Brume

Darksiders Genesis : Le spin-off coop

Année de sortie: 
2019
Éditeur / Développeur: 
Plateforme: 
Par - publié le 14 Octobre 2020 à 19h17
0
16

Le studio Vigil Games à l'origine de la saga Darksiders n'est plus depuis pas mal de temps... De ses cendres sont nés deux studios : Gunfire Games et Airship Syndicate. Le premier s'est récemment occupé de Darksiders III, pendant que le second s'est attardé sur un spin-off : Darksiders Genesis (disponible sur PC, Switch, XB1 et PS4). Comme le veut la "coutume" de la série, changement de genre à nouveau. Ils ont opté pour un jeu d'action/aventure avec éléments de RPG, en vue isométrique (à la Diablo). Si à première vue, on penserait trouver là un vrai clone de Diablo, il n'en est rien : c'est un Darksiders en bonne et due forme.

Le scénario ne casse pas des briques, il faut l'avouer et ne sert presque que de prétexte pour réunir deux des quatre cavaliers de l'apocalypse : Guerre (que l'on a découvert dans l'opus initial et qu'on retrouve ici avec une palette de coups et équipements similaires) et Discorde. Ce dernier est jouable pour la première fois dans la saga et il semblerait que ce jeu fasse office d'épisode "dédié" à ce personnage. Si les dialogues au ton très second degré permettent d'en apprendre plus sur le dernier cavalier, son passé restera encore un mystère, tout comme celui de ses "frères" et "soeur".

Comme signalé précédemment, le gameplay mise sur une vue isométrique inédite dans la série, mais finalement on y retrouve les ingrédients qui ont fait sa recette : des combats péchus, de l'exploration ainsi que des énigmes relativement simples à résoudre pour casser un peu le rythme. Rythme qui d'ailleurs patit un peu du statut de ce jeu "budget" (vendu à 30€ prix standard), à cause de la répétitivité des cartes. Cela nuit clairement au jeu et il est préférable, pour y rémédier, de jouer par petites sessions. On peut y jouer en coopération ou en solo. Dans le premier cas, chaque joueur dirige un personnage ; dans le second, on peut alterner à loisir entre les deux, tant qu'ils sont encore vivant. Cela dit, si un personnage meurt, il ressuscite automatiquement avec 50% de vie environ au bout de 20 secondes... si son partenaire ne mord pas la poussière d'ici là.

Discorde utilise un duo de pistolets comme arme principale et on trouvera au fil du périple différents types de munitions : laser, "shotgun"... Que l'on peut charger ou non. Une jauge se remplit au fil des dégâts infligés et permet de tirer des munitions plus puissantes pendant un court moment. Il dispose en plus de quelques attaques au corps à corps, ainsi que de 3 artefacts dont 1 seul est utilisé au combat. Quant à Guerre, il nous revient avec sa gigantesque épée, sa lame vorpale et un gantelet que l'on peut acquérir à un certain point de l'aventure. Chaque personnage peut aussi exécuter des attaques spéciales (à débloquer) et dégainer une forme ultime qui fera des ravages ! En plus de cela, on peut parfois grimper sur leurs destriers respectifs pour se déplacer plus rapidement et utiliser un panel d'attaques différentes. Un ensemble de coups spéciaux peut être débloqué moyennant finances et des collectibles à dénicher dans les niveaux.

Chaque carte recelle d'ailleurs d'un nombre varié d'objectifs principaux et secondaires à accomplir, d'objets à trouver et de portails à ouvrir. La durée de vie est d'environ 15h (en ligne droite) et on a la possibilité d'ajuster la difficulté entre chaque carte. A noter d'ailleurs que certains endroits ne peuvent être atteints qu'en disposant d'une compétence obtenue ultérieurement, ce qui pourrait vous motiver pour les refaire. Une arène est également disponible à partir du milieu de l'aventure. Le mode normal n'est pas très difficile, peut-être un peu plus sur la seconde moitié mais vous pouvez toujours modifier la difficulté si besoin est. Un système d'évolution à base d'âme de monstre est disponible mais ce dernier mise tellement sur le farming qu'il en devient un peu frustrant...

Pour un jeu budget, je dois dire que Darksiders Genesis flatte la rétine. Sur mon PC avec les réglages à fond en 1440p, le jeu est très fluide et la direction artistique du jeu lui permet d'être très joli, même s'il n'impressionnera peut-être pas. La partie audio n'est pas en reste avec des doublages anglais au top (les doublages FR sont un peu moins bien) et des musiques qui sont bien dans le ton. Globalement, c'est un jeu réussi, mais lassant. Dommage également que la caméra vienne jouer les trouble-fêtes dans certaines situations, avec son côté entièrement figé.

 

 

Les + / Les -
  • Partie technique propre et solide
  • 2 personnages différents et de la coop
  • Durée de vie très correcte
  • De bons boss
  • Rythme poussif et lassant, répétitif
  • La caméra pose des soucis de lisibilité
  • Scénario anecdotique
En résumé

Son statut de spin-off à petit budget lui confère une qualité un cran en dessous de ses ancêtres numérotés, mais Darksiders Genesis est loin d'être un mauvais jeu. Il est même plutôt bon, mais aurait mérité un peu plus de peaufinage. Les fans de la série peuvent y aller les yeux fermés, les autres pourront s'y essayer à moindres frais sur GamePass tant qu'il y est encore disponible.

3 /5 0
Portrait de Aru
A propos de Aru

J'ai accroché aux jeux vidéo depuis mes 6 ans lorsque j'ai reçu une Megadrive japonaise pour Noël et depuis cette passion ne m'a plus quitté. Devenu adulte et entré dans le monde du travail, j'ai maintenant les moyens pour vivre cette passion à fond. Mon truc c'est de finir le plus de jeux possible (finir = voir la fin, pas atteindre les 100%) ! Je touche à plusieurs genres, du RPG au Visual Novel en passant par les FPS et les jeux de plate-forme. Je ne suis attiré que par les jeux solos :)

Ajouter un commentaire

(If you're a human, don't change the following field)
(If you're a human, don't change the following field)