Brume

Hyrule Warriors: L'ère du fléau, le spin-off de Breath of the Wild

Année de sortie: 
2020
Éditeur / Développeur: 
Plateforme: 
Par - publié le 13 Décembre 2020 à 12h27
0
33

Alors qu'on approche presque du quatrième anniversaire de The Legend of Zelda: Breath of the Wild, et que l'on attend impatiemment sa suite, Nintendo et KOEI Tecmo ont décidé de surprendre les fans en annonçant il y a quelques temps le second volet de Hyrule Warriors, basé sur le lore de Breath of the Wild. Intitulé L'ère du Fléau, il est disponible sur Nintendo Switch depuis le 20 novembre 2020. Il s'agit, comme pour son prédécesseur, d'un jeu qui suit la formule "Dynasty Warriors" en y intégrant des éléments de Zelda, en l'occurrence BOTW ici.

Si le premier volet misait sur l'utilisation des artefacts phares de la licence pour dénicher des secrets et battre des boss, ici, on se retrouve avec un Warriors plus classique mais qui puise quand même suffisamment dans les spécificités de BOTW pour personnaliser son gameplay. Je ne m'attarderai pas trop sur l'histoire car il est difficile d'en dire beaucoup sans divulgâcher, mais elle démarre dans la période se déroulant 100 ans avant le début de BOTW. La calamité Ganon est sur le point de revenir et nos héros se préparent à la guerre. Comme la plupart des jeux de la licence Zelda, le scénario n'est pas franchement extraordinaire mais il mise assez sur le fan service pour être appréciable. L'intrigue en elle-même divisera les fans (je n'en dirai pas plus).

Comme tout bon Warriors qui se respecte, on se retrouve ici en face d'un jeu de type beat'em up avec des tonnes d'adversaires de base à massacrer (des milliers) - qui ne sont pas franchement intelligents - ainsi que des adversaires un peu plus coriaces faisant office de mini boss. Les boss ne sont pas exclus, et ils sont d'ailleurs très réussis, pour la plupart. Les attaques de base avec Y, les attaques fortes avec X, les attaques ultimes avec A, l'esquive avec B. Ouep, c'est bien un Warriors ! Le jeu offre plusieurs personnages jouables à débloquer au fil de l'histoire, mais chacun avec un gameplay spécifique. C'est très appréciable de ne pas avoir de personnage clôné, mais ils ne conviendront pas à tous. A vous de choisir vos préférés ! A part dans quelques missions annexes spécifiques et la présence de Link quasi-imposée dans les missions de scénario, le choix des personnages s'avère très libre. Des notions de RPG sont intégrées, avec de la montée de niveau, de la forge et de la gestion de plats cuisinés pour du "buffing".

Les modules Sheikah font leur retour dans ce jeu : les bombes à distance, le cinétis, polaris et cryonis. Chaque personnage dispose de sa propre variante de chaque module, ce qui ajoute à la diversité ! Ils ne sont utilisés que pour les combats et servent à contrecarrer certaines attaques ennemies. Les protagonistes ont également une aptitude particulière placée sur le bouton ZR (l'arc pour Link, les sceaux pour Impa, l'activation des modules pour Zelda...), à utiliser à bon escient pour s'en sortir dans les moments difficiles. A propos de la difficulté, on peut choisir entre 4 modes différents à tout moment - hors mission -. J'ai pour ma part trouvé le mode Difficile adapté à mon niveau de jeu. Les défauts récurrents des Warriors se retrouvent encore dans ce volet : une très grosse répétitivité des combats, des lieux et des objectifs (prise d'avant-poste, défense d'avant-poste, élimination de cibles, escorte). La seconde moitié du jeu est cependant plus intense et redonne de l'intérêt au jeu. A noter que les créatures divines font l'objet de phases de gameplay qui permettent un petit changement de rythme appréciable. Le jeu est très fourni en contenu et on table au bas mot sur une vingtaine d'heures pour finir l'histoire et bien plus pour les 100% ! Si vous êtes capables de gérer la répétitivité, du moins.

Graphiquement, on retrouve la patte artistique de Breath of the Wild à la fois dans les cinématiques et le gameplay. Cependant, difficile de trouver le jeu très joli à cause de sa basse résolution, ses textures limites et ses problèmes de framerate instable... En somme, c'est satisfaisant mais on sent que la Switch a atteint ses limites sur ce genre de jeu. Au niveau des musiques, elles sont très réussies et reprennent des thèmes connus de la série en plus de pistes inédites. En tout cas, Hyrule Warriors est probablement le meilleur jeu Warriors auquel j'ai joué jusque là, je peux le dire !

 

 

Les + / Les -
  • Des personnages variés et de bons boss
  • L'univers Breath of the Wild
  • Des idées intéressantes dans le gameplay
  • Les musiques sont franchement réussies
  • Beaucoup de contenu
  • Le jeu rame souvent
  • Les défauts inérents au genre "Warriors" (répétitif, bourrin, technique à la ramasse...)
  • Un scénario qui ne mettra personne d'accord
En résumé

Hyrule Warriors: L'ère du Fléau s'adresse aux fans de Zelda, en particulier Breath of the Wild, qui ne sont pas farouches aux concepts des Warriors (beat'em up massif). Il s'avère être un des jeux Warriors les plus réussis - voire LE plus réussi -, parmi ceux que j'ai fait en tout cas. Du fan service à gogo qui ravira les joueurs, des personnages variés, de belles musiques et une bonne intégration d'idées de gameplay font que ce jeu est fun et très réussi. Dommage pour la partie technique et les twists scénaristiques qui ne conviendront pas à tous.

4 /5 0
Portrait de Aru
A propos de Aru

J'ai accroché aux jeux vidéo depuis mes 6 ans lorsque j'ai reçu une Megadrive japonaise pour Noël et depuis cette passion ne m'a plus quitté. Devenu adulte et entré dans le monde du travail, j'ai maintenant les moyens pour vivre cette passion à fond. Mon truc c'est de finir le plus de jeux possible (finir = voir la fin, pas atteindre les 100%) ! Je touche à plusieurs genres, du RPG au Visual Novel en passant par les FPS et les jeux de plate-forme. Je ne suis attiré que par les jeux solos :)

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
(If you're a human, don't change the following field)