Test de Crypt of the Necrodancer

Année de sortie: 
2016
Plateforme: 
Par - publié le 20 Novembre 2017 à 14h27
0
39

Les développeurs de chez Brace Yourself Games nous proposent d'errer dans un donjon rempli de monstres redoutables, mais pas n'importe comment... En rythme s'il vous plait ! Etrange mélange entre un jeu de danse et un rogue-like, Crypt of the Necrodancer est un jeu innovant, mais sacrément corsé.

 

Le jeu débute par un tutoriel qui ne dure pas bien longtemps. Vous y apprendrez l'essentiel, le reste devra être acquis sur le tas ! Les commandes de base sont très simples, car en fonction du support, vous pouvez même utiliser un tapis de danse ou un clavier ! Sur la version Vita ici testée, on n'a accès qu'aux commandes de type manette. La croix directionnelle permet de se déplacer dans les quatres directions principales, alors que les diagonales servent à activer certaines actions comme les bombes ou l'utilisation d'objets si vous souhaitez jouer à une main. Cependant ces mêmes actions sont disponibles sur les boutons de droite, ce qui est quand même plus pratique dans ce cas de figure.

Le jeu débute avec Cadence, le personnage par défaut du jeu. C'est sur elle que s'appliquent les règles de base, notamment sur le côté rythmique du jeu. En effet, vos déplacements doivent se faire en fonction de la cadence (eh!) musicale du morceau accompagnant le niveau dans lequel vous vous trouvez. Si vous vous déplacez ou attaquez en désynchro par rapport à la musique, vous perdrez votre bonus d'or. Ce dernier s'incrémente en tuant des monstres. Il commence à x1 pour plafonner à x4, en fonction des améliorations débloquées (le maximum par défaut est x3). Vous n'êtes pas le seul à être contraint par le rythme musical : en effet, tous les monstres bougent sur le tempo et il vous faudra donc rester en permanence en mouvement pour éviter les pénalités mais également pour rester en vie ! Le jeu a une difficulté plutôt brutale, même pour le genre et il faudra s'y reprendre à plusieurs reprises avant de pouvoir terminer une zone, dont les niveaux sont générés aléatoirement à chaque partie. Comme tout rogue-like, la mort entraine la perte de tous vos objets et argent, sauf les diamants qui servent à acheter des améliorations permanentes ou de nouveaux objets à trouver dans les coffres (de manière aléatoire, là-encore). Vous recommencerez également au niveau 1 de la zone en cours en cas de défaite. Petite option appréciable : le jeu propose un bouton (Select ici) pour relancer une partie rapidement, quand on n'a rien à acheter dans le lobby. C'est toujours ça de gagné, et comme le jeu est diablement addictif, c'est une bonne chose !

 

Chaque monstre a un pattern de mouvement/attaque défini et la victoire vous demandera patience et mémorisation afin de connaitre tous les ennemis pour pouvoir les vaincre et vous frayer un chemin. Comme on commence une partie sans équipement à part une pelle (pour creuser dans les murs, ce qui permet de trouver de nouveaux chemins ou des objets cachés) et une pauvre petite dague lançable, il va vite falloir partir à la recherche de meilleurs équipements. Ces derniers se trouvent soit dans des coffres, soit chez le marchand. Un marchand totalement génial, car il se met à chanter sur la chanson en cours, ce qui donne une pêche incroyable à chaque morceau ! Afin d'avoir assez d'argent pour pouvoir acheter des objets, il faudra tuer des monstres, de préférence avec un multiplicateur d'or élevé pour augmenter les gains, car les prix grimpent vite. A noter que toute action dite "non autorisée", comme tenter de creuser dans un mur de pierre sans pioche vous réinitialisera votre multiplicateur, tout comme les battements manqués ou hors synchro... Parmi les armes que vous pourrez obtenir, on note la présence d'épées, lances et arcs à la portée variable, que ce soit horizontale ou verticale. Certaines d'entre elles peuvent être lancées, ce qui est pratique pour atteindre un ennemi que l'on ne souhaite pas approcher, mais il faudra par contre récupérer votre arme par la suite, sous peine d'être sans défense. Plusieurs sorts peuvent également être récoltés, comme des magies de feu, glace, soin, bouclier... Des bombes sont présentes à la fois pour attaquer et faire des trous dans les murs, mais attention à les utiliser avec parcimonie tant elles sont rares ! En plus des équipements offensifs, on trouve des armures et autres équipements de défense qui viendront augmenter votre résistance aux attaques et aux pièges.

