memória! / The Very Best of Yoko Shimomura

Par - publié le 20 Août 2017 à 14h01
4
156

Un remix de Legend of Mana et l'occasion de découvrir l'oeuvre de la compositrice Yoko Shimomura qui a travaillé sur de nombreux jeux.

Voici l'album "memória! / The Very Best of Yoko Shimomura" sorti en 2014. Yoko Shimomura est une compositrice de talent née en 1967 qu'on peut découvrir ici pour ses remix de jeux vidéo.

L'extrait en découverte est la piste 7 Going Through the Flame du jeu Legend of Mana, produit par Squaresoft en 1999 sur Playstation. L'occasion de découvrir un travail de remix sorti 15 ans après Legend of Mana. Parmi les 16 pistes remixées de l'album se trouvent de nombreux jeux connus : 1 de Front Mission, 1 de Parasite Eve, 1 de Final Fantasy XV, 1 de Demon's Score, 2 de la Série Kingdom Hearts, 2 de Super Mario RPG, 4 de Live a Live et 4 de Série Seiken Densetsu.

L'album en détail avec la liste des pistes et crédits :
http://vgmdb.net/album/44072

Legend of Mana


Note d'accompagnement introductive de l'album (extrait)

« Pour ce disque "best of", j'ai une fois de plus eu la chance de choisir des chansons parmi les projets sur lesquels j'ai eu le privilège de travailler pendant mon séjour à Square/Square Enix, sur mes 25 années de compositrice. Bien qu'il y ait des morceaux laissés de côté que j'ai transmis parce qu'ils ne correspondaient pas à l'album précédent 'drammatica', je voulais un nouveau départ pour cette nouvelle compilation. J'ai gardé cela à l'esprit en choisissant les musiques. Comme d'habitude, j'ai fait quelques choix dans la vague scène de mes propres préférences égoïstes (haha), mais j'ai aussi choisi la musique principalement à partir de ces airs qui étaient les plus demandés. Qu'en pensez-vous tous ? »

« La musique ne peut arrêter le flux du temps. Les gens ne peuvent jamais endiguer le flux de quelque façon que ce soit. Le temps ne peut absolument pas être manipulé librement, et les gens se demandent si leur coeur et leur âme ne pourraient pas être émus par cette musique éphémère d'un "quelque chose" qui s'y trouve. Peut-être que si nous avions une machine à remonter le temps, notre perception de la musique pourrait changer ? Pour moi, le fait de pouvoir vivre en ce jour et cet âge est vraiment une bénédiction, je pense. Tout en s'abandonnant à ce flux du temps — à la réalité accablante qu'il n'existe nulle part une garantie que le bonheur d'aujourd'hui nous suivra jusqu'à demain, que l'on ne peut jamais savoir si les peines d'aujourd'hui se poursuivront ou non demain — si la musique que j'ai faite peut embellir "l'instant présent" de chacun, et si cet "instant présent" grandit et permet d'aller de l'avant, j'en serais ravie. »

source en anglais : vgmonline


Présentation de Yoko Shimomura

Yoko Shimomura est une compositrice qui prit des cours de piano dès l'âge de 4 ans et commença très vite à composer ou plutôt, comme elle le dit elle-même, à "jouer des notes au hasard et à faire semblant de composer". Ayant prévu de faire carrière comme professeur de piano, elle en a fait sa spécialité à l'Université de musique d'Osaka. Fan de musique classique, elle avait aussi cet amour pour les jeux vidéo. Après avoir obtenu son diplôme en 1988, elle décida de poser sa candidature pour devenir compositrice de jeux vidéo dans plusieurs compagnies, au hasard d'une éventuelle acceptation.

Elle eut la surprise de se voir offrir un poste chez Capcom et, après mûre réflexion, décida de poursuivre ses rêves et de devenir compositrice de jeux. Étant donné que les jeux vidéo n'étaient pas aussi populaires ou avancés qu'ils le sont à présent, elle reçu peu d'approbation pour son choix de début de carrière de la part de ses amis, enseignants et parents.
source en anglais : http://www.vgmonline.net/yokoshimomura/

Dans une interview donnée en 2015 disponible sur le blog de Square Enix, on demanda à la compositrice comment elle avait vécu ses débuts dans la profession, à une époque où la musique de jeux vidéo en était à ses balbutiements et le média plutôt perçu comme un loisir masculin.

« Eh bien, mes parents étaient plutôt perplexes. Au départ ils m'ont demandé si j'allais vraiment être la personne responsable de tous ces Bip Bip Tut Tut ! (rires). À l'époque, je n'ai pas vraiment rencontré de difficultés pour obtenir le job et tout le monde m'a accueillie en m'encourageant dans ma tâche. Beaucoup de gens autour de moi se demandaient quand même si j'étais vraiment capable de composer... Étonnamment, chez Capcom il y avait énormément de femmes à la composition et on se serait un peu cru dans un "girls' band" (groupe Alph Lyla chez Capcom, note de Cleeem). Je n'ai donc jamais trouvé ça étrange d'être une compositrice de musique de jeu ! ».

source de l'interview : eu.square-enix

Pour faire référence aux jeux anciens de l'encyclopédie Square Palace, les musiques de Soulblazer et Terranigma ont été composées par des femmes. En fait, le monde du jeu vidéo était déjà en présence de plus de compositrices qu'on ne pourrait l'imaginer !

Portrait de cleeem
A propos de cleeem

Connaisseur des anciennes consoles, j'aime explorer les talents des artistes, professionnels ou amateurs en herbe. Mes jeux préférés sont avant tout paisibles et colorés. Vous découvrirez aussi mon intérêt pour l'océan et la nature dans certains de mes articles. :-)

Sur le même thème...

Commentaires

Portrait de cleeem

Mise à jour de l'article avec une belle image !
(j'adore marier son, image et texte, avec un peu en retard en images mais ça y est
Et heureux aussi que la musique te plaise Lifeless

Portrait de lifeless

C'est d'une beauté Merci du partage !

Portrait de cleeem

Ajout de la note d'accompagnement introductive de l'album par la compositrice !

Portrait de DooKie

J'adore Yoko Shimomura, et cette musique est sûrement l'une de mes préférées. Sacré remix en tout cas