Brume

Localisation, Voyage dans le temps et combat, sont les infos du jour !

Par - publié le 09 Février 2011 à 23h09
2
69

Radiant Historia, RPG sur la Nintendo DS est sorti le 30 Novembre 2010 au pays du Soleil levant. Il prévu le 22 Février 2011 aux USA et... et toujours rien pour l'Europe (comme d'habitude en gros). Ce qui est intéressant, c'est surtout de voir que le jeu sort avec seulement 3 mois d'écart avec le Japon. C'est assez impressionnant car, d'habitude, un jeu de rôle met entre six mois et un an pour arriver jusqu'à eux (on parlera pas de l'Europe, vu qu'on est considéré comme des tanches depuis des années).

http://heberg-fichiers.informatique13.com/uploads/e9dde08db9.png

La localisation du jeu a vraiment commencé au mois d'Août 2010. Atlus a assigné une petite équipe pour s'occuper de la traduction, soit quatre personnes, qui se sont relayées pour traduire le jeu.

Pour traduire le scénario de Radiant Historia en anglais, c'est d'abord deux éditeurs de premier ordre au sein d'Atlus qui ont mis la main à la patte, Nich Maragos et Scott Strichart, rejoint ensuite par deux éditeurs externes, Mike Meeker et Clayton Chan qui se sont occupés de la traduction des dialogues auxiliaires dans le jeu, ainsi que des NPC. Le meneur de cette équipe de quatre personne se nomme Richard Rodrigues membre de l'équipe QA.

Pendant la traduction, Nich et Scott ont dû s'échanger leur chapitres, étant donné que de nouveaux personnages sont apparus pendant qu'ils travaillaient sur la traduction du jeu. Ils ont du s'organiser afin d'avoir une cohérence totale. Il y avait sans arrêt des discussions à ce sujet afin de garantir qu'aucun défaut ne survienne dans le scénario de Radiant Historia. Au final, ils ont réussi à respecter les directives conformément établies par Rodrigues.

Une question a d'ailleurs été posé concernant l'inspiration pour écrire en anglais le scénario de Radiant Historia. La question a été posé à Nich, ce dernier a répondu qu'il a remarqué que les dialogues du jeu s'inspirait beaucoup du comics Queen & Country de Greg Rucka, car, Radiant Historia est avant tout une histoire d'espionnage et d'infiltration selon lui.


Après cette courte introduction, on peut passer à quelques détails en ce qui concerne le jeu.

La semaine dernière, Atlus USA à invité la presse à une conférence, afin d'assister à la présentation de la démo de Radiant Historia. La presse a pu voir une portion du jeu, mais a également eu le privilège de pouvoir poser des questions aux traducteurs du jeu et ainsi mieux comprendre le système de voyage dans le temps.


Développé au sein d'Atlus au Japon, Radiant Historia a eu le consortium (une totale collaboration si vous préférez) de ses développeurs lors de la création du jeu. Décrite comme une des firmes les plus ambitieuses d'après Nintendo, Atlus a su réunir des monstres en matière de développement, tel que l'équipe de Persona, Shin Megami Tensei ou encore quelques membres de Tri-Ace rien que pour Radiant Historia. Yoko Shimomura a également prêtée son talent pour la composition des musiques.

Il faut peut être rappeler que Yoko Shimomura a énormément donné de son talent de musicienne chez Square ou encore Capcom. Entre Street Fighter 2, Legend of Mana, Parasite Eve, Kingdom Hearts: Birth By Sleep ou bien encore Xenoblade au côté de Manami Kiyota... Son talent a su se fondre dans plus d'un jeu.


Le voyage dans le temps

L'histoire de Radiant Historia débute dans la ville d'Alistel. Stocke le protagoniste, membre d'une agence de renseignement au service d'Alistel, a pour mission de sauver l'un de ses confrères, prisonnier par l'ennemi. Avant de partir pour sa mission, un membre lui donnera un livre magique, La Chronique Blanche, censé l'aider dans sa mission.

La Chronique Blanche, vous apprends à contrôler le voyage dans le temps dans Radiant Historia. En haut à droite, une horloge est représentée, afin de vous situer dans le temps. Vous trouverez également des boîtes qui, en fonction de la couleur, ont une signification bien particulière. Les boîtes marron sont des évènements linéaires ou des chapitres. Les boîtes bleu indiquent les évènements où vous serez obligé de prendre une décision qui affectera le scénario. C'est l'un des points important de Radiant Historia en ce qui concerne le voyage dans le temps. Au final, on peut en déduire que les boîtes marron indiquent une impasse dans l'histoire ou bien une mauvaise fin.

Un autre point important à savoir, c'est que le jeu se déroule sur deux temps. Deux temps, qui ont leur propre voie concernant l'histoire du jeu. Chacun d'eux forme divers sentiers au file de l'aventure, qui peu à peu se transforment en un véritable ruisseau du temps, dans lequel, de nombreux choix sont possible.

Radiant Historia, possède une multitude de fins, mais seulement deux sont vraies. L'une vous donnera l'ultime résolution que vous attendiez, tandis que l'autre est une version prolongée de celle-ci. Mais pour cela, il faudra investir le temps nécessaire à compléter chaque sentier et évènement, lors de votre partie.


