Web TV

Stream hors ligne

Nous rejoindre

Poster une candidature

 

Statistiques

Statistiques

17 personnes en ligne

Senki, 16 invités

2530 membres inscrits

Derniers inscrits

bihikurosaki, Fab25, speedstar

 

Retrouvez-nous

Flux RSS de Square Palace Page Facebook de Square Palace Page Google Plus de Square Palace Page Twitter de Square Palace

Diablo 3

 
PC
Mac OS X

Diablo 3

Editeur

Blizzard

Développeur

Blizzard

Japon 15/05/2012
Japon 15/05/2012
Japon 15/05/2012
 
Diablo 3
Test réalisé par
10 commentaires
Après 12 ans d'attente, le plus connu des hack and slash ressort des abysses infernales ! La communication autour du jeu lors du développement ayant été très agressive, les attentes des joueurs sont très élevées. Diablo 3 est-il à la hauteur ?

Note : ce test a été effectué peu après la sortie du jeu.

Le mal est de retour pour nous jouer un mauvais tour 

Choisissez une classe de personnage, un nom et hop ! C'est parti pour sauver le monde une fois de plus. Une météorite est tombée sur Tristram, et il vous faudra vous frayer un chemin à travers les zombies pour en apprendre plus sur son origine. Il ne faudra pas longtemps pour comprendre que des démons inférieurs ne sont pas loin, bien que Diablo ait été tué dans le dernier opus. Les scénarios de la série n'ont jamais été leur première qualité, mais les backgrounds ont toujours été riches. En effet, c'est dans le premier Diablo que le monde a été décrit avec une précision incroyable : les démons inférieurs, le conseil de Zakarum... Les suites s'appuient sur cette trame en rajoutant quelques détails intéressants. Diablo 3 ne fait pas exception : le scénario est prévisible et à la limite du cliché, mais l'environnement est très intéressant. Chaque nouveau type de monstre tué donne droit à une petite description orale d'un érudit à son sujet. On trouve des livres un peu partout décrivant l'histoire du monde. Alors pourquoi avoir réalisé un scénario aussi simpliste ? Ce n'est évidemment pas la qualité première recherchée dans ce genre de jeu mais on pouvait s'attendre à mieux.

Diablo 3 propose cinq classes de personnage toutes bien différentes :

  • Le barbare, personnage issu de Diablo 2, se bat avec une force brute. Plus il frappe et encaisse de coups, plus il charge sa jauge d'adrénaline pour asséner des coups meurtriers,
  • Le sorcier, classe emblématique de 1 et 2, se bat principalement avec de la magie. Une classe assez fragile mais assez puissante,
  • Le féticheur, qui se rapproche du nécromancien de Diablo 2 car il peut invoquer toute sorte de familiers,
  • Le moine, un combattant de corps à corps plus subtil que le barabre,
  • Le chasseur de démons, un archer sombre ayant la faculté de pouvoir poser des pièges.
     

La cinématique d'introduction du jeu

Diablo pour les nuls

On pourrait penser que tout le budget est donc passé dans le Game Design, mais là encore, le constat est mitigé. Blizzard a innové en nous proposant un système de jeu à l'opposé de ce que l'on trouve traditionnellement. Plus besoin de choisir ses compétences ni les caractéristiques de son personnage. Toutes les compétences se débloquent à mesure que l'on progresse dans le jeu, et les caractéristiques se placent automatiquement. Cela a officiellement pour but de nous éviter de perdre du temps ou d'empêcher un débutant de mal construire son personnage. Mais pourquoi ne pas avoir fait un bouton "Répartition automatique" à la place ? Les statistiques sont très mal réparties, et un magicien se retrouvera forcément avec nombre de points en Force non négligeable. Le jeu semble avoir été "casualisé", c'est à dire simplifié pour des joueurs occasionnels. En revanche, chaque sort possède des améliorations nommées "Runes", celles-ci modifient complètement le sort. Par exemple, une rune sur une boule de feu pourra augmenter ses dégâts, tandis qu'une autre aura pour effet de les diminuer tout en augmentant sa portée. Ce système très ingénieux permet à deux personnages d'une même classe d'être complètement différents. Sur le papier, ça sonne très bien, mais hélas les runes ne sont pas équilibrées. Certaines sont beaucoup plus pratiques que d'autres à haut niveau, si bien que les personnages se ressemblent quand même souvent. Blizzard a tenté de corriger le tir en sortant des patchs, mais cela n'est pas encore parfait.

