Web TV

Stream hors ligne

Nous rejoindre

Poster une candidature

 

Statistiques

Statistiques

17 personnes en ligne

17 invités

2526 membres inscrits

Derniers inscrits

Myrtyl, Hahaiah, zhaDe

Anniversaire du jour

Goerne

 

Retrouvez-nous

Flux RSS de Square Palace Page Facebook de Square Palace Page Google Plus de Square Palace Page Twitter de Square Palace

Legend of Mana (Seiken Densetsu : Legend of Mana)

 
Playstation
Playstation 3 (PSN)

Legend of Mana (Seiken Densetsu : Legend of Mana)

Editeur

Squaresoft

Développeur

Squaresoft

Japon 15/07/1999
Japon 06/06/2000
 
Legend of Mana (Seiken Densetsu : Legend of Mana)
Test réalisé par
5 commentaires
Quatrième opus de la série Mana, Legend of Mana reste un inconnu pour les joueurs Français. Plongez-vous dans un voyage vers Fa'Diel

Connaissez-vous le dicton de Gandalf le Gris, qui dit que "c'est dans les petites actions quotidiennes que l'on peut repousser le mal" ? Cette maxime peut résumer à elle seule le déroulement d'une partie de Legend of Mana. Tout est ici différent des autres Seiken Densetsu, mais pour autant tout n'est pas si éloigné non plus.

 

Bienvenue à Fa'Diel

Le jeu se situe à Fa'Diel, monde mana qui a perdu son arbre mana neuf siècles auparavant. Alors que le monde s'est réduit à peau de chagrin, des créatures végétales connues sous le nom de Sproutlings s'éveillent, et grâce au héros que vous incarnerez, vont tenter de ramener l'arbre mana à la vie.
Votre héros n'a pas de nom, ni d'identité, c'est à vous de le créer. Comme pour Sword of Mana, vous pouvez choisir entre un garçon ou une fille. Ensuite vous devez choisir quelle arme il utilisera parmi 11 différentes : épées, haches, fléau (nunchaku en réalité), bâton, gants etc. On est ici dans du familier. Chaque arme aura une légère influence sur vos caractéristiques quand vous gagnerez un niveau, alors choisissez bien ! Ensuite, vous devez choisir un emplacement sur la carte du monde pour... construire votre aventure et le monde qui vous entoure. Car c'est déjà la première originalité du jeu : vous devez construire votre map vous-même. Une fois ceci fait, vous pourrez commencer votre aventure.

 

L'emplacement et les artéfacts, éléments essentiels.

 

Comme dit précédement ces deux éléments vous serviront à créer votre aventure. Le jeu vous donne votre premier artéfact, que vous devez placer sur la carte du monde, et à vous de trouver le reste ! Chaque artéfact ouvre un nouveau lieu qui renfermera une ou plusieurs quêtes. Une fois qu'une quête sera remplie, on pourra vous offrir de nouveaux artéfacts, augmentant le champ des possibles pour vos aventures. L'emplacement des artéfacts les uns par rapport aux autres a une importance, car chacun renferme des essences élémentaires, liées aux esprits bien connus des Seiken Densetsu : Lumina, Ombre, Sylphide, Gnome, Ondine, Athanor, Dryade et, remplaçant Luna, Aura qui est l'esprit du matérialisme et de l'or. Chaque "palier" peut avoir un niveau d'élément allant de zéro à trois, certains éléments secondaires ou quêtes étant liés à un niveau élémentaire précis. Le placement d'artéfacts est alors un jeu dans le jeu, car on ne peut trouver une bonne combinaison tout de suite ce qui nécessite de refaire plusieurs parties pour avoir une carte "optimale". Autre particularité du placement d'artéfacts : plus vous placez un artéfact loin de chez vous, plus les monstres seront puissants dans le niveau ainsi créé. C'est un avantage de le savoir. Ceci étant dit, qu'est-ce qu'il se passe une fois dans un niveau ?

 

Le gameplay : un peu simpliste ?

 

La perspective reste celle que l'on connaît, vue du dessus donc. On déplace son personnage jusqu'à une rencontre avec des monstres (un lièvro par exemple!). A ce moment-là, l'écran reste fixe tant que les ennemis ne sont pas éliminés. Pour faire le ménage, vous disposez de deux coups pour votre arme de prédiléction : un coup faible et un coup plus puissant. Un système de combo basique existe, mais il faut reconnaître que celui-ci reste très léger. Pour corser un peu le système et améliorer votre palette d'actions, il faut compter sur les compétences.

Vous commencez avec 8 compétences qui, combinées correctement, peuvent débloquer d'autres compétences plus puissantes (exemple : "pousser" et "défendre" peuvent se combiner pour donner une compétence "repousser"). L'apprentissage des compétences se fait au hasard, pas de points de compétences visibles ni à distribuer, ce qui est troublant. Ces compétences sont à combiner avec des attaques normales pour créer des combos plus longs et plus puissants. Et ces compétences ont encore une autre utilité.

