Brume

Sur quel jeu/anime/manga êtes-vous en ce moment?

1891 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de Jowy
bien vrai, mais cela ne change rien à mon problème...
bah j'y jouerais bien un jour
Portrait de illapa
Jeu : Zelda Phantom Hourglass. je le conseille a tout détenteur d'une DS.

Manga: Pour l'instant rien, mais je cmpte bien aller lire a Virgin les manga de Mushishi.

Animé : Millenim Actress (de Satoshi KON) et pour la enieme fois, Metropolis (de Osamu TEZUKA.)
(Edit: ah et Bleach aussi, meme si j'ai arerté ces 15 derniers jours...)
Portrait de Lionheart
Jeu : FF3 DS

Manga : aucun

Animé : Bleach
Portrait de Benji
Jeu : Football Manager 2008

Manga : Death Note

Anime : Aucun
Portrait de xenofab00
Anime: CODE GEASS Hangyaku no Lelouch (et oui Pampa j'arrête pas... et je continuerai tant que je serais pas désintoxiqué ).

RIEN à coté, niveau manga/jeu.
Portrait de Pampa
TU NOUS BOUURRRES

Coté anime : Trinity Blood
Coté jeux : Yoshi Island héhé
Coté Manga : Peut etre le Nouvel angyo onchi
Portrait de krysta
pampa=> le nouvel angyo onshi fonce *o* .C'est un très bon manga .Personnellement j'adore le personnage principale qui a un sale caractère mais qui a beaucoup de classe a sa manière .Les dessins sont aussi très sympa. enfin bon perso un gros coup de coeur our ce manga .

Perso coté manga : blood alone .Arf enfin j'en apprends plus sur le passé des 2 personnages principaux et toujours aussi beau pour les dessins.
et sinon relecture des tomes de nana .
Portrait de bubu
Coté jeu : Suikoden V (d'ailleurs j'essayerais d'en faire le test, quand je l'aurais fini...), et je m'attaque à Chrono Trigger, la semaine vu que j'ai pas ma PS2... Voili voilo

Coté anime : Faudrait que je finisse de regarder Ghost in The Shell, SAC...
Portrait de Anonyme
coté jeu: Je suis en plein dans Fire Emblem : Radiant Dawn..

PS: D'habitude je joue en hard a tout les FE et j'ai un peu de misere a certaines missions mais la... pour débloquer Hard il faut faire normal.. J'étais faché au debut mais... PUTIN !!! Je suis mort dans toutes les missions sans exeption (meme la premiere !!)... Les personnages du premier chapitre sont juste trop faible... Dans cet episode... il n'y a pas de "Titania" ou "Seth" pour torcher tout ce qui bouge... Enfin... oui il y a Sothe mais bon..... il est pas aussi fort.. et enplus il vole tout l'Xp donc...

Coté anime: Darker than Black
Portrait de Anonyme
Citation (Yoshi_Blue le Jeudi 8 Novembre 2007 à 19:54)

coté jeu: Je suis en plein dans Fire Emblem : Radiant Dawn..

PS: D'habitude je joue en hard a tout les FE et j'ai un peu de misere a certaines missions mais la... pour débloquer Hard il faut faire normal.. J'étais faché au debut mais... PUTIN !!! Je suis mort dans toutes les missions sans exeption (meme la premiere !!)... Les personnages du premier chapitre sont juste trop faible... Dans cet episode... il n'y a pas de "Titania" ou "Seth" pour torcher tout ce qui bouge... Enfin... oui il y a Sothe mais bon..... il est pas aussi fort.. et enplus il vole tout l'Xp donc...




*Saeclum saute sur Yoshi, et au terme d'un corps à corps brutal, le met en pièce, l'éventre, le dissèque, et toute sorte d'outrages.*
JE! TE! HAIS!
Sinon, le petit voleur est déja très bon. Avoir besoin d'un Jeigan ou d'un Oifaye, c'est faible. Puis, avec les classes tier 3, tu va voir, question puissante.
Fait gaffe à miss Mikaya, elle à 20% en pv, donc file lui toutes les robes d'ange que tu peux.

*Pincouille la joue du morceau de Yoshi ou y'a le tête*
Alors, ne me provoque plus.
Portrait de krysta
saeclum je peut participer au massacre de yoshi blue >_< .Arf il sortira quand ce fire emblem en france.Le jeu qui m'a le plus poussé a acheté la wii .sinon tant mieux s'il y a pas de "titania" car franchement je trouve que ça bouffe tout les XP que les autres pourrait avoir .De toute façon je l'utilise jamais dans Path of radiance .toujours
en retrait. Et maintenant j'ai envie de jouer de nouveau a Path of radiance >_<.

Sinon niveau anime j'ai envie de remercier xeno car franchement il a réussi a me rendre accro a un anime que j'ai fini en pas longtemps (j'ai commencée hier matin fini ce soir avec les 3 derniers épisodes).Franchement code geass est un anime que j'adore un mélange de death note et gundam seed et tellement d'originalité *o* sérieusement un anime a voir .Plus qu'a attendre la saison 2.
Portrait de xenofab00
TA VU, non mais superbe cet anime, niveau rythme et tension scénaristique c'est le champion.
Après il pas totalement dénué de défauts, mais qu'importe tant le reste est collossal.


Bubu-> Suikoden5 et CT dans la même foulée... t'as de l'ambition pour faires ces deux bombes en puissance en même temps! Savoure.
Portrait de bubu
@Xeno : Suiko est déjà bien entamé, CT j'attaque seulement! T'inquiète pas, je savoure!
Portrait de Anonyme
Petit update sur Fire emblem: Les ... quoi.. 5-6 premier chapitre.... aucun personnage puissant.. rien...

Ensuite BANG !!! Tormod qui est rendu surpuissant acompagné de Muarim level 17 +... autre du genre Toroneo en General et Zihark... qui bute beaucoup moins que dansl'episode précédant (il était dans mon top 3 dans Path of radiance... apres Ike et Soren :D)

Sinon... le jeu est bien... des rebondissement... et les cinématiques :D:D:D:D Okay.. j'ai seulement eu 2 cinématique... les 2 au début mais bon...
Portrait de Anonyme
*Arrache la tête du Yoshi, et la met sur une pique, avertissement à tout ceux qui veulent narguer le monstre sur ses terres.*
Ensuite, c'est normal. Mikaya et ses copains sont pas bon. Attend de retomber sur le pti père Ike, Elincia, ou autre. Là, tu va voir des monstres.

Sinon, attend toi au chapitre 8 (ou 9), à voir la GUEST STAR. Oui, je veux dire LUI! Dans TON camp. JOUABLE. Pour un CHAPITRE ENTIER!
RAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH, je te HAIIIIIIIIS!
Portrait de Doos
Citation (Yoshi_Blue)

il n'y a pas de "Seth"... Enfin... oui il y a Sothe.....



Dit comme ça ça fait con quand même.
Portrait de Anonyme
Et pourquoi?

Par contre, Yoshi, le terme est un Oifaye.
Jeigan= Paladin de merde de FE1, comprend Jeigan (!!), FE1, Abel, FE3, Eyvel FE5, bien que ce soit une SwordMistress, Marcus le grabataire et Zealot de FE6. Oifaye est un paladin de FE4, qui, bien que surclassé par les monstres de la 2nd génération du jeu, se débrouille bien. Comprend Finn de FE5, Marcus le moins grabataire de FE7, Seth de FE8, Tiamat de FE9, Noyle et Sothe de FE10.
Portrait de Doos
Citation (Saeclum)

Et pourquoi?



Pour rien pour rien...
Portrait de Anonyme
C'est fort ca... Saeclum connait deja un des plus gros punch du jeu...

Bon petit update... car vous semblez aimez... Je suis rendu ... a la partie 4 donc... j'ai nommé les partie... du moins les 3 premieres...

Partie1: Micaiah et ses potes.. = Très dur

Partie2: Les grandes batailles (Vraiment.. des fights immense.. okay pas comme dans FE... 4 je crois mais bon...) = Facile mais parfois difficile... a 1-2 partie dans une map

Partie3: La guerre des Laguz & Beorc = Ike et co ... pas si puissant que ça.... moyen-dur

Partie 4... a decouvrir..je supose qu'on parlera de notre ami *******

Le scénario est trèes bien... avec l'arrivé de... ******** au chapitre... 7-8 comme tu dit... ca ma fait un choc...

La difficulté a beaucoup été régler.... Les maps sont dures... (surtout si comme moi on est obstiner a entrainer les persos de la team de Micaiah comme Illiana......c'est ca..?? merde... la Thunder mage de l'episode précédant...et laisser les persos surpuissant a la base)

PS: Le systeme de support est génial Du moins comparé aux épisodes précédants...
Portrait de Anonyme
Partie 4, ou l'on kick ass.
Tu va combattre une personne que tu as déja vu en combat, quoique sans arme. Dans FE9.
Sinon, mon petit Yoshi, je sais qui est la boite de conserve depuis des lustres.

Citation (Spoiler)

Zelgius

Class: General
Affinity: Dark
Weapon Ranks: Sword S, Lance A
Skills: None
Notes: Broken stats. Obviously never meant to enter battle...

Base stats/caps
Type HP Str Mag Skl Spd Lck Def Res
General base 23 8 2 4 2 0 10 3
Stat addition 40 18 16 21 21 26 24 26
Base stats 63 26 18 25 23 26 34 29
General caps /60 /29 /20 /27 /24 /40 /30 /25

Growth rates
HP Str Mag Skl Spd Lck Def Res
80% 60% 0% 55% 50% 30% 50% 40%

Base EXP

None

^Top

Black Knight

Class: General (Black Knight)
Affinity: Dark
Weapon Ranks: Sword S, Lance A
Skills: Renewal, Luna
Notes: Same affinity, weapon ranks and growths as Zelgius. Laziness, coincidence or on purpose?

Base stats/caps
Type HP Str Mag Skl Spd Lck Def Res
General (BK) base 24 7 1 4 1 0 11 2
Stat addition 36 23 16 26 26 11 19 20
Base stats 60 30 17 30 27 11 30 22
General (BK) caps /70 /30 /20 /30 /35 /40 /30 /30

Growth rates

Same as Zelgius



Y'a des trucs qui ne trompent pas
Portrait de xenofab00
Bubu-> T'en pense quoi de Suiko5 alors? t'es à combien d'heures surtout? De même pour CT?

Bah perso je trouve ça bizarre de faire un jeu ps2 et un jeu snes en parallèle (même si Suikoden 5 n'est pas supra beau), toute la beauté de CT risque de passer la trappe :/.
J'espère que tu utilises des filtres sur ton emu snes :]. Autant je comprend qu'on puisse avoir la fleme sur epsxe, autant y a pas d'excuse sur les emu snes avec leurs interfaces accessibles à un nouveau né, ne gachez pas vos jeux.
Portrait de bubu
Ben en fait je joue à Suikoden 5 le week-end, quand j'ai ma PS2, et la semaine, quand je suis dans mon studio à Grenoble où je suis à l'IUT je joue à CT! Mais bon CT je commence tout juste quoi, on pourrait même dire que j'ai pas attaqué (enfin si, j'ai déjà trouvé Marle, m'enfin bon, c'est vraiment le tout début!)
Donc je ne pense pas grand chose de CT pour l'instant, je n'y ai pas assez joué!
J'en suis à 27h30 à Suiko 5, Rainwall vient de tomber et je suis allez sur l'Ile de Nirva. C'est bien simple, j'adore ce jeu, le scénario réserve de nombreux rebondissements, le gamplay et le système de jeu est simple mais efficace, les personnages sont assez charismatiques, même si j'ai un peu eu peur quand j'ai vu que le prince ne parlait pas... je sortais de ma partie de DQ8 avec le pantin tout paumé en guise de héros. Mais en fait, c'est beaucoup moins gênant, étant donné qu'on peut faire faire des choix au prince qui peuvent influencer les événements, notamment la quête des 108 étoiles! Recruter de nombreux personnages ça, ça me plait! Mais, par contre si on a le malheur d'en louper un important qui permet d'en débloquer d'autres...
Un des points faibles du jeu c'est les graphismes, on a pas l'impression d'être dans un jeu en 3D, mais la caméra nous le rappelle, d'une bien mauvaise façon!
En tout cas j'adore ce jeu, qui monte direct sur la troisième marche de mon podium avec FFVII et FFVI.
Enfin il va peut-être bientôt être détrôné par CT, qui sait!
Portrait de Nuu
Citation (bubu le Samedi 10 Novembre 2007 à 16:50)

Ben en fait je joue à Suikoden 5 le week-end, quand j'ai ma PS2, et la semaine, quand je suis dans mon studio à Grenoble où je suis à l'IUT je joue à CT! Mais bon CT je commence tout juste quoi, on pourrait même dire que j'ai pas attaqué (enfin si, j'ai déjà trouvé Marle, m'enfin bon, c'est vraiment le tout début!)
Donc je ne pense pas grand chose de CT pour l'instant, je n'y ai pas assez joué!




