Brume

My time at Portia, un Stardew Valley 2.0

Année de sortie: 
2019
Éditeur / Développeur: 
Plateforme: 
Par - publié le 15 Avril 2019 à 14h57
0
1401

 

Et si je vous emmenais loin de tout et de tous les tracas du quotidien, dans un chouette petit coin vaste et coloré, avec des gens sympa... ? N'hésitez pas, suivez moi !

Les développeurs de Pathéa Games nous ouvrent les portes d’une grande aventure qui se déroule dans la charmante ville de Portia, entourée de vastes prairies et d’immenses forêts. Disponible sur PC, PS4, Xbox et Switch, vous plongerez dans un univers extrêmement varié. Tout est là pour vous faire passer des heures et des heures à farmer, fabriquer, pêcher, faire des rencontres, remplir des missions, élever des animaux, combattre des monstres, explorer des tas d'endroits… Tous les ingrédients réunis pour vous rendre totalement addict ; Stardew Valley en mieux, c’est possible ! (mon test de Stardew Valley ici)

Un atelier en ruine

Lorsque vous descendez du bateau qui vous conduit à votre nouvelle ville, vous découvrez un atelier à l’abandon. Votre père vous a laissé son affaire, mais aussi un manuel dans lequel se trouvent plusieurs recettes de fabrications diverses et variées. Au fil du temps, vous en apprendrez de nouvelles et elles viendront ainsi compléter ce livre.

Portia

Cette belle petite ville est construite sur des ruines d'un ancien temps, une époque moderne qui s’est effondrée lorsque les humains ont trop abusé de la technologie.

Les ruines et autres vestiges sont parsemés d’une quantité d’objets et composants électroniques qu’il faut récolter en minant. Le but est de les faire ensuite analyser par le Centre de Recherches de la ville pour pouvoir faire évoluer votre atelier.

Autour de cette bourgade se situent un désert (accessible quand vous aurez construit le grand pont) mais aussi diverses forêts ainsi qu’une petite île exotique. La carte de My Time at Portia est relativement grande, et offre de belles balades (à pieds ou à cheval) pour les amoureux de l’exploration. Veillez à ouvrir l'oeil, ces endroits sont souvent peuplés d'ennemis redoutables (ou pas... )

Beaucoup d’habitants et beaucoup d’histoires

Chacun des habitants a ses habitudes et ses centres d’intérêts qu’il vous faudra découvrir pour améliorer l’aspect relationnel du jeu. Tous sont attachants à leur manière, et tous aurront besoin de vous tôt ou tard ; le bon samaritain du village c’est vous ! Il est également possible de se marier et de fonder une famille.

Des missions, des missions et encore des missions

Il existe plusieurs types de quêtes dans My time at Portia : les missions liées à la quête principale, les missions secondaires liées aux PNJ, les commandes de la guilde du commerce qu’il faut honorer chaque jour si on souhaite avoir un atelier en première position ; le classement du meilleur atelier vous permet d’obtenir des Gols (monnaie de Portia) et diverses récompenses. Rien ne vous y oblige bien sûr, la liberté ici n’est pas une option, et chacun peut avancer à son rythme et réaliser les objectifs dans l’ordre de son choix.

Beaucoup de ces missions vont servir à embellir Portia, et d’autres vont grandement contribuer à améliorer la qualité de vie des villageois (arrêts de bus, lampadaires, montgolfière, port…)

Farming, le maître mot de ce simulateur de vie

Pour pouvoir accomplir toutes ces tâches, les besoins en matières premières sont importants. Grâce à vos outils de plus en plus perfectionnés, vous pourrez récolter bois, minerais et autres ressources, essentiels pour mener à bien votre travail d'artisan.

Dans les mines, vous allez creuser un nombre incalculable de galeries, et vous pourrez mettre la main sur des reliques ou des objets de crafting rares.

Vous devrez aussi améliorer votre établi, vos machines, et vous débloquerez plus tard une usine qui permettra de fabriquer d’une multitude des choses simultanément.

Un monde peuplé de créatures bizarres

 

Certaines ressources primordiales sont parfois difficiles à trouver, quelques-unes d’entre elles sont dissimulées dans des sortes de donjons (comme par exemple la station d’épuration qui regorge d’ennemis). Ces donjons sont dans la plupart des cas liés à la trame principale de l’aventure, avec un boss à la clé.