Plus on est de fous, plus on xp

Pouvoir modifier ses sorts quand on veut est appréciable tant la jouabilité sera différente en solo ou en multijoueurs. Car une des grandes forces des Diablo est de pourvoir faire le jeu à plusieurs, et cette fois encore le nouvel opus ne déroge pas à la règle. Le jeu demande une connexion à Internet en permanence, ce qui est à double tranchant. Le principal avantage est un système de connexion très simple : il suffit de cliquer sur un bouton pour rejoindre la partie d'un ami. Le problème de triche connu dans Diablo 2 est aussi résolu grâce à cela : les sauvegardes sont effectuées sur les serveurs de Blizzard. En revanche, cela impose d'être connecté à Internet pour jouer en solo, et les joueurs sont tributaires de l'état des serveurs de jeu.

Un choix prévisible de la part de l'éditeur, qui mise sur le succès d'enchères du jeu. Un autel des ventes est en effet à disposition des joueurs pour échanger leurs objets trouvés dans le jeu contre de la monnaie fictive ou même contre des devises réelles. Un choix ayant là aussi ses avantages et ses défauts. Certaines joueurs pourront acheter une arme très puissante contre plusieurs dizaines d'euros, d'autres préfereront dépenser leurs pièces d'or acculumées en jeu. La loi du plus riche ?

La rareté des objets est telle que pour terminer les modes de difficulté les plus élevés, deux choix s'offrent aux joueurs : farmer (abattre un grand nombre d'ennemis uniquement pour les objets) les ennemis, ou bien sortir la carte bancaire. On ne peut s'empêcher de remarquer que la seule manière de gérer les caractéristiques de son personnage est de changer d'équipement étant donné que, comme dit précédemment, les statistiques sont réparties automatiquement. On fait ainsi vite le rapprochement avec l'hôtel des ventes.

Diablo fait le beau

Côté réalisation, la douzaine d'années d'attente a été bénéfique. Bien que moins sombre que ses prédécesseurs, Diablo 3 enchaîne les décors variés et est graphiquement réussi sans être pour autant extraordinaire. Les cinématique sont en revanche très bien réalisées, dans le même esprit que Diablo 2. De nombreux éléments du décor sont destructibles et l'immersion est complète. Le jeu est entièrement doublé en français, et les voix de bonne qualité malgré la redondance de certaines phrases, comme lorsque l'on effectue un coup critique.

Les musiques sont discrètes mais collent bien à l'ambiance, et on retrouve les bruitages caractéristiques de la série.

Il est par contre dommage de ne voir pratiquement que des décors déjà vus précédemment. Les terres de Tristram, le désert, le monde Areat : tout comme son scénario, Diablo 3 se repose sur ses acquis des deux précédents opus.

Autre bémol : la durée de vie. Diablo 3 est très court en mode normal, et il est possible de le finir facilement en moins de 15 heures. Hélas, terminer un niveau de difficulté est requis pour débloquer le niveau de difficulté supérieur. Heureusement, le côté multijoueurs, les niveaux de difficulté et les cinq classes proposées permettent d'allonger la durée de vie.

Points forts / Points faibles

Points forts : 
Le background des monstres,
La variété des décors.
Points faibles : 
Le système de runes non équilibré,
L'ambiance graphique trop cartoon,
Le scénario,
Le gameplay trop simplifié.