Ça suffit pour mettre CT comme jeu génialissime et que ça saute! Sinon moi m'énerver très beaucoup! :gueule:
Portrait de xenofab00
En même temps SuikodenV est lui aussi une grosse pointure, et le faire dans la bonne génération de console peut en plus éventuellement accentuer son "aura".

Sinon je rejoint bubu sur l'importance des choix dans Suikoden, tout comme dans Chrono Cross le recrutement de personnages est déterminants pour les évenements à venir (enfin peut-être moins, mais d'une autre il y a tellement de personnages...). Pour ceux qui veulent un soupçon de liberté tout en restant dans le style rpg jap, ces jeux sont tout indiqués.


Bon sinon Bubu, tu le fais si tu veux, mais je pense que tu devrais lire cet avis d'un fanboy de la série, que je trouve certes long, mais d'une grande exactitude, surtout en ce qui concerne l'analyse du jeu. Franchement ça vaut le coup (j'ai de la chance, c'est super vieux et je suis retombé dessus il y a peu!), par contre laisse tomber les liens:

Citation

Bon, c’est quoi le but de ce topic et pourquoi en créer un spécifiquement pour Suikoden V alors qu’il y a déjà un topic Suikoden en activité ? La réponse sera brève et drapée de cette franchise sans fioriture qui me caractérise : l’objectif de ce topic est de vous propagander la gueule. Pourquoi faire, me demanderez-vous l’œil torve et le poil hérissé de l’impatience de celui qui n’a pas envie de perdre son temps en palabres inutiles ? Et bien pour vous persuader d’acheter ce jeu, selon moi le meilleur rpg de l’année, qui plus est proposé au prix imbattable de 30 euros (à ce stade de la lecture, vous devriez déjà être partis en courant pour aller l’acheter). Suikoden V n’étant clairement pas le genre de jeux à se retrouver en tête de gondole chez Carrefour ou à investir vos écrans de télé, si on veut le pousser un petit peu, c’est maintenant qu’il faut agir. Alors, comment vais-je m’y prendre pour tenter de vous convaincre ? Et bien de 2 manières : en étant le plus exhaustif possible sur le contenu du jeu, tout en essayant de vous transmettre la passion qui m’aura animé durant les 150 heures qu’aura duré mon voyage en terre de Falena. Pour cela, je m’en vais compiler une série de posts rédigés à l’époque de la sortie US (21/03/06) sur le forum rpg de JV.com. Evidemment, il serait scandaleux que je me contente d’un simple copié-collé compte tenu du standing et de la prestance intellectuelle indéniables du forum de Background. Le tout a donc été arrangé, complété, révisé, corrigé et agrémenté de quelques efforts de mise en page et autres illustrations, histoire de dire que ce n’est pas non plus l’arnaque du siècle. Pour mes nombreuses groupies ayant déjà lu l’ancienne version, sachez que j’ai même inclus de nouvelles blagues (pas drôles, cela va de soi), ce qui, j’en suis sûr, devrait suffire à vous persuader de relire l’intégralité de ce gigantesque pavé aux proportions épiques. Soyez prévenus que ce long roman est également destiné aux acheteurs potentiels et hésitants qui n’auraient jamais touché à un Suikoden de leur vie. En théorie, quelles que puissent être vos questions à l’égard du jeu, toutes les réponses sont là. Si ce n’était pas le cas, n’hésitez pas à me soumettre vos interrogations, j’essaierai d’y répondre dans la mesure du possible. Quant à ceux qui ont déjà terminé le jeu, j’attends vos opinions concernant les éventuelles divergences (ou convergences, mais ces derniers temps, c’est plutôt rare ) de points de vue sur Suikoden V. Et j’insiste sur un point : tout a été fait pour bannir jusqu’au plus insignifiant des spoilers. A vrai dire, vous ne trouverez presque aucun nom de personnage, ni même de lieu. Le plaisir de la découverte étant justement l’un des atouts majeurs de cet épisode, il serait dommage de le gâcher.

Avant de me lancer, voici quelques liens, pour ceux et celles qui voudraient se faire une idée rapide sans être obligés de demander 2 semaines de congés à leur patron pour tout lire :

- un test du jeu (très complet et intéressant) en français :
http://www.rpgsoluce.com/reviews/ps2/Suikoden-V.htm

- un autre en anglais, rédigé par le mec de chez Suikox.com (l’une des 2 références en la matière) :
http://www.suikox.com/ed/suikov60315.php

- et enfin, le site officiel pour ceux qui voudraient voir quelques vidéos, écouter des extraits de musiques, ou se faire une idée du character design (fabuleux, cela va sans dire) :
http://www.konami.jp/gs/game/genso/V/character/index.html


Sur ce, cédons sans plus attendre aux sirènes du rpg de Konami et rentrons dans le gras du sujet. Vous noterez que j’ai conservé les dates d’origine vu que :
1)Je ne vois pas l’intérêt d’en inventer de nouvelles. Je peux parfois être complètement con mais je connais tout de même certaines limites.
2)Ca fait style journal de bord d’une longue traversée sur des océans lointains et inexplorés, et c’est exactement ce que j’ai ressenti en jouant à Suikoden V.






Posté le 26 mars 2006 :

Toutes premières impressions

Après un Suikoden 2 démentiel et inoubliable, un Suikoden 3 décevant malgré un scénario et des personnages excellents et un Suikoden 4 absolument révoltant de nullité, nombreux étaient ceux qui doutaient qu´un Suikoden puisse à nouveau être un rpg passionnant. Précédé d´échos positifs, voilà que Suikoden V déboule aux USA et dans ma boite aux lettres. Alors, le jeu est-il à la hauteur des attentes ?

Et bien, je vais tenter un début de réponse en détaillant mes impressions après 8h30 de jeu. Au lieu de m’attarder sur certains aspects de manière séparée, je vais plutôt donner mes impressions comme je les ai ressenties au fil de l´aventure.

Bon, soyons honnêtes, le début (les 4 premières heures) concentre la plupart des défauts du jeu. Ce qui saute aux yeux, c´est tout d´abord la faiblesse technique. Comme beaucoup de personnes de bon goût, je regrette l´époque des Suikoden en 2D, et ici je crois qu´on a presque affaire à l´épisode le plus moche de la série. Au moins les épisodes 3 et 4 proposaient une vue de dos, ce qui avait pour avantage d´accentuer l´immersion. Ici, on une vue de 3/4 haut, mais qui présente très peu de détails : les personnages ressemblent à des fourmis et les intérieurs des bâtiments sont encore plus vides que ceux de Suikoden 1. Au début, j´ai même eu très peur que cela tue toute l´ambiance du jeu. Heureusement, comme on le verra plus tard, ce n´est pas le cas. Autre problème limite scandaleux : les temps de chargement. C´est simple, il y en a partout. Avant et après chaque cut-scene, après chaque combat, lorsqu´on entre dans certains bâtiments, à ce niveau-là (et vu que le jeu n´est quand même pas du niveau d’un FFXII du point de vue technique) c´est inacceptable. Maintenant, quand on y regarde de plus près, ce n´est pas si gênant. Les temps de chargement qui suivent les combats sont en fait à peine plus longs que d´habitude (une seconde de plus environ), ce qui gêne, c´est surtout le fait de voir "now loading" s´afficher constamment à l´écran. Pour les chargements des cut-scenes, c´est même plutôt une amélioration par rapport au 4. Dans cet épisode, le déroulement de ces scènes était constamment interrompu par des écrans noirs, la musique repartait du début au bout de 10 secondes, c´était absolument catastrophique et tuait dans l´oeuf toute volonté de mise en scène. Ici, ce genre de problème est quasi-inexistant et on ne peut que s’en féliciter. Toujours au chapitre des défauts, la fréquence des combats aléatoires, absolument démesurée. Mais là aussi, on peut tempérer. Car non seulement les combats sont toujours très courts mais les donjons eux-mêmes le sont aussi. C´est surtout énervant la première fois mais au final on s´y fait assez vite. Et de plus, la fréquence des combats est nettement moins élevée sur la carte du monde.
Dernier problème concernant le début du jeu, on n’y fait pas grand-chose et certains risquent de s´ennuyer un peu. Disons que les premières heures se résument surtout à des allers-retours dans la première ville et à des phases de dialogue. Rien de bien excitant finalement.

Néanmoins, cela a un revers positif et, dès le début, on voit les prémices d´une des qualités du jeu. Je parle des personnages et, en général, du background du jeu. Car tous ces dialogues sont loin d´être inutiles. En fait, le début du jeu permet d´installer un univers et des personnages d´une richesse qui surpasse déjà l´ensemble de Suikoden 4 ! Même les villageois ont toujours leur pierre à apporter à cet édifice et on apprend très vite beaucoup de choses sur l´historique de Falena et sur la personnalité des personnages principaux. Et là, on touche tout de suite à l´une des qualités majeures du jeu. Les personnages sont absolument fabuleux ! Déjà, le character design est excellent, largement plus réussi que celui de Suikoden 4 (pas difficile, me direz-vous…). Mais ce qui est impressionnant, c´est que le jeu parvienne à les installer et à cerner leurs personnalités aussi rapidement, bien qu´ils soient dès le début assez nombreux. Cela grâce donc à la qualité des dialogues qui savent insister sur le nécessaire en évitant le superflu. On a vraiment l´impression que de véritables relations humaines se tissent au sein du groupe, en particulier grâce au fait que la plupart des personnages manient volontiers l´ironie et n´hésitent pas à se moquer les uns des autres en soulignant leurs divers traits de personnalité. De l´excellent travail a été accompli à ce sujet (Note rétrospective : la qualité des dialogues en version française dépendra énormément de la traduction. Vu la catastrophe que furent Suikoden II et IV à ce sujet, je ne peux que vous conseiller d’y jouer en anglais puisque la version européenne le permet. Quant à ceux qui ne parlent pas anglais, il ne leur reste plus qu’à prier les dieux de la localisation).

Passons maintenant à ce qui nous attend après ces 4 premières heures de jeu. Là, ça devient intéressant même si l´événement déclencheur de l´intrigue principale (tous les Suikoden ont recours au schéma de la tragédie : gloire, puis chute) n´est pas encore pour tout de suite. On arrive dans la 2ème ville du jeu et là on ne peut s´empêcher de remarquer que les villes sont vraiment grandes et proposent toujours autant de commerces. Un très bon point. On remarque aussi que les musiques de qualité se multiplient. Sans arriver au niveau de ce qu´avait fait Miki Higashino pour les épisodes 1 et 2, ça reste globalement très bon et les musiques contribuent souvent à donner aux décors la couleur qui leur manque parfois. Et certaines mélodies vous rentrent tout de suite dans la tête, contrairement aux nappes sonores insignifiantes de Suikoden 3 et 4. Le rythme du jeu commence à s´accélérer et les combats apparaissent enfin.

