Brume

21 ans plus tôt... Sortie de Zelda: Ocarina of Time

Par - publié le 11 Décembre 2019 à 15h49
1
142

Le premier jeu en 3D de la série Zelda n'est autre que The Legend of Zelda: Ocarina of Time. Édité et développé par Nintendo, il est sorti le 21 novembre 1998 au Japon sur la Nintendo 64, et nous avons pu y jouer le 11 décembre de la même année, soit près de cinq ans après la sortie du précédent opus (Link's Awakening).

Le projet était au départ destiné à l'extension disquettes de la Nintendo 64 : la Nintendo 64DD (qui ne sortira jamais en dehors du Japon). Le jeu est finalement édité sur des cartouches normales, mais possédant une grande capacité (32Mo).

Le premier aperçu d'un Zelda en 3D vient d'une démo de la Nintendo 64, sortie en 1995.

 

 

On y découvre Link combattant un soldat métalisé. Les modèles sont plus simples que dans la version définitive du jeu, et le design de notre héros ressemble plus aux artworks des versions Super Nintendo.

Le jeu a bien évolué entre-temps et nous plonge au coeur d'Hyrule, avec un Link enfant. Cependant, la nouveauté de cet opus vient du fait que Link deviendra adulte une fois le scénario un peu plus avancé. L'univers devient plus sombre, et on apprend que le sorcier Ganondorf terrorise la région. Link devra remonter le temps à plusieurs reprises pour obtenir les armes permettant de terrasser son adversaire. Une formule convaincante, si bien que le jeu sera vendu à plus d'un million d'exemplaires et aura des critiques très positives de la part de la presse et des joueurs.

Ocarina of Time a profité d'une énorme campagne marketing, mais parfois maladroite. En effet, le spot américain disait "Whilst Thou Get The Girl, Whilst Thou Play Like One?", ce qui se traduit par "Allez-vous sauver la fille, ou jouer comme l'une d'elles ?". Cette publicité fut retirée pour être remplacée en raison de son caractère sexiste par "Whilst thou soar? Or whilst thou suck?" : "Allez-vous monter en flèche ? Ou serez-vous pitoyable ?".

 

 

Annecdote intéressante : cet opus contient des données non utilisées ! On retrouve par exemple un Arwing de StarFox 64 complètement animé, mais n'ayant pas sa place dans Zelda. Est-ce que les développeurs se sont servis de ce jeu comme base pour la programmation d'Ocarina of Time ?

Nous vous invitons à consulter test de The Legend of Zelda: Ocarina of Time pour en savoir plus sur son contenu !

Sur le même thème...

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
(If you're a human, don't change the following field)

Commentaires

Portrait de cleeem

Merci Senki ! Sympa cette date anniversaire du 7x3 = 21

le 7!

le 3!

 

Et 3 annecdotes sympas sur le jeu

Les records: taille & vitesse
Initialement prévu sur Nintendo 64DD, le jeu sort sur cartouche de 32 Mo: la plus grande jamais produite à l'époque. Et aussi, dans le Livre Guinness des records, c'est le jeu le plus vendu en un court laps de temps (6 millions d'exemplaires dans le monde en 8 semaines).

Humour
Couper l'herbe dans A Link to the Past sur Super Nintendo avait été ajouté pour s'amuser. Faire la même chose en 3D n'était, pour Miyamoto, pas très impressionnant. Il décide de remplacer par la coupe des panneaux dans toutes les directions. Près de l'eau, les morceaux de bois coulent mais un développeur choisit de les faire flotter. Miyamoto éclate de rire en voyant le résultat, et décide de placer le plus de panneaux possibles proche de sources d'eau.

Clin d'oeil à Mario
À cause des limites de la console, Miyamoto songe à limiter l'action au château de Ganondorf, avec un accès à différents mondes en entrant dans des tableaux comme dans Super Mario 64. Le temple de la forêt dans lequel on affronte un Ganondorf spectral qui sort de tableaux accrochés au mur provient de cette idée.