Diaporama

Les notes

Graphismes

13
Plutôt bons sans être extraordinaires, c'est l'ambiance qui ne colle pas : on est loin du côté sombre des précédents opus. Les cinématiques sont par contre très bien réalisées.

Jouabilité

9
Diablo 3 a le mérite de proposer un système de compétences original, mais qui possède trop de défauts. L'hôtel des ventes est une bonne innovation mais utilisée à mauvais escient.

Durée de vie

13
Assez court en mode normal, le défaut est d'être obligé d'y passer pour débloquer les modes de difficulté supérieurs ce qui rend le jeu lassant. Cependant, si vous comptez le terminer complètement, comptez de nombreuses dizaines d'heures.

Musique et son

14
Musicalement très discret, l'ambiance sonore est tout de même globalement bien réussie. Les doublages français de sont bonne qualité.

Scénario

8
Cliché et prévisible, l'univers de Diablo est là mais le scénario se repose trop sur ses acquis sans proposer de réelles nouveautés. Le système de connaissance des monstres est cependant un gros point positif dans l'immersion.

Note globale

11
20 0
Diablo 3 n'est pas un mauvais jeu, mais c'est un mauvais Diablo. Trop de promesses non tenues pour un résultat médiocre, Blizzard aurait dû écouter ses fans lorsqu'il dévoilait les aperçus du jeu !

Commentaires

Portrait de Lionheart

28/01/2013 à 21h07
Lionheart

D'accord avec une bonne partie du test. Par contre 15 heures pour le mode normal, c'est en prenant son temps, car je me souviens avec mon moine (et c'était avant les patchs de simplification du jeu), j'avais du mettre entre 8 et 9 heures, vu que l'acte 3 est court, et l'acte 4 limite éclair. Maintenant je pense qu'il est possible, même sans abuser de l'hdv, de boucler les trois premieres difficulté en à 5-6 heures chacune en solo, et en multi à peine plus de 3 heures.

Portrait de Senki

29/01/2013 à 16h01
Senki

Oui, les 15 heures c'est en prenant son temps, en faisant tous les donjons qu'on trouve et sans utiliser l'hôtel des ventes (une simple gemme facilite tellement le jeu au début...). Par contre je doute qu'il ne faille que 5-6h en cauchemar ni en enfer pour quelqu'un qui joue normalement, ça me paraît très rapide.

Note que j'ai rédigé ce test il y a quelques temps (en août si je me souviens bien), j'ai vu qu'il y a eu des mises à jour depuis.

Portrait de secretspy911

29/01/2013 à 17h22
secretspy911

Le seul truc qu'on pourrait enlever des points négatifs c'est le système de runes qui est beaucoup plus équilibré maintenant.

Ce qui m'a le plus déçu c'est en effet la simplicité et le fait que tout est trop focusé sur l'équipement. Il y a maintenant plus de raison de faire 2 persos de la même classe puisqu'on peut changer de skills n'importe quand. J'aimais bien l'aspect de réels "builds" dans D2.

Très bon test Senki!

Portrait de Myst

31/01/2013 à 23h41
Myst

Bon test dans l'ensemble même si je ne suis pas vraiment d'accord sur certains points.Note trop dure pour le scénario qui en lui n'est pas mauvais et réserve quelques surprises (sans parler de l'extension prévue). On reste dans la même qualité d'histoire et suspenses que les opus précédents.

En terme de difficulté, il est simple jusqu'à un certains point comme son prédesseur. on passe du mode normal jusqu'à armageddon et la puissance des monstres est règlables. Le deux en mode enfer sans bons équipements était pas plus faisable que le 3 en arma puissance 10.

C'est dommage de se baser sur un jeu sortis il y a peu,en pleine évolution et mis à jour. Le test aurait du être fait une fois diablo 3 finalisé (équilibrage des classes, pvp, add on etc....).