Tenez, parlons-en des combats. Et bien c´est excellent ! Quel plaisir de retrouver les équipes de 6 personnages (même si au début du jeu, on est moins nombreux) et surtout des combats aussi rapides et dynamiques. Pour ceux qui ne connaissent pas le système, c´est assez simple : on rentre les ordres pour ses persos puis on assiste à l´assaut simultané de tous les combattants, ennemis inclus. Même si, là encore, la représentation graphique est archaïque, le tout est suffisamment dynamique pour ne pas ennuyer. Et les attaques combinées répondent toujours présentes, accompagnées d´animations sympathiques (bon, ne vous attendez pas à des invocations dignes de FF12, hein !). Nouveauté de l´épisode 5 : les formations. A récupérer dans divers coffres, les formations vous permettent d´organiser votre équipe de manière à privilégier un aspect particulier : attaque, défense, contre-attaque, etc... C´est une bonne idée qui pousse encore plus loin la personnalisation de son équipe et permettra à chacun d´accentuer son style de jeu personnel. Pour ce qui est de la customisation de ses combattants, en plus des traditionnelles runes de la série, on retrouve le système de "skills" de Suikoden 3 qui permet de développer certaines compétences : plus de coups critiques, de HP, possibilité d´attaquer plusieurs fois de suite, de contre-attaquer. Bon, je n´en suis qu´au début mais tout cela combiné fait déjà une très bonne impression. Ceux qui aiment passer du temps à se forger des équipes surpuissantes risquent d´être ravis.
Toujours à propos des combats, il faut savoir qu´en plus des combats traditionnels, les Suikoden proposent parfois 2 autres modes de combat : les duels (en un conte un) et les batailles entre armées entières. J´ai eu l´occasion de m´essayer à un duel et c´est là encore une réussite. Le principe est simple, vous disposez de 3 commandes, chacune représentée par un boutons de la manette : Attaque, Garde et Attaque Spéciale. Suivant le principe pierre-feuille-ciseaux, chaque action est plus forte qu´une autre mais est plus faible que la 3ème. A vous d´être attentif à ce que dit votre adversaire. Pour dynamiser le tout, vous n´avez plus que 3 secondes pour faire votre choix. S´ensuivent alors des chorégraphies assez dynamiques et surtout différentes pour chaque duel. Bien que très simples dans leur déroulement, ces phases sont finalement très prenantes (chef-lieu de la Loire-Atlantique. Ceci était la première des nouvelles blagues nulles proposées en bonus sur ce forum).

Bon, passons maintenant à mes 2 dernières heures de jeu qui ont été synonyme d´extase. Le scénario décolle enfin et on retrouve TOUT ce qui avait fait la force des histoires des 3 premiers épisodes : amitié, trahison, guerres fratricides, sacrifices, et personnages ambigus à profusion. C´est magnifique et on voit surtout que la longue mise en place du background porte enfin ses fruits et promet une intrigue encore plus développée que ne l´était celle de Suikoden 2. En fait, ce qui réjouira les fans, c´est qu´on a vraiment la sensation de retrouver tout ce qui faisait la magie des premiers épisodes et nous scotchait à notre console. Et tous ceux qui s´y sont essayés le savent bien : à partir de ce moment, tous les défauts techniques s´estompent pour laisser place à une addiction totale. Reste à savoir si le jeu saura tenir le rythme mais en tous cas, une chose est sûre : l´esprit des premiers Suikoden est bel et bien présent.



Posté le 27 mars 2006 :

Suikoden V : ma Vie, mon Oeuvre - Volume 2


Après quasiment 19 heures de jeu, voici une nouvelle fournée de commentaires sur mon odyssée en terre de Falena.

Résumé de l´épisode précédent :
Les événements se précipitaient et ça tuait la gueule (succinct, non, comme résumé ?)

Bon, après tout ça, le jeu a plus ou moins pris son rythme de croisière. Et un rythme très équilibré qui plaira à tous : vous explorerez, combattrez, recruterez, améliorerez vos persos, puis, régulièrement, un événement fera progresser l´histoire. Aucun des 2 aspects combats ou scénario n´écrase l´autre et on rentre dans le jeu de la manière la plus agréable qui soit. Le début m´avait fait un peu peur, un peu trop "tunnels de cinématiques" comme c´est à la mode depuis l´arrivée des 128 bits (et 256 cou…. euh, non, j’ai dit que les blagues seraient nulles mais là y’a de l’abus !). Finalement, les cut-scenes doublées sont assez peu nombreuses. Elles savent se faire désirer et son réservées à certains événements cruciaux ainsi qu´aux premières apparitions de personnages-clés. On se rend compte que le jeu laisse également une bonne part de liberté au joueur. Ce qui risque d´ailleurs d´en rebuter quelques-uns. Ici, on ne vous emmène pas automatiquement d´une destination à l´autre, il faut savoir s´orienter et l´exploration porte ses fruits : vous pourrez ainsi recruter rapidement quelques persos débiles qui vous seront néanmoins d’une aide précieuse dans les premiers donjons. Ceux qui aiment foncer tout droit sans se poser de questions risquent de ne pas forcément apprécier (je pense ici à ceux qui se perdent dans Chrono Cross, ils se reconnaîtront !). Pour être honnête, à un moment, j´ai même eu très peur que ne resurgisse l´un des défauts majeurs de Suikoden 3 : les heures passées à arpenter certains lieux de fond en comble, dans l´espoir de tomber sur LE personnage précis qui va déclencher l´événement suivant. Agaçant. En effet, je me suis rapidement perdu et j´ai un peu erré pendant 15 bonnes minutes. Et c´est là que j´ai découvert une des excellentes idées du jeu (encore une !). En fait, votre garde du corps vous suit en permanence. Et il suffit de lui parler pour qu´elle vous donne une indication sur la marche à suivre à ce moment précis ! Voilà un système qui plaira à ceux qui ne veulent pas être trop guidés et qui pourra également satisfaire ceux qui craignent de se perdre.
Toujours à propos de l´exploration, j´avais émis quelques craintes concernant l´aspect "fade" des villes. Maintenant que j´en ai visitées plusieurs autres, je vous assure qu´il n´y a rien à craindre de ce côté-là. Les villages sont très variés et proposent chacun une ambiance différente, soutenues par des musiques très appropriées la plupart du temps.

Parlons maintenant des batailles si vous le voulez bien. Et si vous ne voulez pas, allez vous faire foutre, c´est moi qui écris (avec un –s, CK9, avec un –s !), je fais ce que je veux. Bon, j´en ai déjà eu 4 en une dizaine d´heures, ce qui me semble plus que les épisodes précédents. Par contre je suis un peu mitigé là. C´est en fait un mix entre les systèmes du 1 et du 2 : on déplace ses unités sur une carte et l´issue du combat se règle là aussi suivant un système de pierre-feuille-ciseaux (auquel s’ajoutent quelques subtilités comme l’utilisation des runes ou des capacités spéciales de certaines unités). Mais cette fois-ci, les déplacements s´effectuent en temps réel, ce qui complique la tâche. Le problème, c´est qu´on ne peut sélectionner qu´une seule unité à la fois. Et quand plusieurs sont assez proches, c´est franchement le bordel pour s´y retrouver. Bon, par la suite, je me suis rendu compte que la touche R1 permettait de passer automatiquement des unes aux autres. Et puis la dernière bataille navale s´est montrée nettement plus longue et tactique. On apprend finalement à contourner ce défaut en adaptant son style de jeu, ce qui pour moi signifie restreindre ma propension au tout offensif. Et on est d´autant plus motivé que l´on peut maintenant gagner des objets si la victoire a été écrasante. Au final, on se reprend à recharger sa sauvegarde pour essayer de faire la bataille parfaite et le système se révèle moins bourrin qu´il n´y parait même si je préfère quand même celui du deuxième épisode. Par contre, les petites animations qui suivent les affrontements entre unités sont plutôt sympas et, à l´image des chorégraphies des duels, nettement plus nombreuses que par le passé.

Bon, tout se passait bien jusqu´à un certain point. Car il arrive un moment où l´on doit se taper 2 donjons d´affilée, entrecoupés d´allers-retours lourdingues dignes d´un manoir de Résident Evil. Et le second donjon est A-T-R-O-C-E : long, pénible, chiant et EXTREMEMENT labyrinthique. En fait je n´avais jamais vu un donjon aussi agaçant dans quelque Suikoden que ce soit ! A la fin, j´en avais tellement marre que je fuyais les 3/4 des combats et je suis loin d´avoir exploré à fond. Je n´y remettrai pas les pieds avant d´avoir la Rune du Champion (qui évite les combats aléatoires). Le problème, c´est que le jeu nous présente plein de persos charismatiques mais nous impose de jouer avec des "trucs" débiles de Niveau 1 ! Bon, pas mal de choses dans ce jeu sont conçues pour que le leveling soit très rapide et en 10 minutes, mes nouveaux persos de merde étaient au même niveau que les autres. Le problème, c´est que leurs armes étaient restées au niveau 1. Et vu qu´il n´y a pas de forge dans le coin, c´est un handicap très lourd. J´ai bien dû passer presque 15 minutes sur le boss, ce qui est énorme pour un Suikoden. Bref, ce passage (2 heures de jeu quand même !) était ignoble. (Note rétrospective : lors de ma deuxième partie, je me suis rendu compte qu’on peut parfaitement quitter ce donjon pour aller faire quelques emplettes dans les villes, donc le problème n’est pas incontournable. N’hésitez pas à faire un petit peu de leveling à ce moment-là ). Mais ensuite, le jeu s’est rattrapé. Oh, oui, il s’est rattrapé !
Et puis, j’ai recruté un certain personnage. Le genre de personnage récurrent synonyme de kilomètres en moins à parcourir. Rah, ça tue. Suikoden V renoue avec l’esprit de ces rpg où l’on s’enthousiasmait à l’unisson des protagonistes du jeu, pour des événements qui peuvent sembler triviaux en comparaison des annihilations de galaxies d’un Xenosaga 3, mais qui au final se révèlent peut-être plus touchants car profondément humains. Les émotions ont toujours été le point fort des Suikoden (sauf pour le IV, mais est-ce bien utile de le préciser ?) qui ont toujours réussi à faire en sorte que le joueur éprouve une réelle empathie pour tous ces personnages, et ce nouvel épisode ne déroge aucunement à la règle sur ce point, soyez-en assurés.

Pour terminer, je m´insurge contre le nouveau look de Jeanne (pour les nouveaux : c’est une magicienne présente dans tous les épisodes de la série) : une prostituée à cheveux roses vêtue d´un morceau de tissu jaune de la taille d´un mouchoir. D´ailleurs, la princesse l´a bien remarqué que c´était une p... La vérité sort de la bouche des enfants.

Pour conclure : globalement ça reste toujours très bon et toujours aussi addictif (le jeu s´est encore relancé mais pas de spoiler ici). Mais j´espère que les successions de donjons aussi mal conçus seront des exceptions. Je n´ai pas envie de revivre la cauchemar Xenosaga 2 ! (Note rétrospective : je confirme qu’il s’agît bien du passage le plus chiant du jeu. Si vous traverserez bien une poignée de donjons un peu labyrinthique par la suite, aucun n’est réellement pénible)



Posté le 28 mars 2006 à 21:01:13

Suikoden V Episode 3 : Also sprach Twilightsblue


Bon, j´en suis à 25 heures de jeu, je crois que je peux commencer à me faire un avis quasi-définitif sur le jeu. Conclusion à la fin du message.

Mais tout d´abord, je vais revenir sur quelques aspects que j´ai déjà soulevés :

- J´insiste, mais les villes sont vraiment très agréables à visiter et ma mauvaise impression initiale s´est totalement estompée. Elles sont grandes, variées et nombreuses (il y en a déjà 2 fois plus que dans Suikoden 4 !). Le seul petit reproche que je ferais c´est que le jeu abuse parfois d´un truc emprunté à FF8 et 10 : les commerces qui se résument à un menu qui s´ouvre dès qu´on s´adresse au vendeur, sans que l´on puisse pénétrer dans le bâtiment. Mais c´est très largement compensé par la taille des environnements et le nombre élevé de commerces différents. Sur ce point, j´ai vraiment l´impression de retrouver Suikoden 2 !

