Test de Fire Emblem : Echoes : Shadows of Valentia

Genre: 
Année de sortie: 
2017
Éditeur / Développeur: 
Plateforme: 
Par - publié le 16 Septembre 2017 à 22h14
6
144

Au Pays du Soleil Levant, les choses ne se passent pas comme chez nous. Moribonde depuis l'épisode Wii, la série de Tactical RPG Fire Emblem s'est refait une belle santé avec les épisodes 3DS, au point de devenir l'une des nouvelles séries majeures de Nintendo. Ce tour de force s'est passé grâce à une refonte profonde de ce qui faisait l'identité de la série, ce qui a partagé les fans d'origine.

 

Aujourd'hui, nous testons la dernière mouture de la série, Fire Emblem Echoes. Remake du 2eme jeu de la série, Fire Emblem Gaiden, le pari de remettre cet opus en particulier au goût du jour est osé, tant le décalage entre celui-ci et le reste de la série est criant. Pari réussi ou échec total ? Ce test vous donnera quelques éléments de réponse.

 

Simple au premier abord, l'histoire se révèle finalement assez complexe et digne d'intérêt pour accrocher le joueur dans ses filets, et lui donner envie de continuer. Le continent de Valentia est depuis longtemps séparé en deux contrées distinctes, gouvernées par deux divinités de type « dragon » (de leurs petits noms Mila et Duma). Au sud, le pays de Zofia est doux, fertile. Les habitants profitent de la générosité de Mila et, du coup, ne manquent de rien. Pendant qu'au Nord, le pays de Rigel est un pays rude, inhospitalier, gouverné d'une main de fer par Duma. Au moment de la séparation de Valentia en deux, Mila et Duma ont conclu une espèce de Pacte de Non Agression qui implique qu'aucun des deux n'attaquera l'autre en son territoire, et, ainsi, les deux pays ont pu cohabiter pendant plusieurs milliers d'années.

 

MAIS, car après tout il y a forcément un mais (parce que, si pas de mais, pas d'intrigue, et donc pas de jeu hein) l'empereur Rudolf, dirigeant de Rigel, décide, appuyé des Fidèles de Duma (le groupe qui organise le culte de Duma) de rompre le Pacte et d'envahir Zofia, qui ne se laisse pas faire et forme l'Armée de Délivrance, milice qui lutte pour défaire Zofia du joug Rigelien.

 

Voilà le postulat de base du jeu, au moment où tu commences à le prendre en main.

 

Tu contrôle Alm, jeune paysan venant d'un petit village au sud de Zofia, qui a passé toute son enfance accompagné d'une jeune fille nommée Celica. Alm et Célica étaient inséparables, mais un événement fâcheux arriva et Celica dût quitter le village. Alm lui promis qu'ils se retrouveraient, mais il intégra la Délivrance plus tard et en devint même le chef à la fin.

 

Alm dut donc lutter pour organiser la Résistance, et porter ensuite le fer sur les propres terres de Rigel. Celica, quant à elle, alla dans un Prieuré à la gloire de Mila, et décida de partir en pèlerinage jusqu'au Temple de Mila pour essayer de calmer la crise qui couvait. 2 chemins, 2 voyages inextricablement liés, mais un seul objectif commun.

 

Certes assez classique et archaïque comme histoire, et souffrant malgré tout de prévisibilité par moments, elle se révèle être très prenante au vu des révélations qu'il y a, entre luttes d'influence, découverte du vrai héritage de chacun, retrouvailles poignantes et départs douloureux.

 

Ceci était pour la partie présentation de l'histoire. Si l'histoire fait beaucoup de choses dans ce genre de jeux, le gameplay reste une notion importante.

 

Ici, je rappelle que ce jeu est donc un remake du 2eme opus de la série. Opus qui a longtemps perturbé les joueurs, de par son gameplay totalement différent du reste de la série. Le gameplay original n'a pas été modifié dans le remake, du coup les joueurs novices seront très perturbés.

 

Le triangle des armes, notion clé de la licence, n'existe pas dans ce jeu. Du coup, les armes n'ont aucun avantage ou désavantage, ce qui implique que le joueur devra vraiment faire attention au positionnement de ses unités. Les seules possibilités de prendre un avantage en combat seront donc les terrains, qui apportent des bonus d'esquive/précision, peuvent soigner tes unités... et les soutiens. Quand 2 unités combattent souvent à côté, elles développent des affinités, et débloquent des niveaux de soutien octroyant plusieurs avantages.

 

Autre différence de taille, la gestion de l'armement. Déjà enlevée dans Fire Emblem Fates, exit la durabilité de l'arme. Maintenant tu peux utiliser une arme sans qu'elle se brise. Mais, au contraire de Fates, tu ne peux pas avoir plusieurs armes différentes. Dans ce jeu, tu t'équipes d'une arme, qui t'octroie des bonus, et pas plus. Autre différence, tu peux t'équiper d'autre chose que d'une arme. Tu as des boucliers (qui augmentent donc tes défenses) et des anneaux, qui donnent des bonus aléatoires en plus de te donner la compétence guérison (qui te régénère 4 pv par tour).

