Brume

Ori and the Will of the Wisps : la merveille de Moon Studios

Année de sortie: 
2020
Éditeur / Développeur: 
Plateforme: 
Par - publié le 02 Décembre 2020 à 18h07
0
58

Avec Ori and the Blind Forest - et surtout sa Definitive Edition -, Moon Studios nous avait livré une oeuvre excellente, à deux doigts de la "perfection" (notion somme toute subjective, il en va de soi). Un jeu d'action/aventure/plates-formes typé Metroidvania avec une direction artistique à couper le souffle, une mise en scène maîtrisée, un gameplay au poil et des musiques superbes. Mais intéressons-nous à sa suite, nommée Ori and the Will of the Wisps disponible sur PC, Xbox et Switch et proposée dans l'offre GamePass de Microsoft.

Cette suite s'appuie sur la formule du jeu précédent. Si les changements paraissent anodins au premier abord, ce volet corrige pour moi les deux "grands" défauts de son prédécesseur : la frustration liée à la gestion des checkpoints pas toujours idéale et l'absence de véritables boss, qui n'étaient que des courses poursuites ou des séquences d'infiltration dans l'original. Si l'on retrouve bien ces séquences d'infiltration et courses poursuite ici, elles sont bien mieux amenées et parfois intégrées directement dans des véritables combats de boss (avec barre de vie, patterns...). Les capacités d'Ori sont mises à profit pour vaincre ces adversaires et leur conception est franchement réussie. Mention spéciale au boss de fin !

Concernant les checkpoints, ils sont dorénavant entièrement fixés et il n'est plus possible d'en placer à sa guise. En revanche, ils sont relativement nombreux, ce qui vous évitera de recommencer trop loin en cas d'échec. Ori troque ses projectiles de base contre une lame de lumière, et ce n'est pas pour me déplaire. Les combats en ressortent plus pêchus et vifs. La difficulté normale me semble tout à fait bien calibrée, mais d'autres modes sont disponibles pour que chacun y trouve son compte.

Du côté des graphismes, le jeu est encore plus beau que l'opus initial ! Vu la qualité graphique de ce dernier, ce n'était pas forcément espéré. Les décors sont jolis et variés, de la forêt à la caverne en passant par les marais, les terres désolées ou le très somptueux Bassin de Luma... On en prend plein les mirettes, surtout sur écran 4K. Les musiques ne sont pas en reste, avec une bande son d'ambiance tout à fait adaptée à chaque situation. Pour les possesseurs de console nouvelle génération, le jeu est optimisé Xbox Series avec au choix une meilleure résolution (6K sur Series X) ou un taux d'images revu à la hausse (120 i/s). Les cinématiques sont toujours mises en scène avec maestria et ne laisseront définitivement personne indifférent. Bien que le classicisme du scénario ne surprendra pas outre-mesure, je suis pour ma part resté scotché du début à la fin de cette aventure d'une grosse dizaine d'heures pour ceux qui ne regardent pas trop le contenu annexe.

Ori dispose de compétences qu'il peut acquérir pour les besoins du gameplay ou des aptitudes optionnelles qui restent très utiles. A vous de voir ce qui vous convient ! Le système de progression est bien fichu et incite à l'exploration et la mémorisation. De nombreux bonus sont cachés (vie, énergie, "monnaie", aptitudes...) et des épreuves sont également disponibles (combat, course contre la montre) dont certaines sujettes à un classement mondial. De quoi réveiller le challenger en nous !

Les + / Les -
  • Somptueux pour les yeux et agréable pour les oreilles
  • Moins frustrant que son prédécesseur mais pas dénué de challenge
  • La précision du gameplay
  • Mise en scène & narration impeccables
  • Présent dans le Game Pass indéfiniment
  • Des quêtes secondaires pas super intéressantes
En résumé

Ori and the Will of the Wisps est une pure merveille du genre Metroidvania. Un titre qui mérite sa place parmi les candidats au jeu de l'année. Que dire si ce n'est que je le recommande amplement ? Même si je ne peux pas me prononcer sur les versions consoles qui ont essuyé quelques soucis techniques, cette version PC tournait sur ma configuration de manière exemplaire. Ce jeu mérite à lui seul un mois d'abonnement Game Pass pour ceux qui n'y serait pas abonnés ! Mais l'achat est également recommandé.

5 /5 0
Portrait de Aru
A propos de Aru

J'ai accroché aux jeux vidéo depuis mes 6 ans lorsque j'ai reçu une Megadrive japonaise pour Noël et depuis cette passion ne m'a plus quitté. Devenu adulte et entré dans le monde du travail, j'ai maintenant les moyens pour vivre cette passion à fond. Mon truc c'est de finir le plus de jeux possible (finir = voir la fin, pas atteindre les 100%) ! Je touche à plusieurs genres, du RPG au Visual Novel en passant par les FPS et les jeux de plate-forme. Je ne suis attiré que par les jeux solos :)

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
(If you're a human, don't change the following field)