Lors du combat, en dessous de votre barre de PV se trouve une petite barre bleue qui augmente à chaque coup qui touche votre adversaire. Une fois remplie, elle permet l'utilisation d'une Technique Secrète puissante. De la même façon que pour les compétences, vous en connaissez quelques unes de base, mais les plus puissantes sont à déverouiller. Comment ? En apprenant et utilisant des compétences. Les TS les plus puissantes demandent de maîtriser jusqu'a 4 compétences différentes. Par contre, le résultat est là quand vous pouvez l'utiliser ! Attention, chaque TS a une portée qu'il faut respecter sous peine de frapper dans le vide !

La magie est aussi présente, mais ne s'apprend plus. Il vous est demandé de vous servir d'un instrument de musique pour appeler le pouvoir de l'esprit mana que vous voulez utiliser. Là aussi, la portée de la magie diffère selon le type d'instrument, donc faites attention à bien l'utiliser ! Ceci dit, il n'y a pas de barre de MP donc, la magie est utilisable à souhait.

Avec tout ça, vos ennemis sont vaincus et voici une derière particularité de Legend of Mana : l'expérience est à ramasser sous forme de cristaux que relâchent vos ennemis. Pas exceptionnel mais cela peut poser problème si vous voulez faire augmenter le niveau d'un NPC vous accompagnant, car l'IA du jeu ne comprends pas qu'elle doit ramasser ces cristaux. Rageant par moment ! Le corps du jeu se situe dans ce gameplay un peu atypique, mais vous remarquerez que je n'ai pas parlé du scénario... C'est volontaire ! On y vient !

Une histoire décousue

C'est ici que je vais reparler du dicton de ce cher Gandalf. Chaque niveau possède une quête de base qui permet l'adjonction d'autres artéfacts autour de lui, et parfois d'autres quêtes plus "secondaires". Cependant il n'y a pas de quête "principale". Les quêtes sont des unités d'histoire qui peuvent être parfaitement indépendantes les unes des autres. Il existe cependant 3 arcs majeurs qui, une fois l'un d'entre eux complètement résolu, vous permettent de placer l'arbre mana sur votre carte du monde, et donc de finir le jeu.

Ces trois arcs sont :

  • Celui de Daena, Escad, Irwin et Mathilda. Une histoire d'amour entre 4 amis d'enfance d'origines très diverses, qui verra les fées et les Sagesses se mêler du conflit.
  • Celui des Jumi, êtres dont l'essence est contenue dans un joyau et qui sont en voie d'extinction, car chassés par une voleuse mysterieuse et très mal considérés par les peuples de Fa'Diel.
  • Celui de Larc et Sierra, deux guerriers Dragons frère et soeur servant deux Grands Dragons opposés dans une lutte pour le pouvoir. Larc sert Drakonis qui veut éliminer les autres Grands Dragons pour régner sur le monde, tandis que Sierra sert le Dragon Blanc et veut arrêter Drakonis, mais sans blesser son frère.

Le reste des quêtes est donc indépendant, et chacune sert à étoffer le monde de Fa'Diel qui sans cela serait bien vide il faut le reconnaître.

Du craft, du craft, du craft...

Dernier point à aborder, celui de la confections d'objets divers. Là-dessus, Legend of Mana a beaucoup à apporter. Vous pourrez exercer vos talents dans 5 domaines différents :

- La capture et l'élevage de monstres. Ces monstres sont des compagnons qui peuvent vous accompagner pour vos quêtes et qui progressent en gagnant de l'expérience (celle qu'ils ne ramassent donc pas !). La capture est originale et vous demande de récupérer un oeuf sans savoir ce qu'il contient.

- La production de légumes et de fruits, avec l'aide de Treant. Le même principe se retrouve d'ailleurs dans Sword of Mana. Vous donnez deux graines à Treant, passez quelques "jours" à voyager et venez faire votre récolte. Les fruits servent dans tous les autres crafts : nourrir les monstres et les capturer, améliorer les armes et armures etc.

 -La création de Golems, qui sont comme les monstres, des compagnons pour vos aventures. Leur conception est plus compliquée mais bien expliquée dans le jeu. Je n'ai pas encore fait beaucoup d'expérimentations dans ce domaine.

- La fabrication d'instruments de musique. Ils serviront de catalyseur magique et également à parler aux esprits mana rencontrés sur le terrain.

- La forge pour créer et améliorer les armes et armures de différents façons.

 

Le craft est une composante essenttielle car c'est lui qui donne une liberté hallucinante dans tout le jeu. Il est un élément pour lequel on recommence le jeu rien que pour être sûr d'obtenir certains éléments clés limités tels des Alliages d'Alténa. Bref c'est le moteur du jeu.

Pour conclure :

Legend of Mana est un OVNI dans la série des Mana. Peu de jeux ont autant changé de choses, pour en garder tout autant qui faisaient leur identité. Il en résulte un jeu étrange à la fois intéressant et complètement déroutant, pourtant Legend of Mana mérite qu'on s'y essaie au moins une fois car créer son propre monde, et finalement son propre jeu, reste une superbe aventure !