- J´aimerais revenir sur les grandes batailles dont l´aspect temps réel m´avait un peu gêné. J´ai participé dernièrement à une bataille nettement plus longue et complexe qu´à l´habitude. Il m’a fallu gérer 2 fronts simultanément, impliquant à la fois des unités terrestres et maritimes. Inutile de préciser qu´étant donné le problème de sélection des unités, ce fut vraiment dur. D´ailleurs ma première tentative s’est soldée par un Game Over cinglant. Je me suis donc mis à fond dans le truc, au point de planifier mes mouvements de troupe à l´avance sur papier ! Et je les ai pulvérisés ces enfoirés ! Franchement, si il n´y avait pas ce problème de manque de lisibilité, le système serait tout simplement parfait. Ce défaut implique donc une préparation minutieuse et une obligation de ne rien laisser au hasard. En contrepartie, le challenge est à la hauteur et chaque victoire est un grand plaisir. Si les batailles suivantes sont de cet acabit, mon point de vue sur ce système sera finalement très positif.

- Là je vais parler d´un aspect du jeu qui pour moi est une immense qualité mais qui pourra décourager certains joueurs s´ils passent à côté de celui-ci. Comme toujours dans les Suikoden, les membres de votre équipe changent très régulièrement. Et les nouveaux arrivants sont la plupart du temps nettement plus faibles que les autres, ce qui soulève le problème de la remise à niveau quasi-constante. Ceux qui n´approfondiront pas le jeu risquent d´être vraiment agacés, comme ce fut mon cas dans le donjon que je vous avais décrit la dernière fois. Mais suite à ce cauchemar, j´ai décidé de prendre les choses en main et je me suis attentivement plongé dans l´aspect customisation du jeu. Et bien les amis, c´est prodigieux ! Tout d´abord, les possibilités sont vraiment grandes vu le nombre de choses à gérer : runes, compétences, équipements, attaques combinées, placement et formation. Grâce à tous ces paramètres, vous pouvez vraiment configurer votre équipe exactement comme vous le souhaitez, pour peu que vous vous en donniez la peine. Et en parlant de "peine", vous devez vous dire qu´il faut 3 heures de leveling pour avoir suffisamment d´XP, d´argent et de skill points pour mettre à niveau un personnage qui vient d´arriver. Pour vous donnez un exemple, j´ai cet après-midi décidé de me faire MON équipe parfaite (en tous cas, à ce stade du jeu). Hélas, elle impliquait d´utiliser 3 personnages nouveaux : pas d´équipements, armes niveau 1, compétences niveau E. Réunir ne serait-ce que l´argent nécessaire prendrait 5 heures dans Dragon Quest 8 ! Et bien pour faire de ces 3 minables les monstres qu´ils sont devenus, il m´a fallu....20 minutes, combats, achats, et navigation dans les menus cumulés. Et croyez-moi, ces 20 minutes de bidouille furent un plaisir, en aucun cas une corvée ! Je ne vais pas rentrer dans les détails mais sachez que tout est fait pour que cela vous prenne le moins de temps possible si vous mettre à profit certaines options offertes par le jeu. Je vais tout de même en mentionner une qui, pour moi, est une idée de génie. Pour remédier à ce problème des nouveaux persos imposés qui vous oblige à virer ceux que vous aviez amoureusement améliorés (problème qui persiste depuis le premier Suikoden), le jeu vous propose d´avoir recours, en plus de vos 6 personnages habituels, à une réserve de 4 personnages qui restent à votre disposition à tout moment. Les implications de ce système sont nombreuses. Le scénario vous oblige à prendre dans votre équipe un perso dont vous ne voulez pas ? Pas de problème : refourguez-le dans la réserve et continuez d´utiliser votre équipe habituelle. Au contraire, vous venez d´engager un nouveau perso très classe et qui a l´air puissant mais vous craignez de perdre 2 heures pour le mettre au niveau des autres ? Et bien faites-en un membre actif de votre équipe et servez-vous de celui qu´il remplace comme d´une banque à équipements et à skill points ! Car on peut en effet transférer les skill points d´un perso à l´autre. Quant à l´expérience, les persos très faibles augmentent très rapidement de niveau, 5 combats aléatoires suffisent généralement à rattraper des persos qui auraient 15 niveaux d´avance ! Le seul problème demeure l´argent, mais il se gagne assez vite et pour peu que vous sachiez gérer votre entrepôt et l´équipement des persos que vous n´utilisez pas, vous aurez toujours pas mal de choses à revendre.
Franchement, en ce qui concerne la gestion de ses personnages, Suikoden V est un des meilleurs rpg qu´il m´ait été donné de voir depuis longtemps. Pour tout dire, je n´ai presque pas avancé dans le scénario aujourd´hui mais je ne me suis pas ennuyé un instant.


Pour conclure, je crois que je suis maintenant à même de formuler un avis objectif sur ce jeu. Alors, fait-il honneur aux anciens Suikoden ? Selon moi, il reste tout de même derrière Suikoden 2. Mais le jeu n´est pas encore terminé et j´attends les développements ultérieurs du scénario. D´ailleurs la progression scénaristique est quand même toujours plus ou moins la même dans tous les Suikoden, ce qui enlève une part de surprise pour ceux qui, comme moi, ont fait tous les épisodes. Par contre, il est évident que le jeu s´impose sans problème comme le deuxième meilleur épisode de la série et comme un excellent rpg en général. Depuis le temps, vous avez dû vous rendre compte que je possède un esprit critique démesuré et, jusqu´à présent, seuls 2 rpg sur PS2 avaient trouvé grâce à mes yeux (Star Ocean 3 et Shadow Hearts 2). Et bien Suikoden V arrive directement sur la deuxième marche de mon podium ! Un jeu riche, varié et addictif qui fait office de véritable bol d´air pur après l´énorme déception que fut pour moi Dragon Quest 8 et sa simplicité archaïque. Je répète néanmoins que Suikoden V n´est pas un jeu qui prend le jouer par la main et ceux qui ne vivent que pour FFX risquent d´avoir des problèmes (notez bien l’importance du « que » ). Pour les autres, c´est le pied et ceux d´entre vous qui auront suivi mes recommandations et auront acheté le jeu ne devraient absolument pas le regretter (à moins d’être complètement con et d’avoir des goûts de merde, auquel cas détournez le regard de ces mots, vous ne méritez pas de les lire !).



Posté le 31 mars 2006 à 18:02:38

"A friend in need is a friend indeed"


Bon, au programme aujourd’hui, un petit topo sur le recrutement qui, là encore, est la preuve que Konami a bien écouté les critiques des joueurs.

Dans Suikoden 3, si on se contentait des persos imposés par l´histoire sans essayer d´en recruter d´autres, on terminait le jeu avec presque 80% des 108 Etoiles. C´est d´ailleurs le seul Suikoden où j´ai obtenu la bonne fin du premier coup. Le 4 quant à lui était, comme pour le reste, inintéressant : persos qui se joignent à vous immédiatement sans AUCUN motif, peu d´endroits où recruter, une bonne part d´aléatoire et 2 persos (Ted et Snowe) quasi impossibles à récupérer sans soluce. Pour le 5, laissez-moi vous dire la chose suivante : fini de rire ! Parce que là, croyez-moi, vous ne risquez pas d´avoir les 108 persos du premier coup ! Les conditions de recrutement sont cette fois-ci beaucoup plus variées et retorses et les personnages ont toujours une bonne raison de rallier votre cause. D´ailleurs, très rares sont ceux qui vous rejoindront sans condition. Et surtout, le recrutement de certains d´entre eux peut être considéré comme de véritables quêtes annexes avec donjon optionnel à la clef ! Une fois de plus, le jeu offre donc une agréable sensation de liberté et on a vraiment l´impression d´avoir affaire à un jeu beaucoup moins linéaire que la moyenne (et ce n´est d´ailleurs pas qu´une impression), encore un très bon point. Et vu le challenge, il est évident que récupérer les 108 Etoiles risque de propulser la durée de vie du jeu vers des hauteurs impressionnantes (pour peu que l´on ne cède pas à la tentation de la soluce). Croyez-moi, pour récupérer Jeanne par exemple, il faut s´accrocher et ne pas y aller les mains dans les poches !

Par contre, il y a peut-être un abus sur un point : le recrutement du détective. Déjà, je suis bien content qu´il soit de retour après sa disparition incompréhensible dans Suikoden 4 qui prouvait bien que le jeu ne possédait aucun background. Pour ceux qui ne connaissent pas, le détective peut mener 2 types d´enquêtes : il permet d´obtenir des fiches d´identité et des renseignements sur tous les personnages recrutés, ce qui étoffe grandement le background du jeu, mais il permet aussi d´obtenir des indices sur la manière de récupérer les personnages manquants. C´est donc un personnage indispensable. Or, dans Suikoden V, il faut vraiment faire preuve de beaucoup de chance et d´intuition pour le recruter. Mais le principal problème, c´est qu´une fois qu´un certain événement a eu lieu, il devient impossible de le convaincre de rejoindre vos rangs ! Evidemment, je m´en suis rendu compte après 35 heures de jeu, 5 minutes après avoir sauvegardé après l´événement en question ! Donc, ce que je propose à ceux qui s´apprêtent à commencer le jeu, c´est de les aiguiller pour qu´ils ne commettent pas la même erreur que moi. Je précise qu´il n´y aura aucun spoiler, je ne ferai référence à aucun nom propre. Si toutefois, vous voulez absolument préserver le challenge, vous pouvez passer votre chemin mais je vous assure honnêtement qu´il est presque impossible de trouver du premier coup. Pour ceux que ça intéresse, sachez donc que vous pouvez trouver la méthode de recrutement du détective à la toute fin de ce post. J’ai également ajouté une petite aide qui intéressera ceux qui ont envie de jouer à Suikoden V mais n’auront pas suffisamment de temps à lui consacrer pour refaire le jeu et obtenir la bonne fin avec les 108 personnages recrutés : pour ces âmes en peine, j’explique comment utiliser au mieux certaines soluces bien précises pour ne pas manquer certains personnages, tout en évitant de se gâcher le plaisir de la découverte. Tout ça à la fin, donc.




Posté le 05 avril 2006 à 23:10:05

A la veille de l'ultime bataille


J’aurais bien avancé aujourd’hui et il me semble bien que je suis à la veille de la bataille finale (je m´arrête là pour aujourd´hui). Quoi qu’il en soit, ce jeu vient de me rappeler à quel point l´aspect technique ne compte en RIEN et que seule importe en fait l´émotion. Et ce jeu véhicule des émotions avec une force indéniable. C´est con comme quelques notes de musique toutes simples peuvent être bouleversantes. Une foule de souvenirs viennent de rejaillir alors qu´un arrangement aussi épuré que sublime d´un thème de Suikoden 1 et 2 est en train de se faire entendre dans les couloirs de mon château. L´intrigue va bientôt arriver à son terme, je pense que j´aurai fini le jeu demain et je me dis que ces presque 70 heures (j´ai énormément pris mon temps, comptez une dizaine d´heures de moins pour un joueur lambda) auront passé bien vite et savoir que ce voyage sera bientôt terminé me crève le coeur. Un sentiment d´attachement exceptionnellement fort que je n´ai jamais ressenti qu´avec les Suikoden (le 1 et le 2) et, à la limite, Xenogears.
Contrairement à ce que je comptais faire, je n´aurais sans doute pas le temps de poster un commentaire final avant les vacances. J´essaierai tout de même de le rédiger à la rentrée, si je n´ai pas oublié d´ici là.