 

Portrait de Senki

01/02/2013 à 17h07
Senki

Le test aurait du être fait une fois diablo 3 finalisé (équilibrage des classes, pvp, add on etc....).

Je ne suis pas du tout d'accord avec cette critique : quand j'achète un jeu, j'aime bien qu'il soit terminé. Surtout à ce prix (60€) et après 12 ans de développement. J'aurais peut-être dû sortir ce test avant, mais au moins il montre mon avis quelques mois après la sortir du jeu.

Portrait de dodo-17

05/03/2013 à 17h04
dodo-17

Le jeu reste un bon opus prenant. Mais je comprend qu'il déroute les fans car le concepts est lui-même différent. Mais ça reste un bon petit jeu sympa qui contraitrement à WoW ne nécessite pas d'abonnement une fois le jeu acheté.

Portrait de Lionheart

24/02/2016 à 17h42
Lionheart

Je me suis pris l'extension en novembre dernier. Et aujourd'hui, en 2.4, le jeu est pas mal du tout. Les classes peuvent actuellement toutes bien se débrouiller en solo et en multi, et il existe maintenant un set d'anneau qui permet de faire des bons build sans avoir recours aux gros set de classe. J'ai un féticheur en hardcore que je joue sans set de classe qui est très très efficace par exemple.

Le jeu a toujours une bonne partie de ses défauts, mais je trouve qu'il a de quoi compenser pas mal maintenant. L'orientation vers un façon arcade de voir les choses lui donne un bon souffle

Portrait de Fufu

12/04/2017 à 11h22
Fufu

Je ne suis pas sûr que l'on parle du même jeu puisque depuis un certains temps déjà il est devenu Reaper of Soul...Du coup ça n'a plus rien à voir puisque plus long, plus beau, plus glauque, plus sombre... Ceci étant, je ne partage pas ton avis sur la jouabilité et ça doit dépendre aussi de quelle plateforme on parle. Sur PS4 tout est facile et nickel. Ensuite le gros intérêt de ce jeu c'est le Multi, ce qui ne transparait pas du tout dans ton test. Et qui dit Multi dit Farming pour etre le plus Fort de  l'Equipe de bras cassés lol...ce qui, dans un sens, pousse la durée de vie de ce jeu à l'infini...voire au delà.

Portrait de Senki

14/04/2017 à 13h44
Senki

Alors j'ai bien mis dans mon test que celui-ci a été effectué peu après la sortie du jeu

Le chapitre supplémentaire ajouté avec Reaper of Souls est en effet plus intéressant et plus sombre que les autres chapitres, mais on ne peut pas justifier la qualité d'un jeu vendu 60€ à sa sortie en mettant en avant une extension payante.

Quant au multi, même si j'y accorde moins d'importance que toi, je suis d'accord car j'aurais dû en parler. Je ne sais pas ce en quoi tu n'es pas d'accord avec moi sur la jouabilité, mais c'est justement le fait que le jeu soit jouable sur console qui réduit le nombre de possibilités.

En somme chacun ses goûts, mais je me suis bien plus amusé sur Path of Exile et sur Grim Dawn que sur Diablo 3. Et je trouve ces deux derniers plus poussés en terme de gameplay.

Portrait de Fufu

18/04/2017 à 9h22
Fufu

Le souci c'est que je n'ai pas de PC et du coup je ne connais pas les jeux que tu cites. Donc c'est en tant que joueur Console pur et dur que je raisonne...et qd je vois débarquer un jeu aussi profond, en multi et addictogène+++ sur ma machine (ce qui est pléthore sur PC j'en conviens)..j'en profite à mort. En vérité je tente de justifier mon addiction pathologique à ce jeu depuis 5 ans et réagis  de suite qd on ose le critiquer :D..."mon précieux" !

Copyright © 2000-2017 Square Palace - Site sous licence Creative Commons