 

3ème grosse différence, la magie. Exit les tomes, maintenant les mages débloquent des magies d'attaque ou de soin en gagnant des niveaux. Ils peuvent les utiliser de manière illimitée, en échange d'un coût de PV plus ou moins important selon la puissance de la magie, et ce à chaque utilisation, ce qui limite bien vite les utilisations (quand tu lances un Ragnarök qui coûte 20 pv par utilisation, tu deviens économe).

 

Le mode de fonctionnement des archers aussi change dans ce jeu. Dans les jeux précédents, un archer pouvait attaquer à 2 ou 3 cases, mais ne pouvait pas riposter au corps à corps. Ici, les arcs ont une portée de 1 à 3 cases, et les archers spécialisés peuvent avoir des compétences particulières augmentant de 1 ou 2 cases la portée des arcs, ce qui fait donc qu'ils peuvent toucher une cible à 5 cases d'eux en plus de pouvoir riposter au corps à corps, ce qui les rend vraiment forts.

 

Grosse nouveauté de gameplay par rapport aux précédents jeux de la série, des « donjons » parsèment la carte. En rentrant dans un donjon, vous pouvez contrôler Alm (ou Celica) en vue à la 3ème personne, et partir faire de l'exploration libre du donjon. Des groupes d'ennemis vous barreront la route, vous pourrez soit les éviter, soit les attaquer par surprise pour gagner un avantage lors du combat contre eux, qui se passe comme n'importe quel combat sur la map. Ces donjons sont un bon moyen de gagner de l’expérience, mais on ne peut pas les farmer à l'infini car nos persos ont une jauge de fatigue et plus elle se vide, plus la barre de vie de nos persos diminue, et le perso quitte l'équipe quand sa barre est totalement vide.

 

Au niveau de la bande son, Echoes est à la hauteur de ses aînés. Tous les jeux étaient reconnus pour la qualité de leur bande son, Echoes ne fait clairement pas défaut en la matière. L'on pourra cependant lui reprocher une diversité assez maigre, la plupart des thèmes se ressemblant beaucoup.

 

Si on devait faire la comparaison avec son aîné direct (FE Fates), un défaut qui revenait souvent dans le cas de Fates (Révélations) était la facilité du boss final. Ne vous attendez pas à ça avec celui-ci. La map du boss final est âpre, dure, et le combat est très long. Un peu à l'image du jeu. Amateurs de challenge, ce jeu vous rendra la vie dure (mention très spéciale aux Sorcières, qui vont souvent vous faire criser. Les Sorcières étant des unités magiques capables de se téléporter absolument n'importe où sur la carte avant d'attaquer).

 

Cependant, en finissant ce jeu, vous aurez un sentiment de devoir accompli vu le challenge proposé, et cela fait plaisir.

 

Pour finir. Echoes est un Fire Emblem qui risque de troubler beaucoup de néophytes. Les joueurs confirmés y trouveront beaucoup plus facilement leur compte.

Les + / Les -
  • La durée de vie
  • Les personnages
  • La bande son
  • L'histoire, si émotionnelle
  • Les donjons
  • ....l'histoire, un peu trop prévisible malgré tout
  • Le gameplay légèrement archaïque
  • La bande son, un peu trop prévisible elle aussi
Evaluation
4 Graphismes
3 Bande son
3 Jouabilité
4 Durée de vie
3 Scénario
En résumé

Fire Emblem Echoes est un Fire Emblem paradoxal. Tout plein de bonnes idées, il a malgré tout quelques légers défauts, et souffre des défauts de ses qualités. Cependant, ça reste un bon jeu, probablement mon Fire Emblem favori de la 3DS, mais il ne plaira pas à tout le monde

4 /5 0

Commentaires

Portrait de hawkeys

Ah ben je voulais sortir un test dessus mais je l'ai pas encore fini. Joli travail pour le test mais perso, j'aurais plus appuyé sur le fait que l'on joue deux armées en même temps et qu'il y'a parfois une sorte de stratégie à adopter durant les phases sur la carte du monde (avec les mouvements ennemis etc...) Puis je pense qu'il est amusant de préciser qu'on peut farmer des pièces d'argent en coupant de l'herbe dans les donjons (comme dans Zelda) et aussi la présence de quêtes qui aident pas mal (pour peu qu'on prenne le temps de les valider).

Perso, j'aime beaucoup le coté rpg un peu plus poussé (avec les stats et les évolution d'arme) mais je t'avoue que j'ai du mal à défendre les choix esthétiques de l'interfaces face à ma copine (pourtant fan de la licence). On note un petit coup de boost visuel par rapport aux anciens opus mais je dois avouer que je reste un peu sur ma faim quand je pense que c'est le dernier Fire emblem en date.

