Brume

Resident Evil 0 HD Remaster : A ne pas mettre entre toutes les mains

Année de sortie: 
2016
Éditeur / Développeur: 
Plateforme: 
Par - publié le 27 Mai 2020 à 17h34
0
34

Resident Evil 0 HD Remaster est, comme son nom l'indique, une remasterisation du titre initialement paru en exclusivité sur Nintendo GameCube. Ce remaster est disponible sur PC, PS3, PS4, Switch, Xbox 360, Xbox One.

Cet épisode nous raconte la genèse du virus T, quelques temps avant l'épisode initial. Niveau scénario, à part quelques documents ajoutant quelques notions en arrière-plan, c'est la disette. Rebecca Chambers, déjà croisée dans le premier volet, est la protagoniste principale en compagnie d'un nouveau venu du nom de Billy Coen. La présence de deux personnages jouables en partenariat va changer quelque peu la donne.

Je vais parler brièvement de la remasterisation avant de revenir sur le gameplay du jeu, qui n'a pas bougé. Graphiquement, le jeu bénéficie du support des résolutions variables sur PC, et quelques options d'antialiasing, qualités d'ombres et lumières. Les décors du jeu ont très bien vieilli, car Capcom disposait des fichiers originaux (contrairement au remaster du remake) et a pu donc réaliser une conversion exemplaire, qui est encore agréable à l'oeil. Les modèles de personnages et monstres ont pu être remasterisés également, de bonne facture, même s'ils gardent cet aspect "jeu de 2 générations en arrière". Seules les cinématiques font tâche, car elles n'ont pas pu être retravaillées en haute résolution. C'est bien dommage. Concernant l'audio, rien à signaler en particulier. Une nouvelle jouabilité a été ajoutée, mais n'est pas super pratique à cause de la caméra qui change tout le temps de position. On finit par s'y habituer, et comme il est possible de jongler entre l'ancienne jouabilité (à la croix) et la nouvelle (au stick), cela reste convenable.

Concernant le gameplay, on retrouve la formule classique de la série à base d'énigmes (légères, de rares passages demandant un peu plus de réflexion), d'une atmosphère horrifiante aux coups de théatres déjà connus (car vus et revus dans déjà tous les épisodes) et une gestion des munitions et objets de soin à bien étudier. Capcom a eu la (mauvaise ?) idée de supprimer le célèbre coffre "magique", si cher aux épisodes classiques, qui permettait de stocker la quasi-totalité du surplus de munitions et de soins, ainsi que les objets pas encore utiles. A la place, il faudra faire avec le fait de laisser des objets dans une salle de votre choix (de préférence, une salle de sauvegarde), avec la possibilité de voir vos objets sur la carte. Chaque personnage dispose de 6 places d'inventaires, mais comme plusieurs armes et objets prennent jusqu'à 2 emplacements, il faudra bien faire vos choix en fonction des moments. La mauvaise gestion des munitions et des soins vous coûtera probablement de nombreux rechargements de sauvegarde, ce qui risque de mettre à nerfs les moins patients d'entre nous. L'IA de l'allié est relativement basique, se mettant simplement à tirer à vue si vous l'y avez autorisée, et à vous suivre. Les puzzles sont pensés pour prendre en compte la présence de deux personnages, mais cela ne les rend pas meilleures que celles des autres opus. Heureusement, plusieurs modes de difficulté sont présents, dont le mode facile pour ceux qui ne sont pas intéressés par le challenge (et la frustration) des modes au-dessus. Dernier point : les développeurs ont créé plusieurs points de non-retour dans le jeu, en vous faisant croire dès le premier que vos objets vous suivront avec. Que nenni. Une erreur de game design monumentale (certains diront qu'il fallait prévoir, mais quand le jeu s'amuse à vous faire croire que tout va bien se passer, c'est une erreur) qui ne fait que s'empiler à la liste des points déjà cités. Les nouveaux venus ne découvriront pas avec cet épisode ce qui faisait le charme des anciens volets, et les fans seront clairement divisés.

 

 

Les + / Les -
  • Remasterisation graphique impeccable
  • Le partner zapping, plus ou moins intéressant
  • Du challenge...
  • Une nouvelle jouabilité...
  • Des erreurs de game design qui vont jusqu'à tromper le joueur
  • Plus de stress que de peur
  • ...mais aussi beaucoup de frustration. Préparez-vous à recommencer !
  • ...qui demande un temps d'adaptation et n'est pas idéale
  • Scénario sans intérêt
Evaluation
4 Graphismes
4 Bande son
3 Jouabilité
3 Durée de vie
2 Scénario
En résumé

Resident Evil Zero plaira peut-être aux plus mordus de la série, qui n'ont pas peur de devoir recharger des sauvegardes pour refaire des passages afin de mieux gérer ses stocks. Cet épisode n'apporte rien d'intéressant et on peut aisément s'en passer. Une belle remasterisation d'un jeu décevant, en somme.

2 /5 0
Portrait de Aru
A propos de Aru

J'ai accroché aux jeux vidéo depuis mes 6 ans lorsque j'ai reçu une Megadrive japonaise pour Noël et depuis cette passion ne m'a plus quitté. Devenu adulte et entré dans le monde du travail, j'ai maintenant les moyens pour vivre cette passion à fond. Mon truc c'est de finir le plus de jeux possible (finir = voir la fin, pas atteindre les 100%) ! Je touche à plusieurs genres, du RPG au Visual Novel en passant par les FPS et les jeux de plate-forme. Je ne suis attiré que par les jeux solos :)

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
(If you're a human, don't change the following field)