC furent nécessaires pour arrondir l'ensemble. Par contre, contrairement à l'opinion générale, je ne trouve pas que le jeu de base pâtisse de l'absence des contenus fournis en DLC. Ceux-ci améliorent le lore, mais sont dispensables, malgré les qualités des épisodes centrés sur Ignis et Ardyn.

 

3ème position : Final Fantasy XIII

(Version terminée : PS3, en 2010 - Note : 4/5)

En bas du podium, le très controversé treizième épisode de la saga ! Décrié pour sa linéarité et son scénario confus, mais comme bien souvent apprécié au final une décennie plus tard, cet épisode aura aussi fait monter la hype pour moi. Le trailer initial de 2006 cochait toutes les bonnes cases : univers futuriste, check ; héroïsme badass, check ; direction artistique somptueuse, check ; combats dynamiques, check ; musiques de fou, check ! Bien qu'il y ait eu quelques passages un peu pénibles, mon voyage au coeur de Cocoon et Gran Pulse fut un des plus mémorables... Le système de combat et l'utilisation des jobs font partie des plus engageants de la série jusque là, n'en déplaise aux détracteurs de l'option 'auto-combat', pourtant salvatrice devant les situations imposées. Bien que sa linéarité soit agaçante, elle est au moins mise au profit de la narration et va de pair avec celle-ci. La difficulté était juste au poil, aussi ! Son développement chaotique se faisait ressentir, mais cela n'a pas vraiment affecté mon appréciation. Pour preuve : il est troisième de mon classement !

 

2ème position : Final Fantasy X

(Version terminée : PS2, en 2002 - Note : 5/5)

Bien que ma note ait fluctué entre le 4 et le 5/5 par moments, j'ai préféré la laisser ainsi. Car Final Fantasy X était merveilleux. Un vent de fraicheur pour la série : des doublages, l'absence d'overworld, des puzzles, la disparition de l'Active Time Battle instauré depuis le 4ème opus... Et que dire de la fin, qui ne laissera personne indifférent ! Un trio de compositeurs aussi, qui comme toujours, produit une bande son d'une qualité extraordinaire. Les combats sont stratégiques, les personnages sont attachants et tous utiles en combat... L'évolution des personnages offre de multiples possibilités et les donjons ne sont pas ennuyant grâce aux énigmes insérées. Quelque chose d'assez rare dans les RPG finalement et c'est bien dommage.

Ses défauts ? Peut-être la linéarité pour une partie des fans, mais pour moi ce n'est pas le cas... Probablement un peu longuet ? Il est environ 2 fois plus long que les FF précédents, en ligne droite. Pas grand chose à redire au final, même si j'avoue ne pas avoir envie d'y rejouer. Mes souvenirs sont bien là où ils sont !

 

Le meilleur : Final Fantasy VII

(Version terminée : PS1, à l'époque, PS1 sur PSP environ 10 ans après - Note : 5/5)

Si vous avez suivi jusque là, pas de surprise. Mon premier Final Fantasy est aussi mon préféré ? Coïncidence ? Peut-être, c'est souvent le cas pour les premiers opus de tout un chacun... Il n'empêche que son univers steampunk a de quoi attirer. Et ses personnages, tous plus mémorables les uns que les autres. Un méchant iconique - Séphiroth - bien qu'il y ait de la concurrence depuis. Je ne pense pas pouvoir trouver beaucoup de mots. J'aime Final Fantasy VII dans tous ses aspects. Je parle de l'original ici car il est difficile de caser son remake dans ce classement tant les deux sont différents mais aussi complémentaires. Et puis pas évident de les comparer totalement, vu que le remake ne couvre qu'une partie des événements. Il y a mon test du remake, si besoin ! Je m'interroge éternellement en me demandant si un volet parviendra un jour à détrôner le 7ème dans mon coeur...

 

 

Que pensez-vous de mon classement ? Vous n'êtes sûrement pas d'accord. Personne ne l'est. Cette série, dont chaque épisode divise les fans, nous regroupe autour de nos préférences ou haine envers tel ou tel volet. Mais je n'ai que rarement vu 2 classements identiques et quand ils le sont, les avis derrière divergent !

Portrait de Aru
A propos de Aru

J'ai accroché aux jeux vidéo depuis mes 6 ans lorsque j'ai reçu une Megadrive japonaise pour Noël et depuis cette passion ne m'a plus quitté. Devenu adulte et entré dans le monde du travail, j'ai maintenant les moyens pour vivre cette passion à fond. Mon truc c'est de finir le plus de jeux possible (finir = voir la fin, pas atteindre les 100%) ! Je touche à plusieurs genres, du RPG au Visual Novel en passant par les FPS et les jeux de plate-forme. Je ne suis attiré que par les jeux solos :)

Sur le même thème...

Ajouter un commentaire