Bon sur ce, j'ai hâte de finir le jeu. Les personnages sont bien développés et honnêtement, le scénario (même si il part parfois un peu loin) m'enlève toute envie de me plaindre.

Portrait de Wolvesrealm

Ahah, merci

En même temps, même si la licence a gagné en popularité depuis Awakening, les tactical sont un style de jeu qui ne plaît pas a tout le monde

Portrait de DooKie

Et ben tu reviens en forme Wolv'
Merci pour ce test.
Je ne connais pas du tout cette licence, si ce n'est les persos de Smash Bros. Et encore, même là, je ne les connais pas plus que ça
En fait il y a de l'exploration aussi, ça doit apporter un peu de diversité

Portrait de Lionheart

Héritage est plus simple que echoes ouais. Mais je trouve que echoes et révélation se valent. Par contre Conquête en expert est bien plus dur que echoes en dernière difficulté. Sur conquête, j'ai littéralement passé plusieurs jours sur certains chapitres, comme le 3e. Alors que sur echoes, j'ai juste eu m'y prendre à deux fois pour 3-4 chapitres. Quasiment à chaque fois c'est passé crème pour moi, et je parle là de ma partie découverte pour laquelle je m'étais pas amusé à toucher aux DLC en même temps. Bref pour moi ceux qui disent que cet épisode est plus simple que fates n'ont pas touché à conquête en expert dans DLC ni abus d'acquisition d'achats de techniques via le mode ligne.

Niveau personnage le problème c'est que les quelques personnages que je trouve vraiment intéressant sont des personnages non joueurs. Les personnages joueurs, on peut malheureusement ne très grande majorité les résumer en quelques phrases. Il y en a certains que j'ai apprécié tout de même, mais bien moins que dans d'autres épisodes de la série.

Portrait de Wolvesrealm

Hey Lion o/ Je t'avouerais que moi aussi. J'ai une 1ere partie en totale découverte de 80h, une 2eme partie de 60h et je me tâte a lancer une 3eme partie dessus, ça a été un gros coup de coeur pour moi

Par rapport a l'original, jje saurais pas te dire, n'y ayant jamais joué. Pour les Mages, franchement, ça me plaît beaucoup moi aussi ce système.

OUI. Certains thêmes sont mémorables ! Globalement, j'ai adoré Berkut, qui est génial mais un peu sous exploité je trouve, hélas.

Ah. Dommage. Gros coup de coeur pour beaucoup de persos moi (Clair, Delthea, Berkut, Rudolf, Zeke/Camus, Celica, Faye pour ne citer qu'eux)

Ah. Bah, étrangement, je vois plein de gens dire que cet épisode est beaucoup plus simple que Fates, et d'autres dire le contraire. Personnelement, j'ai trouvé Fates beaucoup plus simple (a la rigueur, Conquête peut lutter avec Echoes pour moi), du coup j'étais heureux de trouver un peu de challenge sur celui ci je t'avouerais xD

Portrait de Lionheart

J'ai passé pas mal d'heure sur cet épisode, j'ai fait deux parties entière (une en mode découverte, l'autre en mode 'on va faire un groupe de gros bills")
Bref... Déjà par rapport à l'original, il y a deux points que je tiens à soulever :
- Il y a moins besoin de farmer
- la précision générale à été augmentée
Niveau gameplay, je suis d'accord avec toi Wolves. Du changement, ça fait du bien, bien que ça puisse pas plaire à tout le monde. Mais j'ai généralement aimé ce système de sort, qui augmente le coté unique de chauque personnage.
Niveau musique, la diversité est maigre mais tous les thèmes entourant le roi ou Berkut sont juste géniaux. Je les ai même ajouté dans ma playlist.
Gros point de désaccord à propos des personnages par contre. J'accroche à très peu d'entre eux pour ma part. Mais il y a eu plus de boulot pour creuser les personnages dans ce remake que dans les remake dans aventures de Marth.
Autre gros point de désaccord : la difficulté. Pour moi cet épisode est l'un des fire emblem les plus simple. Les armes sont invincibles, donc la gestion de l'inventaire est limité. Le parcours de la map permet du farm à volonté. De plus, certains personnages, comme les protagonistes, Clair, Est, ou la petite mage dont j'ai oublié le nom sont particulièrement puissant. Quant au combat final, même s'il a un petit coté tricky, je le trouve moins dangereux que celui des épisodes avec Ike, ou tout simplement celui de Fates Conquest, qui était une punition si tu n'utilisais pas une stratégie à la case près. Donc ouais, à aucun moment j'ai ressenti une impression de faire face à un énorme challenge pour ma part. Oh, et je parlais toujours des épisodes dans leur dernière difficulté.
Bref... C'est tout de même un bon épisode. Mais sur 3DS, j'ai préféré de très loin Conquest.
PS : c'est pas 5 PV par tour que régénèrent les anneaux?
PPS : Intelligent System est le développeur, l'éditeur est Nintendo! Voilà pourquoi je réclame qu'il y ait les deux dans les tests x)