Web TV

Stream hors ligne

Nous rejoindre

Poster une candidature

 

Statistiques

Statistiques

20 personnes en ligne

20 invités

2526 membres inscrits

Derniers inscrits

Myrtyl, Hahaiah, zhaDe

Anniversaire du jour

Goerne

 

Retrouvez-nous

Flux RSS de Square Palace Page Facebook de Square Palace Page Google Plus de Square Palace Page Twitter de Square Palace

Banished

 
PC

Banished

Editeur

Shining Rock Software

Développeur

Luke Hodorowicz

Japon 18/02/2014
Japon 18/02/2014
Japon 18/02/2014
 
Banished
Test réalisé par
1 commentaire
Jeu indépendant, Banished vous permet de construire votre petite ville, dans une ambiance médiévale. Un bon concurrent au marché déjà installé des citybuilders ? Découvrez-le dans ce test !

Entre les “SimCity” et les “City XL”, le marché des citybuilders semble fermé aux petits éditeurs. Pourtant, Banished fait office de petit jeu original et sans grande prétention dans le domaine.

Quelques rescapés éloignés de toute civilisation, voilà les seules lignes scénaristiques. Normal pour un jeu de ce genre. Le but est donc de gérer ces quelques êtres humains, et de les aider à créer une ville. Beaucoup de paramètres sont à prendre à compte si vous ne voulez pas voir votre cité s’effondrer. La faim, le bois pour l’hiver, le bonheur, la gestion de la démographie… Voilà un petit aperçu des facteurs qu’il faudra garder à l’oeil !
Et pour cause, vous vous en rendrez compte très rapidement : Banished est un jeu difficile et exigeant. Par exemple, il m’aura fallu trois villes avant de comprendre comment gérer la nourriture. Une première pour me rendre compte que 1200 pommes de terres données au départ, c’est peu. Une deuxième parce que quand on a 12 habitants, ça ne sert à rien de faire de l’agriculture. Hé oui, il faut obligatoirement commencer par de la cueillette dans les bois et de la chasse, sans quoi vous passerez un premier mauvais hiver. L’apprentissage est parfois douloureux, mais en réfléchissant un petit peu, on comprend vite ses erreurs et on peut corriger le tir lors d’une prochaine partie. J’ai aussi perdu une partie car, faute de nouvelles constructions de maisons, ma population ne s’est pas renouvelée, laissant place à moins de 10% de jeunes.

Chose étrange : la courbe de difficulté de la plupart des jeux est progressive, à savoir que plus on avance, plus il est difficile d’avancer. Dans Banished, passé un certain cap, la difficulté s’efface et laisse place à de la gestion pure. Cependant, il faudra toujours faire attention à ses ressources. Si on construit trop de maisons d’un coup par exemple, la population peut vite grimper, ce qui requiert plus de nourriture, de vêtements et de bois de chauffage. Laissant place à autant de problèmes !

Étant donné que Banished fait dans la micro-gestion, il faudra donner une tâche à chacun de vos citoyens : l’un s’occupera de la pêche, un autre de la construction, un troisième de la récolte de ressources etc.. Il y a un grand nombre de catégories de travail, et il faudra bien gérer chacune de vos ressources pour qu’il n’y ait pas de déséquilibre. Tous les bâtiments sont construisibles dès le début, pour peu que vous soyez en possession des ressources nécessaires. Un point négatif pour la durée de vie du jeu, mais qui est cohérent compte tenu du style de Banished.
La seule chose que vous aurez à débloquer sera les graines et les pâturages que vous échangeront des marchands errants. Un but non bloquant pour bien progresser. Cependant, cela contribuera à ajouter un objectif à votre partie. Les succès sont également de la partie et ne sont pas forcément simples à avoir, ce qui pourra accroître la durée de vie si vous tenez à avoir un but clairement énoncé.

Côté réalisation, l’aspect graphique est simple mais pas déplaisant pour autant. On peut voir les villageois effectuer les tâches qui leur incombent. Les saisons passent et le décor change, les effets météo sont aussi de la partie. Encore une fois, rien d’extraordinaire, mais pour un jeu indépendant à petit prix, on ne peut pas non plus en exiger trop. Ce qui importe, c’est bien sûr le jeu. La maniabilité est plaisante. L’interface est composée d’une simple barre de menus, à laquelle on peut ajouter des fenêtres d’information à la demande. Affectation des villageois, aperçu des stocks, événements marquants… L’interface est simple et efficace. Des raccourcis claviers sont disponibles pour les plus pressés, mais un tutoriel est présent et explique de manière claire la majorité des fonctionnalités.

Les musiques sont forcément des thèmes d’ambiance. Rien de bien innovant, mais les musiques sont plaisantes et correspondent bien à l’univers.

Les défauts dans tout ça ? Banished est loin d’être un jeu parfait. La durée de vie limitée et le manque d’éléments à débloquer fait cruellement défaut. Quelques fonctionnalités sont manquantes, telles que la possibilité d'aplanir un terrain. En effet, il est impossible de construire sur des petites collines, ce qui peut être gênant vu que certains bâtiments sont grands. Peu de types de cartes sont disponibles, et même si elles sont générées aléatoirement, on a souvent une impression de déjà vu. Il existe quelques mods pour Banished, mais rien d’officiel. Reste à voir si le jeu sera mis à jour régulièrement !

Points forts / Points faibles

Points forts : 
La micro-gestion change des autres jeux du genre,
L'ambiance.
Points faibles : 
Durée de vie très moyenne,
La courbe de difficulté.

Diaporama

Les notes

Graphismes

15
Les graphismes sont simples, mais convaincants. Les effets de météo sont peu nombreux mais sont réussis. Seul le brouillard lors des dézoomages peut être gênant.

Jouabilité

16
Très bonne prise en main, les tutoriels aident grandement. Cependant, le jeu est difficile et cela pourra décourager plus d’un néophyte !

Durée de vie

11
Une durée de vie correcte, mais sans plus. Le manque d’éléments à débloquer manque vraiment au jeu.

Musique et son

13
L’environnement sonore est discret mais plutôt réussi. Les musiques collent bien à l’ambiance du jeu, sans être transcendantes.

Note globale

14
20 0
Les derniers City Builders ont déçu la plupart des joueurs, mais Banished réussi à se démarquer par son ambiance, sa difficulté et sa micro-gestion. Son prix plus abordable que les autres est un atout précieux, contrebalancé par une durée de vie qui n’a rien d’extraordinaire. Si vous êtes un amoureux du genre, je vous conseille au moins d’y jeter un coup d’œil, vous pourriez être agréablement surpris !

Commentaires

Portrait de captain_roger

15/11/2014 à 15h36
captain_roger

J'avais vu une critique de ce jeu sur Nolife. Tu en dis plus ou moins la même chose d'ailleurs ! J'hésite à essayer car je suis un gestionnaire pitoyable ! En tout cas, beau test !

Copyright © 2000-2017 Square Palace - Site sous licence Creative Commons