PS : oh mon dieu ! Pour la première fois dans la série, le sound test ne propose pas seulement d´écouter les thèmes des différents lieus mais bien TOUTES les musiques du jeu ! Là, je péris de bonheur....
Inutile donc de préciser que je vous conseille fortement de recruter tous les elfs Doremi !




Posté le 23 avril 2006 à 23:37:56

The End is the beginning is the End


Bon, je me lance l´OST de Xenosaga et c´est parti !

Pour faire simple, je vais reprendre là où je m´étais arrêté avant les vacances. Ensuite, je détaillerai ce qu´a apporté le fait que j´ai entamé (et bientôt terminé ) une deuxième partie. Et je conclurai avec un avis exhaustif et définitif (enfin presque, vous verrez...) sur le jeu. Une fois de plus, le tout est garanti 100% sans spoiler.


I) Première partie : dernier donjon et fin du jeu.

Bon, vu qu´il fallait aligner 3 équipes de 6 persos, je me suis à nouveau lancé dans une phase de leveling acharné...qui s´est vite transformée en quête obsessionnelle de perfection puisque j´y ai passé pas moins de .... 10 heures ! Bon, j´avoue, j´ai abusé mais j´adore tellement bidouiller mes persos que je n´ai pas pu me retenir : il FALLAIT que mes 18 tueurs aient tous les meilleurs armes, équipements, runes, skills...bref, je voulais aligner 3 équipes sans défaut. Et, bien évidemment (et je vous rassure), c´était loin d´être nécessaire puisque le donjon n´est pas si long que ça et les boss que chaque équipe doit affronter ne sont pas spécialement difficiles. Arrivèrent donc ensuite les derniers boss et la fin de l´histoire. Là j´avoue que j´ai été un peu déçu. Il faut dire que les dernières heures de jeu avaient été exceptionnellement intenses et j´attendais donc un final à la hauteur. Néanmoins, je précise d´emblée que j´ai obtenu une des mauvaises fins puisque je n´avais réuni que 78 Etoiles du Destin (oui, je sais, c´est minable...) et beaucoup d´indices laissent à penser que, à l´instar de Suikoden 2, la vraie fin risque d´être très différente. Mais revenons-en à ce qui m´a déçu. Depuis le début du jeu, les méchants, bien que réussis, étaient quand même loin d´égaler les prodiges que nous avaient servis les épisodes 2 et 3. Mais ce qui me gêne vraiment, c´est leur fin qui, pour certains, est franchement insignifiante, limite "je glisse sur une peau de banane et je suis mort, au revoir". Ajoutez à cela un événement final amené de manière totalement artificielle plus quelques questions qui demeurent sans réponses, et on reste un peu sur sa fin malgré l´excellence de l´ensemble. Mais bon, de toute façon, il était prévu dès le départ que j´entamerai une deuxième partie pour obtenir les 108 persos et c´est donc ce que je me suis empressé de faire une fois l´écran "The End" disparu (Note rétrospective : pour ce problème de questions sans réponses, j’avais tort. J’y reviendrai pas la suite).


II) Deuxième partie : New Game + et quête des 108 Etoiles.

En premier lieu, je vais vous détailler ce que propose le New Game + et, pour faciliter la tâche à tous ceux qui voudront immanquablement entamer une nouvelle partie pour obtenir la meilleure fin, le tout sera assorti de quelques conseils qui vous permettront de la démarrer sous les meilleurs auspices.

Voilà ce qu’offre le New Game + :
- Possibilité de courir très vite (comme avec la Godspeed Rune) quand on le désire (y compris sur la carte) en appuyant sur la touche Rond.
- Vous récupérez tout l’argent qu’il vous restait à la fin de votre partie précédente.
- Vous récupérez les Skill Points qui restaient dans le « pot commun » (Party SP, PAS les SP individuels)
- Vous récupérez tous les objets qui restaient dans l’inventaire du groupe (PAS ceux équipés par les personnages)
- Dès que vous avez accès à l’entrepôt de Chuck, vous y retrouvez tous les objets qui y étaient stockés à la fin de la partie précédente.
- Dès que vous obtenez votre château, et quel que soit le nombre d’elfs Doremi recrutés à ce stade du jeu, vous avez accès au Sound Test de Cornelio. Celui-ci comprendra d’office l’ensemble des musiques accessibles à la fin de la précédente partie PLUS les différentes musiques de fin (dernier boss, épilogues, génériques…). Je dois dire que j’ai jubilé en découvrant ça.
- Dès que vous obtenez les persos concernés, vous récupérez directement les livres, fenêtres, bruitages, voix et graines pour le potager obtenus lors de la partie précédente. Dans les coffres qui les contenaient, vous trouverez à la place 10 000 potch. Mille fois hélas, cela ne concerne pas les enquêtes du détective !
- Vous récupérez toutes les formations que vous aviez obtenues. Et vous vous rendrez compte que les formations spéciales pour équipes de moins de 6 membres sont particulièrement efficaces.
- Idem pour les objets qui rendaient de nouveaux skills disponibles ( « Triple Harmony », « Royal Paradise »â€¦), ils sont tous accessibles dès le début.

Le conseil, c’est donc de tout vider avant d’affronter le dernier boss ! Ne conservez que le strict nécessaire et stockez tous vos objets de valeur dans l’entrepôt. Revendez tout ce qui est inutile et n’oubliez pas de mettre tous les Skill Points en commun. Inutile de préciser que commencer le jeu avec 4 000 000 de potchs, une Fortune Rune, des équipements au top, et suffisamment de SP pour apprendre directement le Skill « Royal Paradise » au héros, ça aide pas mal….

Bon, maintenant, venons-en à ma deuxième partie proprement dite. Et ben la vache : c’est encore mieux que la première fois ! Déjà, comme précisé au-dessus, le New Game + facilite grandement les choses et les quelques donjons un peu trop labyrinthiques qui m’avaient un peu agacé lors de la première partie se sont transformés en partie de plaisir. Et vu la tonne de fric amassé lors de ma partie précédente ainsi que les équipements en stock, mettre à niveau un nouveau perso ne prend jamais plus de 3 minutes, ce qui incite vraiment à utiliser des personnages laissés de côté durant la première partie. Surtout que là, mon objectif est d’avoir les 108 personnages. Et justement, puisque je parle du recrutement, je n’aurai qu’un mot à dire : PUTAIN ! Franchement, je n’avais pas la moindre idée de l’ampleur de ce que j’avais loupé lors de ma première partie ! Le recrutement dans Suikoden V est ENORME dans tous les sens du terme. Enorme déjà par le temps nécessaire pour récupérer tout le monde. Il suffisait de dire « bonjour » pour que n’importe quel guerrier vous suive dans Suikoden 4 ? Cette époque est définitivement révolue, ici il va falloir vous acharner pour persuader le moindre paysan SDF de vous suivre. La variété des méthodes à mettre en Å“uvre est proprement sidérante. Et surtout, la plupart sont de longue haleine, certains persos nécessitant même la traversée de donjons totalement optionnels pour être recrutés. Sans exagérer, certains recrutements peuvent prendre ½ heure, je pense notamment à celui du détective, primordial. De plus, le recrutement lui-même permet souvent d’enrichir le background des persos et la plupart d’entre eux vous suivront pour des motifs nettement plus crédibles que « je rejoindrai ton armée si tu m’achètes du sel ». Le revers de la médaille, c’est qu’il est impossible de recruter tout le monde dès la première partie. Et je dirais même que c’est presque impossible tout court sans soluce, vu que certains persos ne sont disponibles que pendant un laps de temps bien précis. Une fois le délai passé, si vous n’avez pas fait ce qu’il fallait faire, c’est trop tard. Moi je conseille de faire une première partie sans soluce pour le plaisir de la découverte. Mais après il ne faut pas hésiter à en consulter une, d’autant plus que celles disponibles sur gamefaqs sont très bien conçues : les personnages y sont répertoriés dans l’ordre chronologique de leur disponibilité. Donc si vous voyez qu’il est précisé que là où vous vous trouvez, tel perso se loupe facilement, n’hésitez pas à suivre immédiatement la soluce. Pour les autres, essayez quand même de vous débrouiller. A l’heure actuelle, je crois que j’ai 95 persos dans mon château et je me rends compte que j’avais loupé pas mal de choses intéressantes. Le journal du château est nettement plus passionnant que celui de Suiko 4, de même pour les livres qui approfondissent à mort le background de l’univers du jeu. Il y a comme d’habitude quelques mini-jeux bien sympas (même si je préférais les concours de cuisine et le « frappe-taupes » de Suikoden 2), les enquêtes du détective apportent énormément à l’épaisseur des personnages (de même que les commentaires qu’ils laissent dans la boite à idées, nettement moins anecdotiques que par le passé ), j’ai également passé un temps fou dans le Sound Test, bref, il y a toujours quelque chose à faire qui vous pousse à remettre à plus tard le scénario principal. La preuve : malgré la rapidité à laquelle je progresse dans cette 2ème partie, je me rends compte qu’il m’a fallu presque autant d’heures pour arriver là où j’en suis actuellement qu’il ne m’en avait fallu lors de ma première partie ! En fait, cette impression de liberté, cette quantité astronomique de quêtes annexes qui permettent de rompre la linéarité, ça me rappelle Chrono Cross…...puissance 10 ! Parce qu’en plus, à la manière de ce dernier, il existe dans le jeu quelques embranchements qui offrent vraiment des orientations différentes à la suite de l’aventure. Certains mènent à des Game Over prématurés, d’autres à des événements inédits. J’en ai découvert un hier et croyez-moi, la scène à laquelle j’ai assisté n’était absolument pas anecdotique !
Pour en revenir à la variété apportée par le plus grand nombre de personnages disponibles, je me dois de réviser mon jugement sur les phases de bataille. J’avais précisé que je les trouvais trop brouillonnes et pas assez précises. Et c’est toujours le cas. Mais j’ai enfin réalisé à quel point l’organisation des unités était primordiale. Et avec beaucoup plus d’unités disponibles, les possibilités sont nettement plus intéressantes. Au bout de quelques batailles un peu assistées, le jeu vous laissera une liberté quasi-totale pour composer vos unités et là, je vous conseille d’y passer du temps. Parce qu’après c’est le pied ! Si vous vous y prenez bien et que vous pensez à constamment déplacer vos unités (parce que sinon ça devient effectivement le bordel et c’est ingérable), vous allez vous rendre compte que ces phases sont incroyablement intenses, finalement bien plus que celles de Suikoden 2. En effet, je pense que l’aspect bordélique causé par le passage au temps réel est au final largement compensé par l’intensité qui se dégage des batailles. Quand vous devez lutter sur 2 fronts simultanés et que vous voyez toutes les troupes ennemies fondrent sur vous dès le départ, vous commencez à transpirer. Heureusement, l’expérience a fait de vous un nouveau Napoléon en herbe et vous savez immédiatement placer vos unités de sorte à « recevoir » les troupes ennemies comme il se doit. Et quel bonheur quand vous voyez votre stratégie porter ses fruits ! Dès que les archers, placés en première ligne, ont balancés leurs flèches sur les ennemis, hop ils se retirent immédiatement pour laisser la place à la cavalerie surpuissante qui va faire des ravages chez les fantassins déjà amoindris par les volées de flèches. Mais voilà qu’arrivent les généraux ennemis ! Vite, ramenez les magiciens sur le front (jusque-là ils se planquaient à l’arrière pour soigner les blessés) pour leur balancer des gros sorts dans la tronche. Bon, je m’arrête là car vous m’aurez compris : j’adore les phases de bataille. Je ne m’imaginais pas que la marge de progression pouvait y être aussi importante.

Bon, désolé mais je dois m’arrêter là pour aujourd’hui, je n’ai vraiment pas le temps d’en dire davantage. Pour mon avis définitif sur le jeu il faudra attendre demain. Mais je pense que vous vous êtes déjà faits une idée à ce sujet…




Posté le 24 avril 2006 à 21:47:14

Mon avis indispensable à la survie de l´humanité ou :
Vaut-il mieux acheter Suikoden V ou investir dans l'immobilier tchétchène ?


