Usotsuki Mii-kun to kowareta Maa-chan

Par - publié le 16 Mai 2012 à 18h09
6
97

Mii-kun le menteur et Maa-chan la brisée est, à la base, une série de light novels (romans avec illustrations) adapté en manga par Atsunori SATOU.


L'histoire est centrée sur un garçon, Mii-kun et une fille, Mayu MISONO, répondant à l'affectueux sobriquet Maa-chan, amis d'enfance partageant un secret, lourd et difficile puisqu'ils ont été victimes par le passé d'une longue période de séquestration, de maltraitance physique et de torture psychologique.


Cet évènement fut tellement horrible qu'il les marqua au plus profond de leurs esprits. Mayu étant celle qui a le plus souffert car elle fait souvent des cauchemars la nuit et présente un trouble sociopathe important qui se reflète à travers ses différentes facettes: tantôt mignonne, cruelle ou enfantine. Et des sautes d'humeurs imprévisibles.
Mii-kun quand à lui ne peut s'empêcher de mentir depuis lors pour se protéger, lui et Maa-chan du monde extérieur. Cette dernière d'ailleurs ne peut converser normalement et accorder sa confiance à personne d'autre que Mii-kun qui a partagé son sort.


Quelques années plus tard, Mii-kun reprend contact avec Maa-chan et découvre qu'elle a reproduit le schéma du kidnapping puisqu'elle séquestre 2 jeunes enfants, frère et soeur, Anzu et Kouta IKEDA dans un placard. Mii-kun va alors rassurer les enfants, gagner leur confiance en prenant soin d'eux et en les mettant à l'abri des potentielles colères de Maa-chan durant leur captivité.


Cherchant également à protéger Maa-chan de ses propres démons, Mii-kun va tout faire pour la surveiller et l'aider à se reconstruire psychologiquement, même si la psychiatre, Koibi SAKASHITA, qui suit son traitement lui annonce que les chances de rémissions sont quasi-inexistantes...

La tâche sera d'autant plus difficile que Mii-kun, présentant lui-même un comportement erratique, est étroitement surveillé par la jeune inspectrice Natsuki KAMIYASHIRO. En effet, suite à plusieurs observations, son signalement coïncide avec celui de l'assassin à l'origine des meurtres en série qui se produisent depuis son arrivée en ville...




Basé sur un scénario simple, l'intrigue de ce manga se révèle néanmoins tortueuse du fait que les pensées de Mii-kun sont toujours en totale contradiction avec ce qu'il dit, ce qui est normal puisqu'il ment.
De plus, l'ambiguïté des pensées amène le lecteur à se poser des questions sur la personnalité et les vraies intentions de Mii-kun, notamment par rapport au sort qu'il envisage de réserver aux enfants afin de protéger Maa-chan.

Je déplore cependant un certain manque de profondeur dans l'histoire, notamment sur la période entre la fin des supplices pour Mii-kun et Maa-chan et leurs retrouvailles, car on ignore ce que chacun a vécu avant de retrouver l'autre.
C'est notamment le cas de Mii-kun, dont le personnage suscite plus d'interrogations au travers de ses "activités".

Il n'en reste pas moins que l'auteur a réussi le tour de force de boucler une histoire prenante en un tome.


Outre le manga, une adaptation cinématographique a également été réalisée au Japon, sortie l'an passé.


http://www.manga-news.com/public/images/series/Usotsuki-Mii-kun-to-Kowareta-Maa-chan-01-kadokawa.jpg


http://toxicmuffin.files.wordpress.com/2011/03/lying-mii-kun-and-broken-maa-chan-precious-lies-2032175.jpg


http://otoshigod.files.wordpress.com/2011/03/nomnomnom.png

Sur le même thème...

Commentaires

Portrait de Elenna
Juste un petit mot pour dire que je l'ai trouvé bien intéressant, ce titre-ci. Il est court, bien fichu, et c'est ce qui fait tout son charme...
Contrairement à Ashton, j'ai apprécié qu'on évite les flash-backs post enlèvement : la construction en parallèle "passé-enlèvement des protagonistes" et "présent-déroulement de l'histoire" est justement ce qui en fait tout le suspense. En rajouter aurait alourdi le récit.
Portrait de jadobado

c'est pas que l'anglais, je n'aime pas trop le lire, mais un peu. Mais bon, si j'dois le lire en anglais, je le lirai en anglais hein ? ^^'

Portrait de Ashton
Citation (jadobado le Vendredi 18 Mai 2012 à 12:17)

Ouaip, j'ai vu ça Ashton. Qu'en ligne, et probablement qu'en anglais x)




C'est si handicapant que ça?
Portrait de jadobado

Ouaip, j'ai vu ça Ashton. Qu'en ligne, et probablement qu'en anglais x)

Portrait de Ashton
Disons que pour un tome (5 chapitres), ça se consomme assez vite, on n'a pas le temps de s'ennuyer et l'intrigue est vraiment bien faite.

J'oubliais: manga non licencié en France, disponible qu'en scan traduit sur le net.
Portrait de Edouard
L'histoire est intéressante, même les dessins sont sympas a regarder. (C'est pas pour autant que je vais me pencher sur ce manga.)