Test de Dragon Ball Fusions

Genre: 
Année de sortie: 
2016
Éditeur / Développeur: 
Plateforme: 
Par - publié le 23 Août 2017 à 12h32
5
76

Premier RPG Dragon Ball à paraître sur Nintendo 3DS et premier vrai RPG Dragon Ball depuis le volet Attack of the Saiyans sur Nintendo DS, Fusions est comme son nom l'indique un jeu de rôle exploitant les multiples fusions possibles entre les différents personnages de la série. La plupart de ces fusions étant entièrement inédites. Voyons ce qu'on nous propose.

Fuuuuu-

L'histoire de Dragon Ball Fusions est relativement simpliste et ne sert que de prétexte au rassemblement des différents personnages (toutes sagas confondues, de Dragon Ball à Dragon Ball Super en passant par DB GT): deux amis d'enfance, votre personnage et son rival Pinich veulent organiser un tournoi pour se départager et y convier les combattants les plus puissants du monde. Ils vont alors faire appel à Shenron pour faire exaucer leur souhait. Une dimension parallèle est alors créée et nos amis y sont aspirés. Ils vont devoir chacun de leur côté monter leur équipe de cinq participants et démontrer qui est le plus fort !

Au fil de votre aventure, certains personnages rejoindront automatiquement votre équipe (Goku enfant, Goten, Trunks enfant...) alors que d'autres ne le feront qu'après que vous ayez accompli une quête annexe les concernant. Les autres ne sont uniquement recrutables que par des combats. Le mode histoire est assez rapide à terminer, il vous faudra environ une quinzaine d'heures en ligne droite.

A noter que vous pouvez choisir votre avatar en fonction de cinq races différentes: les saiyens, les terriens, les nameks, les étrangers (Kaio Shin, Majins...) et les extra-terrestres (soldats de Frieza et autres). Chaque race a ses propres avantages et inconvénients que vous indiquera le jeu afin de vous aider dans votre choix. Vous pouvez également modifier l'apparence de votre personnage comme bon vous semble, puis choisir son type (vitesse, pouvoir ou technique).

-sion !

Concernant le gameplay, il se compose de deux phases: l'exploration et les combats. Le monde de DB Fusions est divisé en plusieurs étages, en fonction de votre avancée dans le mode histoire. Chaque étage rassemble divers lieux de la saga comme le vaisseau de Frieza, la maison de Kame Sennin, le terrain de Cell... sans logique particulière. L'objectif suivant pour faire avancer votre quête est clairement indiqué sur la carte, même si cette dernière peut paraître un peu confuse à cause des mouvements verticaux. Notre personnage se déplace librement dans la zone où il se trouve. Il pourra y dénicher des quêtes annexes, des adversaires à affronter (génériques ou spéciaux) et des personnages avec qui discuter. Une bonne partie des tutoriaux du jeu est assurée par Raditz et Nappa.

Les combats se déroulent au tour par tour, avec une barre d'action similaire à celle que l'on peut trouver dans les jeux Grandia. Lorsque l'icône d'un de vos personnages arrive au bout de la barre, c'est à son tour d'agir. Le tour avance plus ou moins rapidement sur cette barre en fonction de divers paramètres et actions du combat. Une fois votre tour arrivé, vous avez les possibilités suivantes: attaquer au corps à corps, lancer des boules de Ki, utiliser une attaque spéciale ou charger votre Ki. Le positionnement sur la zone de combat est un paramètre à prendre en compte à tout instant, car il est possible d'éjecter ou de se faire éjecter de la zone. Nous y reviendrons plus tard.

Les attaques au corps à corps font voler à toute vitesse votre personnage vers l'adversaire choisi, et on vous demandera ensuite d'indiquer de quel côté vous souhaitez attaquer. Un coup direct dans le dos occasionera plus de dégâts, alors qu'un coup direct de face sera bloqué par votre adversaire, réduisant les dégâts à leur minimum.

Chaque personnage dispose d'un type (vitesse, pouvoir, technique) qui est fort contre un type précis et faible contre un autre, de la même manière qu'un pierre-feuille-ciseaux. Le type influe également sur le type d'attaques de Ki que le personnage peut réaliser (cible unique, groupe, ...). Il est donc important d'y faire attention afin de maximiser les dégâts infligés !

Parlons donc des attaques spéciales: elles sont différentes en fonction de la race et du personnage, et chaque personnage officiel connait ou peut apprendre les techniques qu'il maîtrise dans la série: on pense au Kamehameha pour la famille de Goku et Krillin, le canon Garrick pour Vegeta et ses fils, le Makenkosappo pour Piccolo et ses disciples... Tous les personnages recrutables disposent d'un grand nombre de techniques qu'ils peuvent apprendre au fil des niveaux. Cependant, on ne peut conserver que trois d'entre elles par personnage, ce qui implique d'en oublier une à chaque fois que l'on souhaite en apprendre une nouvelle ! La technique oubliée est perdue, et il vous faudra la réapprendre si vous souhaitez la réutiliser.

Les combats sont assez tactiques et la possibilité d'éjecter votre adversaire est grisante car cela le fait revenir au début de la barre de tour, lui faisant perdre un temps considérable avant sa prochaine action ! Cette règle est aussi valable pour vous, prudence. Les attaques classiques permettent également de retarder légèrement le prochain tour de votre adversaire. A noter que la vitesse d'arrivée du tour est plus rapide après une sortie de zone.