Bon, je ne vais pas revenir dans le détail sur toutes les qualités du jeu, je les ai déjà toutes mentionnées dans mes messages précédents. Comme d’autres l’ont déjà souligné, le jeu est au minimum bon dans tous les principaux aspects qui sont primordiaux dans l´évaluation d´un rpg. Si je devais conclure très vite, je dirais ceci : d’un point de vue très personnel, j´ai pris un pied pas possible avec ce jeu que je considère comme une tuerie. Mais objectivement, il m´est impossible de lui décerner le titre de "chef d´oeuvre", même si j´aimerais beaucoup le faire. Alors où est le problème ? Ben le problème il réside dans l´ambition même qui se cache derrière ce jeu. Je m´explique. Mais avant je vais sauter une ligne pour aérer mon texte et en plus ça me permettra d´aller changer mon cd qui vient d´arriver à son terme...

Bon, qu´est-ce qui m´a agréablement surpris dans Suikoden V ? Et bien en premier lieu, le fait qu´après un Suikoden 4 désastreux, Konami ait réussi à nous pondre un épisode qui ressuscite les qualités des 2 premiers volets, et cela au-delà de toutes les espérances. Quand certains disent que Suikoden 5 est un Suikoden 2 amélioré, ils n´ont pas tort. Mais c´est peut-être justement là que se situe le problème...

(je passe à nouveau des lignes pour entretenir un suspense insoutenable)

En effet, je dois bien admettre une chose, l´ambition du projet est finalement bien mince. En gros, Suikoden V est un retour aux sources, un projet dont le but est de faire plaisir aux fans en leur rendant tout ce qui avait fait la gloire de la série et avait disparu dans les opus PS2. Et à part ça ? Ben à part ça, rien. De là découlent immanquablement quelques problèmes. Le plus gênant d´entre eux étant le scénario.
Bon, ne vous affolez pas, dans l´absolu le scénario est réussi, voire très réussi. Par contre, quand je lis certains fans qui prétendent qu´il est, et de loin, le plus complexe de la série, je ne suis pas vraiment d´accord. Il offre un background incomparable, c´est une chose. Mais au final, l´histoire est aussi simple et limpide (et efficace) que celle d´un Suikoden 1 ou 2. Le 3 reste à mon avis plus ambitieux. Sur un point en particulier : comme le 4, Suikoden 5 ne développe pas la mythologie Suikoden plus avant et ce dernier épisode peut parfaitement se jouer sans jamais avoir touché aux épisodes précédents (même si vous passerez à côté d´innombrables références). C´est un avantage pour les nouveaux venus. Mais pour les vétérans de la série comme moi, ça donne un peu l´impression de revivre le syndrome Xenosaga 2 : on parle d´autre chose pour ne pas avoir à répondre aux questions soulevées par les épisodes précédents (le 3 en l´occurrence). Pour les fans, ne comptez donc pas retrouver Yuber. De même, bien que les ruines Sindar soient au centre de l´intrigue, on n´apprend strictement rien de plus sur cette mystérieuse race disparue. Bon, le jeu se tient parfaitement tout seul mais c´est quand même dommage de se dire qu´en quittant Konami, le créateur/scénariste original de la série a emporté avec lui tous les secrets du monde de Suikoden.
Plus gênants sont les mécanismes de progression du scénario. En gros, l´histoire s´articule autour de quelques scènes et rebondissements très forts, le tout sur fond de conquêtes militaires et d´intrigues politiques. Suikoden 2 proposait exactement la même chose et j´avais adoré au plus haut point. Sauf que là on est en 2006 et retrouver un schéma scénaristique toujours identique au bout de 5 épisodes, ça commence à faire beaucoup. Certains trucs sont quasiment repris tels quels des opus précédents et en deviennent finalement ultra-prévisibles. Bien entendu, ce problème affectera de manière moins évidente ceux qui découvrent la série pour la première fois. Mais, parmi ces derniers, certains risquent d´être un peu déçus par le rythme du jeu. Objectivement, je le répète, c´est équivalent à Suikoden 2. Il faut donc savoir à quoi s´attendre. En effet, certains passages sont tellement intenses qu´à côté le reste peut paraître un peu fade : "mince l´armée ennemie a conquis telle ville ! Pas grave on va la reprendre ! Ah non, maintenant ils ont envahi Truc...". Honnêtement, ça ne m´a posé aucun problème dans l´absolu parce que j´aime ce genre d´intrigue simple mais efficace, pour autant que les événements y soient nombreux (et c’est le cas ici). Mais, je le répète, au bout de 5 fois on est en droit d´attendre un minimum d´originalité. Néanmoins, certains me répondront que Suikoden 3 avait, d´un certain point de vue, tenté de briser cette routine et l´effort s´était finalement révélé contre-productif. Je suis d´accord : au final, je préfère des choses simples et connues mais qui fonctionnent bien. Quoi qu’il en soit, le scénario reste globalement une réussite, à condition de savoir à quoi s’attendre. L’intrigue de Suikoden V n’est pas une succession d’explosions thermonucléaires, d’apocalypses déclenchées par des dieux courroucés ou de questionnement métaphysiques. Elle est une tapisserie sur laquelle les destinées des différents protagonistes sont autant de fils qui se croisent et se décroisent pour former au final une galerie de personnalités incroyablement riche et subtile. A cet égard, le traitement de l’histoire se rapproche davantage d’un FFVI qui mettait finalement plus l’accent sur les personnages que sur les événements eux-mêmes.

Mais cette volonté de revenir aux sources à tout prix se répercute également sur d´autres aspects du jeu. Le plus flagrant est bien entendu cet angle de vue archaïque qui dessert vraiment l’aspect visuel. Comment justifier ça autrement que par "on a voulu faire comme avant, à l´époque où les joueurs ne nous envoyaient pas de lettres d´insultes". A ce moment-là, j´aurais préféré avoir une bonne vieille 2D.
Autre exemple de reculade pas très compréhensible et qui déroutera les nouveaux venus : alors que les donjons de Suikoden 3 et 4 étaient essentiellement des lignes droites de 20 mètres de long dignes des couloirs de FFX, ils étaient accompagnés d´un plan (inutile, je vous l´accorde…à linge). Dans Suikoden 5, on retrouve nos bons vieux donjons labyrinthiques. Premier problème : certains sont justement un peu trop labyrinthiques (une infime minorité, je vous rassure). Deuxième problème : la carte qui, cette fois-ci, se serait avérée vraiment utile, a disparu. Moi ça ne me gêne aucunement, mais je me mets à la place de ceux qui ne connaissent pas la série et qui vont prendre le risque de suivre mes conseils en achetant le jeu, c´est assez injustifiable. On a l´impression que les développeurs se sont sentis obligés de revenir sur TOUT ce qui était apparu à partir de Suikoden 3 sous prétexte que les fans veulent retrouver Suikoden 1 et 2, point final.
Comprenez-moi bien : si je suis critique ce n´est pas sans raison. Qui aime bien châtie bien, or j´adore excessivement ce jeu. Et d´ailleurs, je me sens à peine concerné par ces défauts qui ne m´ont finalement quasiment pas dérangé. Seulement tout le monde n´a pas les mêmes goûts que moi (c´est d´ailleurs bien dommage, vous faites chier avec vos goûts de merde !) et je me dois d´être objectif. Je ne peux pas, d´un côté, vomir ma bile sur Dragon Quest 8 sous prétexte que le jeu n´a pas évolué en 20 ans et, à côté de ça, m´extasier parce que je retrouve un Suikoden identique à ce qu´il était il y a des années. Ceci dit, je vous rassure : sorti en 1995, Suikoden avait déjà 15 ans d´avance sur Dragon Quest 8 !

Bon, revenons maintenant au positif car c´est au final de ce côté que penche largement la balance. En même temps, je suis bien embêté car j´ai déjà tout dit à ce sujet. En fait vous n´avez qu´à relire l´intégralité de mes anciens messages dans l´ordre chronologique !
En ce qui me concerne, je retiendrai surtout une galerie de personnages exceptionnelle, certaines scènes très marquantes, la variété du jeu, les tonnes de quêtes annexes et la sensation de liberté qui en découle, le plaisir d´explorer, les heures passées à customiser mes persos pour obtenir une équipe parfaite (vraiment un de mes aspects préférés du jeu !) , l´énorme durée de vie, les musiques (j´y reviendrai plus tard) et, finalement, l´ambiance "Suikoden" si particulière qui fait que, même quand il ne se passe pas grand-chose, je suis incapable de décrocher. Vraiment, je n´avais pas trouvé de rpg aussi addictif depuis très longtemps. Et j´insiste également sur le fait que mon opinion positive a été plus que renforcée par ma nouvelle partie en New game +. C´est vraiment là que je me suis rendu compte de l´immensité de ce que propose le jeu. Très franchement, je conseille à tout le monde de terminer le jeu plus d´une fois, cela permet d´approfondir à mort l´expérience. Ce que je mentionne là devrait en tout cas trouver écho chez les fans de Chrono Cross...

Quelques mots maintenant sur les musiques. Comme prévu, elles n´égalent pas les sublimes compositions de Miki Higashino pour Suikoden 1 et 2 (de toute façon, le premier est inégalable sur ce point) mais restent finalement très réussies, beaucoup plus en tous cas que ce à quoi je m´attendais (il faut voir l´insignifiance sonore dans laquelle Suikoden 3 et 4 s´étaient vautrés). Mais là encore, on n´évite pas le syndrome "copié/collé de Suikoden 1 et 2". Certaines musiques, sans être des reprises, sonnent vraiment comme des repompes intégrales d´anciens morceaux. Je pense en particulier au thème de la carte, au demeurant très réussi. Bon, attention, on n’a pas non plus affaire à un chef d´Å“uvre ultime, ne vous attendez pas à une finesse et à une profondeur thématique dignes de Xenogears. La plupart des musiques accompagnant les différents lieus sont très agréables et parfaitement adaptées mais restent finalement assez simples. Quoi qu´il en soit, la BO remplit parfaitement le rôle que doit remplir une BO de jeu vidéo : accompagner les images en créant une ambiance, et susciter l´émotion lorsqu´il le faut. Et c´est sur ce dernier point que certains morceaux se démarquent vraiment, ce n´est d´ailleurs pas un hasard s´il s´agit des musiques qui ressemblent le moins à ce que l´on trouvait dans les précédents Suikoden. C’est d’ailleurs un grand plaisir, une fois le jeu terminé, que de retourner dans le Sound Test et de retrouver certaines de ces mélodies si mémorables, d´autant plus qu´à mon sens les musiques s´améliorent au fur et à mesure de l´avancée dans le jeu. Et qui plus est, le nombre impressionnant de pistes différentes n´est en aucun cas le signe annonciateur d’un amas d’étrons qui auraient été habilement dissimulés sous une poignée de thèmes convaincants. Au contraire, la qualité reste très homogène pour un ensemble d´environ 130 morceaux. On est loin du caractère atrocement inégal d´OST comme celles de FF8 ou 9 (oui, je sais, certains sont en désaccord total avec moi sur ce point).


Voici donc, pour résumer, les principaux points positifs et négatifs de Suikoden V :

Les + :
- les personnages fabuleux.
- certaines scènes très fortes.
- addictif : on a toujours envie de progresser pour connaître la suite.
- les phases de batailles et les duels.
- les tonnes d´à côtés et de trucs annexes offrent un sentiment de liberté qu´on n´avait pas vu depuis Chrono Cross.
- la customisation de ses persos.
- les musiques.
- l’extrême brièveté des combats.
- des villes nombreuses et variées, proposant chacune une ambiance particulière.
- la durée de vie énorme avec le new game + et la quête des 108 persos.

