Test de The Legend of Zelda: The Wind Waker

Genres: 
Par - publié le 17 Mai 2006 à 16h45
1
172

Alors que le sort du royaume semblait scellé, un jeune homme tout de vert vêtu brandit son épée magique...

The Wind Waker a été un Zelda relativement controversé lors de sa présentation. Les joueurs avaient encore dans la tête le réalisme magnifique d'Ocarina of Time, quand on leur présenta un jeu en cell-shading, et un Link aussi petit que ridicule. Au premier abord, le jeu semblait donc ridicule. Au premier abord. Il faut y jouer pour comprendre.

Tout d'abord, la mer est omniprésente. Link est maintenant capable de multiples expressions (ah, sa tête quand il s'aperçoit qu'on va le catapulter dans la forteresse...). Mais ce qui choque bien plus, c'est la vie du décor. L'herbe ondule sous la brise, les mouettes poussent de petits cris en survolant les îles, un orage tombe parfois sur la mer qui monte et redescend au rythme des vagues... OOT était certes magnifique, mais étrangement immobile. Ici, il y a de la vie, du mouvement. 
Par ailleurs, il est un des premiers Zelda à ne pas se prendre au sérieux. Les monstres autrefois terribles deviennent ridicules (mettez donc un coup d'épée dans les fesses d'un Moblin), les Stalfos tombent en morceaux, les Bokoblins tranchent les cordes des ponts où ils se trouvent...

Les problèmes de caméra n'existent pas, car on peut modifier l'angle de vue. De toutes nouvelles capacités sont disponibles, comme le Grappin-Griffe qui permet de se balancer tel le roi de la jungle, ou la Feuille Mojo qui projette des bourrasques et peut servir de parachute. Mais il est également le dernier dans la chronologie des Zelda. Lorsqu'on découvre le palais d'Hyrule, figé dans le temps, décoloré, on sent que la légende ne se répétera pas, que le monde d'Hyrule n'est plus qu'un souvenir perdu. Un émouvant moment comme seuls les Zelda peuvent nous en offrir...


Galerie photos
Les + / Les -
  • Une sensation de vie inégalable
  • Une très grande durée de vie
  • Un univers immense
  • Une nostalgie incroyable
  • La mer est peut-être un peu vide
  • Trop peu de donjons
  • Trop puéril ?
Evaluation
Graphismes
On pourra dire que le cell-shading est ridicule tant qu'on voudra, la mer est magnifique, la vie est partout.
Musique
Avez-vous déjà critiqué la bande-son dans un Zelda ?
Jouabilité
The Wind Waker a corrigé le seul défaut de Ocarina of Time, en offrant la possibilité de modifier l'angle de vue de la caméra.
Durée de vie
Déjà grande si l'on ne fait que la quête principale, alors avec les nombreuses quêtes annexes en tous genres...
En résumé
En conclusion, un jeu magnifique, enchanteur, superbe... un bon Zelda dans la tradition de la série, en somme.
19 /20 0
Excellent scénario, comme un jeu d'aventure se doit d'en avoir.
Date de sortie française: 
03/05/2003
Sortie japonaise: 
13/12/2002
Sortie américaine: 
24/03/2003
Éditeur: 
Développeur: 
Plateforme: 

Commentaires

Portrait de Bub

Un des meilleurs Zelda pour ma part. Un vrai plaisir de naviguer dans la mer et le passage au cell shading ne m'a pas déplu. Le test est peut être trop court car le jeu mérite plus.