Attention, même si d’entrée de jeu l’aspect « combat » ne semble pas très poussé, il est tout à fait possible de se faire tuer en 2 secondes si on n’est pas suffisamment préparé (retour à la dernière sauvegarde qui se fait automatiquement au moment d’aller se coucher). L’arbre des compétences se débloque à chaque lvl up : libre à vous d’attribuer les points dans les postes qui vous intéressent.

L’équipement ainsi que la fabrication d’armes vous aidera à surmonter ces épreuves : en plus du "fait maison", plusieurs magasins sont à votre disposition dans la ville pour décorer votre maison et vous équiper correctement ; certains décors placés dans votre atelier ajouteront des stats à votre personnage (des points de vie, de la fortitude/stamina etc...). Cet aspect RPG apporte une touche de diversité supplémentaire à ce jeu déjà incroyablement riche.

Des évènements et des tournois

Le maire organise chaque saison des compétitions telles que le concours de pêche, la course à cheval, le championnat d’arts martiaux, la bataille de boules de neige etc… De votre réussite dépendra la récompense qui vous sera attribuée : des lots et des pièces d'une monnaie spécifique à l’évènement grâce à laquelle vous pourrez acheter des habits et des éléments de décors rares.

Il existe aussi des petites fêtes/commémorations, comme par exemple Halloween en automne, avec des belles lanternes qui illuminent le ciel, et un jeu de recherche d’objet timé, qui se déroule dans la ville. Impossible de s’ennuyer à Portia, et puis surtout : la participation n'est pas obligatoire.

Durée de vie… infinie ?

Un peu logique pour un sandbox de jouir d’une telle durée de vie ; vous pouvez rusher, ou alors prendre votre temps, mais il vous faudra environ 80h de jeu minimum pour remplir le musée dans son intégralité, cuisiner toutes les recettes, élever tous les animaux, dompter des animaux sauvages, pêcher tous les poissons, crafter le meilleur stuff possible, se lier d’amitié avec tous les PNJ, et compléter toute les missions (principales et secondaires).

Une ambiance apaisante

L'immersion est agréable et relaxante grâce aux jolis graphismes lisses, enrichis de belles textures colorées. Les ombres des nuages sur le sol, l'herbe qui bouge avec le vent, les fleurs, les papillons, accompagnés d'une bande son (sans être véritablement exceptionnelle) qui colle parfaitement au thème de chaque saison. Les musiques s'adaptent à l'endroit visité et à l'action qui s'y déroule.

Ca y est, j'ai réussi à vous convaincre ?

Un dernier petit screen pour mettre en avant la chaleur du style graphique, et la beauté de cet univers attrayant

Les + / Les -
  • Tâches nombreuses et variées avec un gameplay intuitif
  • Belle map avec des grands espaces et de belles couleurs
  • Un scénario en plusieurs branches captivant
  • De nombreux évènements et activités au sein du village
  • Plusieurs façons de s'approprier le jeu en fonction de ses préférences
  • Le temps d'une journée passe un peu trop vite
  • La bande son n'est pas assez variée et devient vite répétitive
  • Le manque de difficulté dans les donjons
  • Possibilité de manquer des quêtes
Evaluation
4 Graphismes
3 Bande son
5 Jouabilité
5 Durée de vie
4 Scénario
En résumé

Difficile de ne pas rester accroché à ce jeu terriblement chronophage. Il s’agit en fait du meilleur de chaque jeu du même genre regroupé ici en un seul, pour offrir au joueur une superbe expérience originale et totalement immersive. La première année, le joueur se retrouve vite submergé tant il y a des choses variées à faire, avant de prendre ses marques et de s'organiser. Les PNJ sont attachants et intéressants, les missions sont très nombreuses et la trame principale haletante.
Si vous êtes un adepte des simulateurs de vie chatoyants, surtout ne manquez pas de faire un tour à Portia !

4 /5 0
Portrait de Ondine
A propos de Ondine

Enfant des années 80 et passionnée par Secret of Mana, Zelda III et Tomb Raider, je suis aujourd'hui emballée par les jeux type A-RPG et open-world, principalement orientés level-up et exploration. Perpétuellement sur les mêmes jeux old-school, je m'ouvre depuis 2-3 ans un peu plus aux jeux actuels, et essaie d'en tester de plus récents, et de me familiariser avec les commandes, surtout en combat... HorizonZD et Tomb Raider sont mes jeux préférés du moment <3

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
(If you're a human, don't change the following field)