Le changement d'ordre lors des batailles

L'une des choses les plus importantes du jeu, le combat, car évidemment, qui dit RPG, dit forcément des batailles pour renforcer votre ou vos personnages. Le jeu ne déroge pas à la règle. Les combats ne se feront pas aléatoirement contrairement à de nombreux RPG. En effet, vous pourrez voir vos ennemis sur votre écran, ce qui vous laisse le choix entre les affronter ou bien les ignorer. Il y a également, pour les personnes qui n'aime pas se casser la tête en combat, une option "Auto" qui permet à votre personnage de combattre tout seul les ennemis (au moins ils ont pensé à ceux qui ont la flemme de gagner de l'expérience par leur propre moyen, reste à voir si c'est bien géré par l'IA maintenant...).

Le véritable point critique du jeu est au niveau de l'ordre de "Changement". Cette commande permet de changer l'ordre des tours représenté sur votre écran du haut de la DS et de décider l'ordre de passage pour attaquer. Ce changement s'applique sur les personnages actuellement présent pendant le combat, mais également aux ennemis. Il est également possible d'échanger votre ordre de passage avec vos adversaires.

En utilisant cette commande vous pouvez créer des combinaison d'attaques ou bien les effectuer dans l'ordre que vous préférez. Par exemple, si vous vous apercevez que vous avez une série d'attaques en utilisant la fonction "Changement" et que vous pensez pouvoir finir le combat en un seul tour, cette commande est d'un premier point de vu, très utile.

Mais pourtant, il y a un risque à utiliser cette commande. Vous ne pensiez tout de même pas qu'il vous suffirait d'appuyer sur un bouton ou bien utiliser votre stylet, pour battre en une fraction de seconde vos ennemis. Il y a bel et bien un hic si vous utilisez cette commande. En effet, lorsque vous activerez le changement sur l'un de vos personnage, ce dernier brillera en rouge, ce qui signifie que jusqu'à son prochain tour d'attaque, les dommages qu'il prendra seront augmentés. C'est une bonne initiative d'avoir instauré ca, même si la chance est grandement impliqué au final, ca permettra au joueur de parier sur sa victoire et de faire monter un peu la pression à ce dernier.

Il y a également une part de stratégie, car ce ne sera pas facile d'appliquer le changement quand bon vous semble au début. Lors des combats, vous vous apercevrez vite que les ennemis sont placés sur une grille de 3x3 cases. Ceux qui sont devant ont leur capacité offensive augmenté, tandis que ceux se trouvant à l'arrière des rangs, ce sont leur défense. Il faudra jouer avec vos techniques afin de forcer l'ennemi à se rapprocher ou bien à reculer afin d'assurer votre victoire.

Vous pouvez également empiler les ennemis dans une même case, ainsi, il est possible d'attaquer tous les adversaires d'un seul coup. C'est là que le "Changement" peut être une stratégie efficace. En empilant les ennemis au même endroit et en utilisant le changement au bon moment, vous pouvez neutraliser les antagonistes en enchaînant les attaques de vos protagonistes afin de distribuer des dégâts plus important.

Cependant, même si l'ennemi ne peut manipuler l'ordre des tours, il peut tout de même bouger autour de la grille. Si vous regroupez les ennemis sur un même carré à la fin de votre tour, ils seront capable de casser le groupe et de se répartir sur toute la grille. Il faudra donc user de vos méninges pour éviter que cette chaîne préalablement établis, se casse au dernier moment.

Pendant les combats, trois membres peuvent combattre. Six personnages pourront rejoindre Stocke dans son aventure.


Pour finir, je tiens à rappeler une nouvelle fois que Radiant Historia sur Nintendo DS, devrait sortir le 22 Février 2011 aux USA. Prévu seulement pour le lancement, les personnes qui ont prévu d'acheter le jeu en question, recevront en prime, un original soundtrack contenant cinq morceaux de piano composé par Yoko Shimomura.


Source: Siliconera

Sur le même thème...

Ajouter un commentaire

Commentaires

Portrait de captain_roger
Ca a bien l'air sympa ouaip ! Après tout, la majorité des joueurs de RPG comprennent l'anglais, et vu que la DS n'est pas zonée ça ne sera pas un problème majeur.
Portrait de Ashton
La réalisation a l'air très propre pour ce petit jeu.
J'ai hâte qu'il sorte aux US. L'attente ne sera pas bien longue heureusement.

S'il ne sort pas en France, c'est pour 2 raisons:

-Tri-Ace qui a l'habitude de traiter avec l'éditeur Square Enix a switché pour Atlus, qui n'a pas de bureau d'édition ou de distribution en Europe contrairement à S-E.

-En Europe et plus spécialement en France, on a beaucoup de gros beaufs dont la seule préoccupation des jeux sur console sont les éternels PES, FIFA etc. Pas étonnant que les japonais soient frileux de tenter un portage PAL de leurs RPG, à moins de créer un FF Soccer.


Enfin, avec un peu de chance, on aura droit à un remake dans une quinzaine ou vingtaine d'années...

Perso, que ça ne sorte pas en France, ça ne me gêne pas, tant qu'il y a de l'import...