Higurashi no naku koro ni

Par - publié le 26 Avril 2010 à 12h48
8
232

Higurashi no naku koro ni est à l'origine, une série de doujin games de type visual novels publiée par le cercle 07th Expansion.
Cependant, nous allons davantage nous intéresser ici à l'adaptation en anime, connu sous licence française sous le titre d'Hinamizawa, le village maudit.

L'histoire se déroule en Juin 1983 dans Hinamizawa, un petit village de province au Japon. Un jeune garçon appelé Keiichi Maebara vient nouvellement d'emménager avec sa famille et est scolarisé dans l'unique école du village regroupant tous les niveaux, des petites classes au lycée.

Keiichi s'intègre rapidement à son nouvel environnement en se liant d'amitié avec 4 jeunes filles: Rena Ryuuguu, Mion Sonozaki, Satoko Houjou et Rika Furude.

Ses journées sont rythmées par ses cours le matin et ses activités de club scolaire avec ses amies l'après-midi, club qui n'a de scolaire que le nom, car il s'agit en fait d'un club de détente uniquement consacré aux jeux de société et à l'oisiveté.

Keiichi coule ainsi des journées paisibles, baigné dans l'insouciance de sa jeunesse et par la joie de vivre.

Cependant, un jour, lors d'une escapade avec une de ses amies, il découvre que derrière sa façade de petit village tranquille, Hinamizawa cache en fait un passé lourd et morbide: quelques années auparavant, le responsable du chantier d'un barrage voisin a été découpé à la machette. Le mystère de ce meurtre s'épaissit lorsque Keiichi apprend qu'il est lié à la construction du barrage et à une malédiction de la divinité locale Oyashiro sama.

Souhaitant en savoir plus sur cet incident, Keiichi interroge ses amies qui lui font comprendre qu'elles ignorent tout de cet évènement macabre.

C'est à partir de ce moment qu'un sentiment de méfiance va naître chez Keiichi, croître, jusqu'à l'entraîner lui et son entourage dans la spirale d'une folie incontrôlable.

Une des grandes prouesses de cet anime est d'une part la qualité de son scénario (ceux qui le regarderont, feront peut-être comme moi, un rapprochement avec l'Effet Papillon) et une maîtrise subtile des sentiments provoqués chez le spectateur par un savant mélange des ambiances: on passe d'une atmosphère guillerette et insouciante de la vie scolaire de tous les jours entretenue par des scènes humoristiques au ton léger, un graphisme assez kawaii des personnages à une ambiance terriblement oppressante, sombre et sinistre générée par des passages de sautes d'humeur, des scènes de crimes gores et des actes de tortures. L'effet de saute d'humeur est remarquablement travaillé par la métamorphose des expressions faciales des personnages, à qui l'on peut facilement prêter une double personnalité.

Le déroulement globale de l'histoire est divisé en plusieurs scénarios reprenant une partie de la trame principale, mais chacun étant centré sur un personnage différent.

La saga est scindée en 3 séries distinctes:

  • Higurashi no naku koro ni, qui présente l'histoire et les énigmes qui l'entourent.
  • Higurashi no naku koro ni Kai, qui apporte des éléments de réponse aux énigmes posées par la précédente série.
  • Higurashi no naku koro ni Rei, une série d'OAV qui présente des histoires annexes.

Galerie photos

Sur le même thème...

Commentaires

Portrait de Ashton
Petit update pour annoncer aux fans que la team 07th Expansion, à l'origine de la franchise des "When they cry", a réalisé une série de 4 OAV sous le nom Higurashi no naku koro ni Kira à l'occasion des 10 ans de la saga.

L'esprit n'a plus rien à voir avec l'ambiance originale oppressante, mais est plutôt d'un ton gentillet.


Voili voilou!
Portrait de Ashton
Tout à fait.

J'ai déjà l'épisode Matsuri sur PS2, mais j'ai pas encore trouvé ceux sur PC. Il y a aussi un portage DS, mais je ne l'ai pas trouvé lorsque j'étais au Japon.

Pour te donner une idée, si tu ne l'avais pas déjà, le doujin game de type visual novel (comme Higurashi, Clannad, Kanon, Air...) a quasiment le même game play que Radical Dreamers.
Portrait de IenAnKo
Faudrait que tu nous en parle un peu plus, car si je me trompe pas la série a commencé à se faire connaitre par le doujin game, non ?
Portrait de Ashton
C'est même tellement énorme que je me suis procuré les doujin game, mais je comprends pas encore les dialogues.
Portrait de Dr4g00n
Captain c'est pas que ça a l'air énorme... C'EST énorme !!

Mais j'avoue que Higurashi no naku koro ni kai est beaucoup moins gore et passe plus au stade de policier, d'énigmes

D'ailleurs je suis en train de le finir et la fin est énorme c'est vraiment à voir !!
Portrait de captain_roger
La présentation d'Ashton donne vraiment envie de découvrir ça ! Je pense que je vais me laisser tenter, car ça à l'air énorme ! Merci pour la découverte !
Portrait de IenAnKo
Ah good je cherche ça justement. Sinon j'ai le coffret à la maison et franchement je confirme que c'est un bête d'anime. le scénario est franchement bien ficelé et on reste scotché du début à la fin. Merci Ashton pour cette très bonne présentation Higurashi no naku koro ni. Si besoin je peux apporter des précisions qui sont dans le livret avec le coffret. je ferais ça en fin de semaine.
Portrait de Ashton
Un petit :up:

Certaines histoires d'Higurashi ont été publiées en manga.

Elles ne sont pas indispensables à la compréhension de la trame originelle, mais la complètent.

Onisarashi-hen:
Ce chapitre décrit l'histoire d'une ex-habitante de la région d'Hinamizawa, Natsumi Kimiyoshi, ainsi que de sa famille, pendant l'exposition médiatique qui suit les évènements dramatiques qui surviennent dans sa région natale.

Yoigoshi-hen:
Epilogue d'une des fins possibles de l'un des scénarios de la 1ère série. Suite au lever du bouclage de la zone d'Hinamizawa. Un groupe de journalistes menés par Ryunosuke Arakawa débarquent dans la zone afin de faire un court reportage. Mais peu savent-ils du conflit dans lequel ils vont entrer.

Utsutsukowashi-hen



Bonne lecture.