Le jeu comporte en tout 16 niveaux, répartis en 4 zones. Le quatrième niveau étant à chaque fois le boss de la zone, sélectionné aléatoirement parmi une petite dizaine. Cela peut sembler peu, mais vu la difficulté hautement élevée du titre, il vous faudra des heures pour espérer terminer les 4 zones. D'autres modes de jeu sont disponibles pour varier les challenges, comme un mode toutes zones qui vous demande comme son nom l'indique que terminer l'ensemble des zones du jeu sans mourir ; un mode "histoire", dont les cinématiques peuvent être vues individuellement en dehors de ce mode en terminant le jeu avec les 3 premiers personnages, qui consiste à finir les 4 zones du jeu avec les 3 premiers personnages, sans mourir également... en sachant que le second personnage, Melodie, a une arme imposée et que le troisième, Aria, n'a qu'un demi-coeur en guise de vie, ne peut s'équiper que de la dague par défaut et que toute désynchronisation avec la musique est synonyme de mort instantanée, vous en aurez pour votre argent ; et bien d'autres modes encore. Si cela ne vous suffit pas, le jeu compte une bonne douzaine de personnages jouables, chacun imposant ses règles, qui permettent de varier le gameplay : Eli ne peut attaquer qu'avec des bombes (infinies), Dove ne peut qu'étourdir les ennemis, Coda combine les restrictions de plusieurs personnages... Mais le personnage le plus intéressant pour les débutants est sans doute le barde. Le seul héros du jeu qui n'est pas soumis aux contraintes rythmiques ! En effet, avec lui, les ennemis se déplacent après vous et vous pouvez y aller aussi vite ou aussi lentement que vous voulez. De quoi se permettre d'apprendre les comportements des ennemis pour pouvoir revenir avec d'autres personnages. On retrouve donc dans ce cas le gameplay classique du rogue-like.

 

Pour finir, parlons des graphismes. Tout en pixel art, le jeu est très réussi et agréable à l'oeil. On se croirait devant un jeu 16-bits tout plein de couleurs ! Les sprites et les décors sont vraiment réussis et chaque zone est variée. N'oublions pas les musiques de Danny Baranowski (Super Meat Boy) rythmées et endiablées, qui aident à donner au jeu son côté addictif. Bien que je n'écouterais peut-être pas les musiques en dehors du jeu, elles se collent tout à fait à l'ambiance générale du titre. D'autant plus que le jeu propose plusieurs versions de l'OST en fonction de vos goûts, certaines étant plus chiptunes que d'autres. Voici un trailer du jeu : 

 

 

Remarque: jeu disponible sur PS4 + PS Vita (cross-buy, un seul achat pour les 2 versions), Xbox One, Windows, Mac, Linux, iOS et Switch.

Les + / Les -
  • Gameplay mélangeant le rythme et le rogue-like réussi
  • Bande son excellente, et le marchand qui chante !
  • Graphiquement au poil
  • Beaucoup de personnages et modes de jeux
  • Le barde, pour les débutants ou ceux qui veulent un rogue-like plus classique
  • Préparez-vous à mourir encore et encore...
  • Les joueurs les plus aguerris pourront regretter qu'il n'y ait que 4 zones
  • Déconseillé aux nerveux
Evaluation
4 Graphismes
4 Bande son
4 Jouabilité
3 Durée de vie
2 Scénario
En résumé

Un jeu véritablement addictif malgré sa difficulté punitive. Pas mal de contenu pour ceux qui ne sont pas dérangés par le fait de refaire les mêmes zones (certes générées aléatoirement) avec des personnages différents. A recommander aux fans du genre !

4 /5 0
Portrait de Aru
A propos de Aru

J'ai accroché aux jeux vidéo depuis mes 6 ans lorsque j'ai reçu une Megadrive japonaise pour Noël et depuis cette passion ne m'a plus quitté. Devenu adulte et entré dans le monde du travail, j'ai maintenant les moyens pour vivre cette passion à fond. Mon truc c'est de finir le plus de jeux possible (finir = voir la fin, pas atteindre les 100%) ! Je touche à plusieurs genres, du RPG au Visual Novel en passant par les FPS et les jeux de plate-forme. Je ne suis attiré que par les jeux solos :)