Terminons sur les combats avec les attaques ultimes. Deux types sont proposés: l'attaque Zenkai et la fusion de groupe. La première consomme une jauge de la barre d'attaque ultime, la seconde consomme toute la barre mais sera plus puissante avec la barre au maximum. Dans les deux cas, il s'agit d'effectuer le maximum de dégâts à votre adversaire pendant un temps limité, façon jeu de combat. La fusion de groupe aura une apparence différente en fonction du personnage qui la déclenche mais cela n'a aucune incidence sur le gameplay.

Du contenu à la pelle, mais...

Plus de 1000 personnages sont recrutables dans le jeu, avec une majorité de personnages fusionnés et de personnages génériques. A noter également qu'un personnage sous sa forme de base et ses transformations comptent comme personnages séparés (Trunks normal et Trunks Super Saiyen sont donc deux personnages différents, sans compter les versions adultes...). Cependant, la manière de recruter les personnages repose sur une part d'aléatoire, ce qui peut agacer. En effet, pour avoir une chance (qui diminue en fonction de la puissance du personnage à recruter) de recruter un adversaire, celui-ci doit avoir une étoile à côté de son nom et doit être éliminé par une attaque Zenkai. Les personnages les plus forts réclameront donc d'être éliminés plusieurs fois de cette façon pour rejoindre votre équipe. En sachant que leur apparition est liée au niveau du combat (pour les failles temporelles), certains personnages sont donc relativement compliqués à recruter. Une manière artificielle d'augmenter la durée de vie ? Fort probable.

Parlons également de l'apprentissage des techniques, aussi sujet à cette part d'aléatoire. En effet, on ne peut apprendre une technique que si l'on a le niveau suffisant, que l'on affronte une race d'adversaire qui permet de l'apprendre et que l'on élimine cet adversaire par une sortie de ring ! Et encore, ces conditions ne permettent que d'avoir une chance de débloquer cette technique parmi d'autres. Les amateurs de grinding en auront pour leur argent, les autres ne s'embêteront même pas. C'est vraiment dommage car le système de combat est réussi, bien que répétitif et un peu longuet à force. Le jeu en lui-même ne propose rien d'autre que des combats, ce qui n'arrange pas les choses.

Petite précision sur les fusions car il en existe plusieurs types:

  • les fusions Métamol, exécutées en combat et qui se terminent à la fin de celui-ci
  • les fusions à 5, une forme d'attaque ultime
  • les fusions EX, à exécuter dans le vaisseau. Celles-ci durent autant de temps que l'on souhaite. Il suffit de se rendre à nouveau au vaisseau pour défusionner

Graphismes et bande son

Dragon Ball Fusions est assurément un des plus beaux titres de la 3DS. Les personnages, bien que modélisés en mode SD (super déformé), sont très réussis. Les animations de combat sont punchy et on a vraiment l'impression d'assister à des combats de l'animé ! Les musiques quant à elles sont relativement proches de celle de la série Dragon Ball Z, pour notre plus grand plaisir, même si elles ne les égalent pas. Les décors du jeu sont plutôt sympathiques quoi que limités. Les différents doubleurs officiels répondent à l'appel, mais les voix sont limitées à des exclamations et aux cris de combat.
 

Les + / Les -
  • Graphismes réussis
  • Système de combat dynamique
  • Enormément de personnages à débloquer
  • Les fusions !
  • Durée de vie allongée artificiellement
  • Combats lassants à la longue
  • Le système de recrutement et d'apprentissage de techniques basé sur le hasard
  • Trop facile au début
Evaluation
4 Graphismes
3 Bande son
3 Jouabilité
4 Durée de vie
2 Scénario
En résumé

Ganbarion nous livre un RPG sympathique mais lassant. Pour leur premier RPG Dragon Ball, les bases sont là et on espère qu'une suite viendra corriger les défauts de jeunesse de ce volet. Il y a du potentiel !

3 /5 0
Portrait de Aru
A propos de Aru

J'ai accroché aux jeux vidéo depuis mes 6 ans lorsque j'ai reçu une Megadrive japonaise pour Noël et depuis cette passion ne m'a plus quitté. Devenu adulte et entré dans le monde du travail, j'ai maintenant les moyens pour vivre cette passion à fond. Mon truc c'est de finir le plus de jeux possible (finir = voir la fin, pas atteindre les 100%) ! Je touche à plusieurs genres, du RPG au Visual Novel en passant par les FPS et les jeux de plate-forme. Je ne suis attiré que par les jeux solos :)

Commentaires

Portrait de Aru

Merci. Pourtant mes tests sont des one shots écrits en 30 min max avec tout ce dont je peux me rappeler de dire

Portrait de cleeem

Quel dossier ! Et bravo pour l'écriture ! Je suis toujours impressionné par le volume produit par un test.

Portrait de DooKie

Donc pas de burningu attaku

Portrait de Aru

Oui les doubleurs japonais bien sûr, il n'y a jamais de VF dans les jeux DBZ.
Non pas de nom de technique malheureusement, juste des "aaah" comme tu dis

Portrait de DooKie

Quand tu dis doubleur officiel, tu parles des doubleurs japonais hein ?
Et les cris de combat, c'est aussi les noms des techniques, ou juste des "aaah" ?