Les - :
- Marre des héros androgynes.
- le début du jeu un peu mou.
- les temps de chargement.
- l´angle de vue pourri.
- la fréquence des combats aléatoires.
- quelques donjons un poil trop labyrinthiques.
- les méchants ne sont pas à la hauteur du passé prestigieux de la série dans ce domaine. Plus généralement, les boss sont trop faciles.
- le jeu se borne à améliorer un concept déjà existant sans chercher à apporter un souffle nouveau.

Remarque : les points négatifs semblent nombreux mais, dans un souci d’objectivité, je me suis efforcé d’y inclure tout élément susceptible de déranger un joueur débutant, ne connaissant que les quelques FF sortis en France et n’ayant jamais joué à un Suikoden. Parce qu’en ce qui me concerne, les temps de chargement ou la fréquence des combats aléatoires, ça ne m’a absolument pas dérangé.


Pour conclure, je signale quand même que ce jeu ne s´adresse pas à n´importe qui. Il faut aimer prendre son temps, explorer, être prêt à sortir de temps en temps de l´itinéraire imposé. Pour ceux qui prennent plaisir à terminer les jeux le plus vite possible en fonçant tout droit et en laissant de côté tout ce qui est optionnel, je le dis tout net : ce jeu n´est pas pour vous. Vous passerez alors à côté de tout l´intérêt de Suikoden V. Pour les autres, pour peu que vous ayez bon goût et que vous recherchiez autre chose que de l´ultra-spectaculaire avec batailles spatiales, réflexion philosophique et sauvetage de mondes menacés par des monstres géants, foncez, vous ne le regretterez pas ! Encore faut-il avoir beaucoup de temps libre





Oui je sais, cet homme est fou (normal c'est un sale prof d'anglais), et t'as rien vu. [ces mots ne sont en rien des insultes hein! presque des mots doux plutôt huhu]
Bref, un grand texte pour un grand rpg, peut-être celui qui fait le plus l'unanimité sur ps2 malgré sa montagne de défauts, bien qu'il ait fallu un peu -mais peu- de temps pour qu'il ait cette réputation chez les amateurs du genre (merci les tests de chroniqueurs débiles qui notent après 5heures de jeu... presque tous quoi).


Essaye de bien le finir pour pouvoir te plonger totalement dans CT, qui retourne lui aussi la tête, peut-être même plus, même si les comparer est totalement débile tant leurs qualités sont dfférentes voir opposées.
Portrait de bubu
Citation (Nuu le Samedi 10 Novembre 2007 à 17:24)

Citation (bubu le Samedi 10 Novembre 2007 à 16:50)

Ben en fait je joue à Suikoden 5 le week-end, quand j'ai ma PS2, et la semaine, quand je suis dans mon studio à Grenoble où je suis à l'IUT je joue à CT! Mais bon CT je commence tout juste quoi, on pourrait même dire que j'ai pas attaqué (enfin si, j'ai déjà trouvé Marle, m'enfin bon, c'est vraiment le tout début!)
Donc je ne pense pas grand chose de CT pour l'instant, je n'y ai pas assez joué!




Ça suffit pour mettre CT comme jeu génialissime et que ça saute! Sinon moi m'énerver très beaucoup! :gueule:




Maieuh... 5min de jeu ça me suffit pas pour juger un jeu moi...

Bon ben euh... c'est un gros pavé là hein... Je rejoins Saeclum sur le fait que le nombre de personnages est un peu démesuré, parce que c'est vrai qu'on peut se demander si tous auront un background (J'ai pas le détective, et je sais pas si je peux encore le récupérer à ce stade du jeu... Donc niveau background là c'est un peu vague...)
Bon ben allez, je retourne y jouer hein, et puis on verra bien!
Portrait de Anonyme
Traduction des dernières lignes: Être prêt à leveler des heures chaque fois que votre groupe à fini son shift, et que le second arrive avec 10 niveaux de moins, det se dépatouiller dans un système d'évolution d'une complexitée monstrueuse, que le joueur de base soit ne comprendra pas, et soit il se fera péter la rondelle à cause de ça, soit... ce système ne sert qu'a faire plaisir aux powergamers.

Aussi, 108 persos, je me demande, combien qui ne finissent pas tout de suite sur le banc de touche? 15? 20? Et combien qui ont plus de 3 lignes de background, et un évènement scripté stéréotypé pour pouvoir dire qu'ils ont une personnalité? (Je vise l'ensemble des JRPGs là) 10, grand max?

Je doit avouer que pour moi les combats aléatoires surtout en tour par tour sont un déclencheur de "NON" instantané.

Sinon, truc marrant, ton fanboy n'a pas sortis un seul exemple concret
Que du général et du superlatif, et de la minimisation de défaut (Au fait, vous allez croûler sous les temps de chargement... Mais c'est pas graaaaaaaaaaaaaaave, on s'y fait! Au fait, pas possible de faire 3 pas sans tomber sur un monstre, mais c'est pas graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaave, les donjons sont tellements superficiels que vous aurez pas le temps de vous y ennuyer.) Un grand optimiste ton homme

Sinon, moi, oui, je suis assez pessimiste pour les JRPGs actuels, qui ne se renouvellent pas beaucoup, et tentent de faire toujours pire en scénario et charadesign.

(Un fanboy pour un fanboy, Xeno? All debts paid)

EDIT: Par contre, là ou je te tape sur les doigts (au sens figuré XD), c'est quand tu parle des testeurs qui ne jouent que 5 heures: Si c'était aussi simple de passer 20 heures sur un test, ça se saurait. Mais quand le jeu sort tard, que c'est bientôt le prochain magasine, que t'en à encore 5/6 à faire, et que ton boss te met la pression, c'est pas tout à fait aussi simple
Portrait de xenofab00
L'art de sortir n'importe quoi sur un jeu qu'on ne connait pas même de vue :/, je serais presque déçu là Saeclum, tu ne sais même pas ce que tu dis.

Citation

ton fanboy n'a pas sortis un seul exemple concret



On voit qu'il promet de ne sortir aucun spoile au début, ceci étant une présentation. Par contre sur le topic question les éléments qui ont permis des telles analyses sont évoqués.

Pour les personnages rassure-toi, c'est LE grand point fort de Suikoden, d'où le fait qu'il faille trois vies pour faire le tour complètement complet du jeu.


Bon ok le ton est dithyrambique, mais persnne n'a dit le contraire : D.


Edit: Tu as tout à fait raison pour les tests. Killy, un excellent testeur passionné de rpg qui avait mis 15/20 à Suikoden5 à reconnu son erreur sur ce même topic après avoir continué l'aventure, le jeu en question méritant bien plus.
Par contre la presse généralistes (de jv) est pétrie de testeurs ne connaissants rien aux rpg, je maintiens, c'est le genre le plus mal noté, ou plutôt celui où la note ne veut pas dire grand chose.
Portrait de Anonyme
Citation (xenofab00 le Samedi 10 Novembre 2007 à 19:16)

L'art de sortir n'importe quoi sur un jeu qu'on ne connait pas même de vue :/, je serais presque déçu là Saeclum, tu ne sais même pas ce que tu dis.

J'ai pas prétendu le contraire. Je voulais montrer à quel point c'est facile de faire toute sortes d'impression sur un jeu si on utilise pas d'exmple. Une sorte d'inversion de ce qu'il a dit

Edit: Tu as tout à fait raison pour les tests. Killy, un excellent testeur passionné de rpg qui avait mis 15/20 à Suikoden5 à reconnu son erreur sur ce même topic après avoir continué l'aventure, le jeu en question méritant bien plus.
Par contre la presse généralistes (de jv) est pétrie de testeurs ne connaissants rien aux rpg, je maintiens, c'est le genre le plus mal noté, ou plutôt celui où la note ne veut pas dire grand chose.



Bien sûr, mais après, toi et moi, toi plus que moi sommes des passionnés, qui dissèquent un jeu, alors que le joueur de base ne se posera pas les mêmes questions. J'ai déja vu ça avec Fire Emblem, notamment à cause des similarités que certains voient entre FE9 et 10, que la communauté trouve éxagérée, même si, du point de vu d'un non initié, ces similarité existent.
Portrait de Anonyme
En faites Saeclum... J'ai pensé a un truc...

Comment peut tu apprécié un Fire emblem si tu sais deja les plus gros "punch" du jeu et si tu sais deja tout les "Growth" des personnages...

Je veux dire... le scénario est trop bon et... toi tu te gaches tout... a moins que tu l'aie deja fait... ?

Pour les growth... je trouve que c'est ce que j'aime de FE ... Tu prends un minable level 1 et tu le boosts et il devient le plus fort du jeu a la fin... J'adore... par contre des fois ca marche pas... il reste faible... c,est ce qui est amusant de FE... mais si tu sais qui est le plus fort... qui a les meilleurs stats et tout.. C,est naz non ??


Moi persos je regarde pas les growth a part une fois que je lai finis la première fois... mais pour FE10... je crois que je vais regarder avant de m'attaquer au mode Hard... vu le mode Normal... complexe au début...

PS: Mia me fait chier car elle est nulle, les laguzs qui nous rejoignent ne sont pas assez forts lorsqu'ils... nous rejoignent (mordecai,Lethe, et sa soeur...) sinon... il y en a quelques un qui sont bon... Le loup du camp de Micaiah (normal tous les persos sont nul dans ce groupe... a part mon couple préférer: Leonardo et Edward)
Sinon... Ranulf + Ulki + Janaff bute mais sans plus...

PS: Ike suce sans... son "Skill" de l'autre Fe... je crois que C'était lune lumi... ou un truc du genre... Peut importe... Titania qui evolue... ca ma fait le saut... 8-) Bon peut importe je retourne...

A peine accro... 38 heure de jeu en 2 jour et demi...et je voie ma petite amie en plus Dieu benisse harry potter qui la tiens occupée

Portrait de Anonyme
Ca doit tenir au fait que j'ai aucu problème avec les spoilers. Je peux relire ou revoir une centaine de fois le même bouquin ou le même film, j'adore toujours autant. Puis, c'était surtout des spéculations pour le Chevalier. Qui se sont confirmées.
Portrait de Anonyme
Pour ce qui est des Unité Saeclum... Comme moi qui c'est entêter a booster Illiana (Thunder mage) malgré le fait qu'elle suce... (J'ai abandonné) je savais que ces growth étaient merdique mais je le faisais quand même...

Pour ce qui est des spoilers... Ca le dit non ? Spoiler... Pour moi connaître un punch fait que je m'attend a celui-ci... donc j'ai moins de plaisir a le découvrir... mais bon tu as dit ta reponse.

Petit update FE: Je déteste Mia, j'adore Edouard, Mini spoiler:Citation

Ike fais chier car il est contre le groupe de Micaiah et qu'elle suce et son groupe suce

sinon... J'adore Haar qui est franchement trop intuable...

Sérieusement... Un wyvern Knight qui a 50 Hp et que les coups de haches lui font en general 5-7 dammages... Ca prend une rafale de Coup de hache.... Les fleches = No dammage et il évite 70% des attaques donc les magies... c'est rare que sa touche... car c'est bien la seul chose qui peut le tuer...

Aussi... j'ai eu un bonus de 20 000Xp a donné... j'ai tout donné a Marcia... qui était un Falcon Knight level ... 8 je crois... Elle est montée level 4 FalcoLord.. je crois.. ou un truc ud genre... maintenant... elle bute presque autant que Haar... sans les "Double hits qui tue tout" et elle résiste pas du tout au fleches... 1 shot kill

J'aime parlé tout seul je sais...

PS: Saeclum j'aurais une question... T'aime Mist ?? Moi vraiment je la déteste... elle est beaucoup trop faible... J'aime beaucoup plus Rhys ou ... dans FE9 Elincia... Pourtant partout sur le net... tout le monde dit qu'elle tue.. et qu'elle a les meilleur growth et tout... Pourtant ... meme apres l'avoir utilisé une fois... je la trouve toujours aussi merdique niveau DEF ou autre...