 

Points forts / Points faibles

Points forts : 
Une patte graphique singulière et magnifique,
Votre monde, votre jeu, votre difficulté,
Des possibilités de craft incroyables et complexes.
Points faibles : 
Une histoire décousue et qui manque parfois d'enjeu,
un gameplay simpliste dans les phases de combat.

Diaporama

Les notes

Graphismes

17
Des graphismes en 2D très jolis, du niveau de ce qui se faisait sur Playstation. L'ajout de certains effets se fait en 3D et ça se laisse voir sans choquer.

Jouabilité

14
Le système de combat est simple. D'une simplicité qu'on espérait oubliée. L'IA des alliés n'est pas non plus au beau fixe, avec des NPC qui frappent souvent à côté ou pas du tout, et ne ramassent pas l'expérience !

Durée de vie

15
Le premier cycle de jeu vous prendra un peu de temps, car le temps de tâtoner avec tout les éléments mis à votre disposition petit à petit, les heures s'enchaînent vite. L'intérêt est de plus d'expérimenter avec le placement d'artéfacts et donc des aires de jeu. Pour cela plusieurs parties sont nécessaires.

Musique et son

18
Gros point fort du jeu, dont je n'ai pas réellement parlé dans le corps du test. La B.O. de Shimomura Yôko est sublime. De l'avis de la compositrice, c'est son oeuvre la plus personnelle. Il y a des morceaux magnifiques. Les sons sont plus "classiques" et ne sont pas inoubliables.

Scénario

12
La c'est la douche froide. L'histoire du jeu n'est que parcellaire, et c'est à vous de lui donner un sens. Soit vous faites partie des personnes qui pensent qu'aider tout le monde est une histoire en soi, soit vous considérez que le jeu vous doit un peu plus que ça et vous serez déçu.

Note globale

14
20 0
Legend of Mana est une curiosité à laquelle je voulais me frotter, en connaissance de cause concernant ses lacunes et ses forces. Malgré cela, j'ai passé et je passe encore un bon moment avec. Le jeu souffre néanmoins de la comparaison avec ses illustres ancêtres et peut sonner un peu creux à cause de cela. Si vous voulez l'essayer, gardez à l'esprit que c'est un genre de bac à sable. Un Seiken Densetsu Maker en quelques sortes !

Commentaires

Portrait de Senki

05/11/2015 à 10h31
Senki

Merci pour ce test Legend of Mana m'a pas mal marqué par son ambiance décousue. J'ai souvent lu que c'est un jeu en avance sur son temps, et je trouve que ce n'est pas faux. On dirait aussi un bac à sable de game design, avec de très bonnes idées et d'autres moins bonnes... Il est rempli de subtilités telles que le placement des arctefacts que tu as bien décrit, mais qui n'est pas intuitif dans le jeu. Et mention spéciale au clin l'oeil à Seiken Densetsu 3

Juste un petit bémole sur ce test : peu de captures d'écran ou de vidéos au (l'intro est très jolie je trouve)  

Portrait de Cleska

05/11/2015 à 16h49
Cleska

Comme l'a dit le papa un peu plus tôt, manque de capture. Enfin je ne parle pas du diapo mais dans le corps de ton test. Cependant, j'aime ta façon de dire les choses dans ce test et il y a les descriptions nécessaire sont la! Un bon test et très bonne analyse du jeu félécitation^^( mais j'en attend mieux. Tu porte le nom de Captain montre leur que ce n'est pas pour rien XD!)

Portrait de captain_roger

05/11/2015 à 21h38
captain_roger

Merci pour vos retours tous les deux. Je reconnais une faiblesse manifeste de l'utilisation des images dans mes tests. Il faut que je me corrige effectivement. Mais ça m'encourage quand même !
Si j'ai rendu un peu justice au jeu, c'est déjà pas mal !

 

Portrait de jadobado

10/11/2015 à 10h12
jadobado

C'est un super test, ça me donne presque envie d'en faire ma prochaine aventure sur la chaine Twitch captain!

Good Work Boy !

Portrait de Yomi

17/01/2016 à 20h37
Yomi

Mon avis :

You win !
- Les musiques
- Les graphismes et décors
- Le retour des objets des anciens Mana (bonbon, etc...)
- Le.retour des monstres de SoM et même de SD3

Game Over...
- Combats trop simple
- PV remis à 100% à chaque combat
- Sorts magique faible et donc inutiles contre les boss
- Déçu de la carte du monde
- J'allais oublié, même le boss de fin est trop simple !

Je l'ai payé 649F à sa sorti, un bon jeu mais Secret of Mana et Secret of Evermore sont bien mieux.

Mais son OST vaut le coup d'être écouté sans se lasser, on reconnait bien que c'est du bon son de chez Squaresoft, à condition d'y avoir joué pour apprécier encore mieux les musiques..

Copyright © 2000-2017 Square Palace - Site sous licence Creative Commons