Question #2 pour le grand Saeclum... A quoi sert le "Skill"... Je veux dire...:
Str: La force des attaques Physiques influe les dommage...
MAG: Meme chose pour magie...
Speed: le nombre d'attaque (1-2-4*Brave weapon*) et les deplacement
Luck: plein de choses...dont les crit et ou dodge...
DEF: Defense contre les attaques physique
RES: Defense contre les attauques magiques...
Skill ??????
Portrait de Doos
Skill c'est la précision de l'attaque. (et je crois que ça influe aussi sur les coups critiques (dépendants aussi de la classe))
Portrait de xenofab00
Citation

Ca doit tenir au fait que j'ai aucu problème avec les spoilers. Je peux relire ou revoir une centaine de fois le même bouquin ou le même film, j'adore toujours autant.



Ah ben tu dois avoir une organisation cognitive du cerveau sacrément zarbe, je t'envie, vraiment. Moi c'est juste l'extrême inverse: je ne veux RIEN savoir d'une oeuvre quelle qu'elle soit avant de la faire, et je me lasse extrêmement vite d'énormément de choses. Pour moi dire "ouais à 20h de jeu y a un gros retournement de situation" ou même dire "après ça va devenir mieux" sans dire de plus par exemple, c'est un spoile, et un gros.
Bah tu dois quand même te rendre compte que les sensations sont différentes (mon obsession, dont j'analyse sans cesse les variations dans tous les domaines O_O, c'est sûrement ce qui fait de moi un grand nostalgique de l'éternel).
A part CC il y a peu d'oeuvres que j'ai plus apprécié en connaissant davantage son univers et en étant mieux préparé à l'appréhender.
Portrait de Anonyme
Moi aussi. J'apprécie juste le moment présent, et ce qui s'y passe. Tu moment que c'est bien fait, ça passe sans problème.
Portrait de Doos
xenofab00, t'es du genre... "JE bois un verre pour ensuite voir qu'il est à moitié vide."
Portrait de xenofab00
Ah ben il doit me manquer deux ou trois cellules gliales ce soir car... j'ai pas compris :/. Tu dois sûrement vouloir dire que je suis du genre à être lucide (et donc à voir les défauts) sur quelque chose uniquement après un temps de réflexion, ce qui est en partie vrai (et donc en partie faux, tu sais l'histoire du verre à moitié plein).
Sinon je suis un peu tordu sur les bords ouais : D. Si c'était la signification de l'expression t'as totalement raison ce coup-ci, et même plus que tu ne l'imagines mon dieu.

edit-> Ah c'est bon c'est tout con j'ai compris, j'avais l'esprit ailleurs, c'était juste en rapport avec ma nostalgie non?
D'ailleurs il n'y a rien de rationnel dans cette nostalgie, cette envie de retrouver le sensations passées, étant donné que celle-ci sont sans doute déformées. Plus de détail (peut-être) sur le topic réflexion si ce débat qui peut prendre 20Petaoctets de données textuel interesse quelqu'un.
Portrait de Doos

Si ça peut te rassurer, tes deux ou trois cellules gliales se portent très bien ce soir, tu as tout compris.

Portrait de Anonyme
Pour revenir sur le sujet (apres mon gros HS de FE)

Je viens de changer de jeux... A vrai dire je joue a 2...
Fire Emblem...
Mario Galaxy : 6 heure... 35 étoiles... C'est pas bon signe (120 etoiles totale)

PS: Pour Mario Galaxy... je le trouve... simple.. mais en meme temps très dur... certaines phase que je passe... pour la premiere fois... j'arrive un peu avant la fin du "Chrono" mais quand je me dit : "Moi qui d'habitude qui arrive avec plein de temps qu'il reste... imagine les Casual gamers ou autres"

Donc la difficulté est présente... et le jeu innove beaucoup.... j'adore les boss... Ceux qu'on nous a montré dans les vidéo étaient les moins interessant je trouve (Surtout l'araigné... franchement nazz.. mais dur)

Truc que j'adore: A tout les 3 tableaux (Toutes les galaxy) il y a des ... espèces de "Mode challenge" ou on vous oblige a refaire un tableaux (un des 3 donc...) mais avec une contrainte... et c'est loin d'être facile...(okay moi je suis un pro donc... ca reste quand même modérer ...et vu que je suis au début.... bahh au tier du jeu... je m'attend a une hausse de difficulté d'une minute a l'autre..)


Donc pour en revenir... les contraintes:
-Les ennemis bougent 2-4 fois plus vite
-vous n'avez qu'un PV (PS: on en a 3 de base... J'aime bien, sa ajoute de la difficulté)
-une course contre son bon vieux double "Water Mario"
-Une course pour refaire le tableau... mais en dedant de 4 min (en general)

Donc pour les ennemis bougent 2 fois plus vite: On voit souvent lors des periode plateforme... avec des ennemis... EX: Dans un tableau on évite des pierres qui tombe (Shrumps.. ou truc du genre si je me rapelle bien) mais en 2 fois plus vite c'est vraiment chiant a faire...

La contraintes 1PV... C'est simple... Vous retuez un des boss que vous avez tuer (car oui il y a des galaxy ou il y a 2 boss) mais avec 1Pv.. C'est beaucoup moins évidant

Watermario... Je ne l'ai vu qu'une fois... C'est identique a Mario Sunshine... mais il court beaucoup plus vite et fait encore des techniques...au bon moment

Refaire le tableau.. bahh c'est quand les 3 avants ne sont pas valabes il mettent ca...

Donc c'était mon... appréciation... et quelques infos pour ceux interesser !
Portrait de Nuu

Pourquoi t'en fais pas un test ?

Portrait de xenofab00
Bon moi, après voir vu les 6 oavs et en avoir pris plein la tête, je me fais du Bastard en manga papier à la chaine, et franchement j'adore, mais que je COMPREND qu'il divise les foules à ce point, jamais vu un truc aussi "particulier" (c'est le cas de le dire!) dans le genre héroic-fantasy, enfin surtout à partir de la fin du tome 8, où ça part sur un truc bien différent, voir un autre registre plutôt space. Pour l'instant je préfère de loin le cycle 8 premier tomes (j'en suis au 10 ), mais je ne suis peut-être pas assez loin pour comprendre l'étendu du délire, qui se tisse paraît-il comme une toile... Bah à voir, le soucis c'est que j'ai plus de sous (XD).
Portrait de Nuu
Ah c'est vrai que les oavs, avec des metalicana et autres débilités c'étaient quelque chose. Par contre j'ai pas lu les mangas...
Portrait de xenofab00
Ah chouette je suis pas le seul à connaître, sinon c'est quoi "des metalicana", Metalicana c'est le nom d'un royaume hein x]

Pour le manga il a débuté à la fin des années 80 et en est au tome 23 aujourd'hui (si si!), certains trouveront d'ailleurs difficile à comprendre ce rythme de parution assez énorme en soi. Par rapport au manga, les oavs ont condensé et "mixé" de diverses manières pas mal d'éléments et d'évenements des six premiers tomes en gros, ce qui donne une trame assez distinct mais dans le fond traitant exactement de la même chose.
Bon perso sinon pour l'axe s'étendant jusqu'au tome huit, même si je lui trouve des qualités de bout en bout (avec quelques défauts, mais je m'en fout), personnellement j'ai surtout été soufflé par les personnages, avec un grand ZOMG pour Dark Schneider et Archess (ze coup de coeur), tous les deux pour des raisons bien différentes.
Portrait de Anonyme
Citation (Nuu le Mercredi 14 Novembre 2007 à 10:55)

Pourquoi t'en fais pas un test ?



Parce que faire un test inclus de parler du jeu en general.. corriger les fautes... s,arrenger pour que tout sonne bien... J'aime mieux dire de la maniere que je veux ce que je pense du jeu pour ceux qui ont l'intention de l'acheter... et ne pas me chier le cul a essayer de corriger mes fautes... ou encore pire.. les refiler a quelqu'un pour qu'il les corriges...
Portrait de Nuu
Bhen en fait, dans les oavs il y a plein d'allusion à des groupe de hardrock, de métal de la vieille époque dans les nom de royaume, de ville, d'attaque etc. Et je trouve ça débile (ce qui est un compliment) et très drôle.
Portrait de Doos
Citation

et ne pas me chier le cul a essayer de corriger mes fautes... ou encore pire.. les refiler a quelqu'un pour qu'il les corriges...



C'est clair que ça demanderait du boulot... :lol:
Portrait de Elenna
Rigole pas , il s'est pas mal amélioré je trouve .

Bon bon bon , j'essaye Death Note , suite aux multiples comparaisons Code Geass / Death Note . Mais franchement , ça m'accroche pas plus que ça .
Portrait de xenofab00
Plus le temps passe, plus je me dis que tu as bon goût toi (même si le manga papier est pas mal je trouve, tout de même).
Si tu cherches un truc qui ressemble à Code Geass c'est vrai que tu peux chercher longtemps, c'était assez special comme style. Mais bon y a des tonnes (trop) d'animes géniaux, donc autant pas se limiter.


Nuu-> Ah oui ça j'en avais entendu parler mais j'ai pas trop cherché à faire des rapprochements, surtout avec ma culture metal fantasmatique. Enfin c'est toujours sympa ce genre de petites références saugrenues ouais.



Bon sinon moi j'hésite: j'ai eu comme par magie 5 tomes de Yakitate Ja-Pan qui me sont tombés dans les mains, mais j'ai aussi pu télécharger des épisodes de mushishi, dure de choisir :/
Portrait de Elenna
Tiens , j'ai bon goût ? On me le dit pas souvent ça . Merci du compliment .


Bah , franchement Death Note ....
J'ai du voir 8 ou 9 épisodes , et de mon point de vue ..
- On se retrouve avec un personnage certes malin , mais aussi égocentrique ,narcissique et qui a pour seule motivation l'ennui et le désir de surclasser les autres . (Si quelqu'un arrive à s'identifier à ce personnage là , priére de ne pas me contacter . )
- Une intrigue assez mince finalement , l'interêt reposant sur la chasse à l'homme .
- Un design certes sympa , mais sans plus . Avec des couleurs ternes et sombres , mais ça colle bien au style au moins .
- Des musiques ... Bah , j'en sais rien . Elles m'ont pas choqué , mais elles ne m'ont pas marquées non plus .
Que dire de plus ? J'en sais rien , j'ai énormément de mal à me faire une opinion autre que "j'aime / j'aime pas" .

En fait la seule motivation que j'ai pour regarder , c'est de voir qui du "chasseur" ou de la "proie" va faire une bourde en premier . Je ne suis pas sûre que ça me motive pour tous les épisodes .


Bon bon bon ... J'ai plus qu'à aller suivre une autre série . Quelqu'un a un conseil ?


Edit : Tiens, en relisant ce sujet (Et oui , ca existe les gens qui relisent les sujets ) , j'ai vu pas mal d'avis sur Claymore . Je vais tester .
Portrait de xenofab00
OMG right, dit ce que tu en penses après 7 ou 8 épisodes.


ps: Yakitate Ja-Pan c'est cool, c'est frais, j'ai dévoré les 2 premiers tomes, et j'y retourne.
Portrait de krysta
elenna =>Claymore est vraiment bien sauf la fin de l'anime que je trouve vraiment décevant comparer au manga papier je comprends pas pourquoi il ont pris une tournure différente au manga alors que celui ci est vraiment excellent .Mais ça reste un bon anime .

Sinon en ce moment je me suis remise a Noir ça fessait longtemps que j'avais pas vue l'anime et je dois dire que cela me plait toujours autant .Dommage je voulais reregarder gundam seed et gundam seed destiny mais je trouve plus les épisodes sur internet >_< et je doute qu'avec ma paye de mon stage je puisse me les acheter en DVD (pourquoi les gundam sont aussi chers ça m'avait déjà coûté 200 euros pour la série gundam wing complète).

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
(If you're a human, don't change the following field)